Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Personnage Non Joué
avatar



◮ DOSSIERS : 59
◮ HERE : Galaxie de Pégase
◮ JOB : gérer les bêtises dans membres pendant les intrigues et les missions




MessageSujet: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Mer 26 Déc - 22:13

Intrigue n°1
Mission sur P4F-982

    Ronon était plutôt content, bien qu’il ne jugeât pas utile de le montrer. Non seulement il était en mission, mais en plus, il avait son équipe (presque) au complet. Certes, Teyla et lui ne s’étaient pas vraiment quitté puisqu’ils avaient du rester au SGC – un lieu bien plus lugubre que la Cité au goût du Satédien – avec l’autorisation d’intégrer une équipe SG ensemble, mais il n’avait pas souvent eu l’occasion de revoir Sheppard, ou McKay. Les deux avaient été envoyés sur la base de Maque Meurt D’eau et d’après ce que l’homme avait put comprendre, ce n’était pas vraiment la Porte à côté. Même avec la Porte des Etoiles. Mais tout était réglé, maintenant. Les supérieurs de Woosley avaient demandé à ce qu’Atlantis retourne sur Pégase et Ronon faisait parti de ceux qui devaient trouver un E2PZ. Son équipe était donc composée de Sheppard, Teyla et un Marins au nom étrange. Seul McKay manquait à l’appel. Le Satédien ne savait pas vraiment s’il devait s’en plaindre ou s’en réjouir. D’un côté, sans cet arrogant personnage pour geindre à chaque pas ou pour s’extasier devant tous ces gadgets, Ronon trouvait les missions longues et monotones. De l’autre côté, il n’avait pas besoin de se retourner tous les cinq mètres pour vérifier que le scientifique ne s’écroulait à cause des efforts physiques que les missions lui demandaient. C’était étrange, un Rodney McKay. On ne pouvait pas le supporter, mais vivre s’avérait être une tâche encore plus difficile. Ceci dit, Sheppard compensait bien. Après de longs mois sans donner le moindre signe de vie, le militaire était revenu et reprenait son statut de chef d’équipe. Ronon avait penché la tête sur le côté avant de taquiner l’homme. « Alors Sheppard, on ne pouvait plus supporter les jérémiades de McKay ? ». Un sourire avait étiré ses lèvres et il avait finit par donner une claque dans le dos du militaire avec force.

    Ceci étant, il avait un peu perdu de son entrain lorsque le Général Landry avait annoncé que la planète qu’ils allaient devoir visiter était connue pour son avancée technologique. La technologie et le Satédien ne faisait pas vraiment bon ménage. La dernière fois que Walter – celui qui s’occupait d’ouvrir la Porte des Etoiles et qui était un peu comme Chuck, mais en plus étrange – avait tenté de l’initier à l’utilisation des ordinateurs, le pauvre engin avait finit par se retrouver avec un trou de la taille de son poing au milieu de l’écran parce que le Pégasien n’avait pas bien apprécié le fait de se faire battre à un jeu de tirs virtuel. Les tirs, c’était son domaine. Et il n’avait pas besoin d’un appareil terrien pour le lui prouver. Alors l’idée de se retrouver sur une seconde Atlantis et des êtres aussi aimables que Kavanagh ne l’enchantait guère – d’autant plus que le Général avait tenu à ce qu’il mette son arme sur paralysant afin d’éviter tout abus de tirs et tenait à ce que les négociations se déroulent bien. Ronon n’avait donc plus qu’à espérer qu’ils rencontreraient au moins un ou deux ennemis sur le chemin pour rendre les choses bien plus amusantes. Qui sait, peut-être qu’ils rencontreront des ennemis de la Terre et qu’ils finiront par être faits prisonniers, comme au bon vieux temps, sur les planètes de Pégase ? Cette idée le quitta aussi vite qu’elle lui était venue. Les ennemis dans la Voie Lactée étaient loin d’être aussi tenace que les Wraiths.

    Après avoir passé toute sa vie à combattre ces suceurs de vie et cinq ans à entendre parler les membres de l’Expédition parler des ennemis de la Voie Lactée, le Satédien s’était attendu à trouver des êtres bipèdes plutôt monstrueux dotés de capacités encore plus larges et plus mortelles que celles de ses ennemis. Au lieu de cela, il avait appris que les ennemis dont il avait si souvent entendu parler avait finit par être anéanti grâce à SG1 – une sorte de SGA-1 mais avec une génération de plus – et ceux qui survivaient et tentaient de revenir au pouvoir étaient bien facile à abattre. Pégase lui manquait. L’adrénaline lui manquait. Et, mais cela lui coûtait de le penser, les Wraiths lui manquaient. Ou plutôt, la chasse aux Wraiths lui manquait. Alors certes, il y avait toujours Todd qui avait été fait prisonnier au SGC, mais Todd, il ne pouvait pas le tuer. Le Wraith les avait plus ou moins aidés, mais Ronon continuait à croire qu’il y avait anguille sous roche, et le Général avait interdit à l’homme de s’approcher de la cellule du prisonnier. Ronon n’aimait pas beaucoup ledit Général. Et c’était probablement réciproque. Alors oui, il avait été plutôt content d’apprendre qu’il allait peut-être pouvoir retourner dans sa Galaxie, chasser ses ennemis et retrouver son équipe. Il restait encore le problème de l’énergie, mais le Satédien avait confiance en McKay et savait que le scientifique trouverait quelque chose entre deux plaintes ou deux pauses infirmeries. Ou deux pauses café. Ou deux repas.
    « Vous pensez que les Wraiths ont repris du terrain, sur Pégase ? »
    Cette question lui trottait en tête depuis un moment déjà. En réalité, il ne doutait pas que leurs ennemis avaient profité du départ d’Atlantis pour reprendre leur sélection et leurs rangs avaient du s’élargir, mais il préférait avoir l’avis de ses compagnons de route sur la question. Bien sûr, l’avis de Teyla ne lui était pas inconnu, vu que les deux natifs de Pégase avaient déjà eu l’occasion d’en discuter autour d’un repas, au mess du Stargate Command, mais celui de Sheppard lui était totalement inconnu. Peut-être avait-il eu des nouvelles de Pégase d’une façon ou d’une autre ? Le Satédien se tourna ensuite vers le Marins qui les accompagnait et dont il n’avait pas retenu le nom. L’homme ne semblait pas prêter attention à leur conversation et Ronon ne savait pas si c’était une bonne chose ou non. Bah ! Du moment qu’il ne se montrait pas aussi bavard que McKay et qu’il savait tirer, se défendre et survivre à une course poursuite, l’homme n’allait pas se plaindre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Colonel
avatar



◮ DOSSIERS : 2336
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : MILITAIRE
◮ COMPTES : ATHALA, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Lun 31 Déc - 17:58




Briefing du jour : retrouver un E2PZ sur la planète M5R-347. Aux dernières nouvelles, il s’agissait d’une planète technologiquement avancée. Un tour de routine en somme. Sauf lorsque l’on venait de passer trois ans à l’avant poste ancien en antarctique. Le job n’était pas trop fatiguant, puis qu’il s’agissait juste de poser ses fesses sur le fauteuil de contrôle pour laisser travailler le génie de la bande. D’ailleurs sur ce dernier point, c’était un vrai chalenge. Ce n’était pas faute d’avoir déjà passé cinq ans dans la même équipe avec le Dr McKay, à supporter cet arrogance mêlé d’un courage… caché. Ce furent trois longues années pour les nerfs des scientifiques qui travaillaient à MacMurdo. Ce qui n’empêcha pas le militaire de rire - intérieurement - de nombreuses fois. Surtout le jour ou le canadien et le franco-russe avaient manqué d’en venir aux mains. Du moins surtout le franco-russe puisque Rodney était trop occupé avec son sujet favori : Lui. Que d’aventures palpitantes. Jusqu’au jour où on lui annonça que dans sa grande intelligence, la CIS avait décidé de renvoyer Atlantis dans la galaxie de Pégase. A ce moment là, le Colonel sauta du siège pour récupérer son hélicoptère. Du moins c’est ce qu’il aurait fais si une tempête de neige ne s’était pas levée. Alors il avait collé le document comme quoi tous les anciens membres de l’expédition étaient conviés à la former de nouveau. Au vu de la tête que fit Rodney, il n’était pas tellement ravis à l’idée de faire de nouveau face aux wraiths. Pour le taquiner, Sheppard avait alors sorti que son égo n’était pas à la hauteur pour affronter de nouveau leurs ennemis mortels.

Le retour au SGC, pareil à un doux souvenir après une aussi longue absence. Bien que la base avait tout à envier à Atlantis. Il ne fallait pas non plus trop en demander à une base militaire cachée dans une montagne. Ce fut d’ailleurs là bas que le militaire retrouva ses compagnons. C’était étrange de les voir là. La grisaille des murs n’allait pas eu teint de Teyla et les couloirs de Cheyenne Mountain faisaient paraître Ronon plus grand. Sheppard n’avait pas besoin de ça pour sentir qu’il avait une carrure physique bien moins importante que le satédien. D’ailleurs on lui dit comprendre qu’il aurait pu donner des nouvelles depuis le temps. John se retint de dire que son téléphone portable ne captait pas sous la glace. Après tout c’était une référence terriennes qu’ils pourraient ne pas comprendre. Quoi que depuis ils auraient pu apprendre quelques trucs. Mais sitôt retrouvés, les quatre membres de SGA-1 devaient déjà partir en mission. McKay fut envoyé sur le Dédale, direction une planète inconnue et sans porte. Tandis que les trois autres larrons furent collés dans la troisième équipe d’exploration avec un membre de SG-13, les autres ayant été dispatché dans les autres équipes d’explorations. Pour les superstitieux, le chiffre 13 était un bon ou un mauvais présage, mais étant donné que tous les membres étaient encore vivant malgré les années, c’était sans doute bon signe.

A peine furent-ils arrivés sur la planète que déjà quelqu’un ouvrit la bouge. Rodney n’était pas là, Sheppard fut surpris d’entendre Ronon lui poser une question. P90 en mains, scrutant les alentours, le militaire s’avança pour étudier le terrain, réfléchissant aussi à sa réponse. « Je suis certain qu’ils nous attendent pour bavarder autour d’une tasse de thé et prendre des nouvelles de la Terre. Histoire de savoir si nous sommes toujours aussi nombreux parce qu’ils commencent à avoir les crocs. » D’accord, oui, il n’avait pas du tout réfléchit quant à savoir ce qu’il avait bien pu se passer pendant trois ans. Mais à vrai dire Sheppard préférait ne pas y penser de suite, il fallait encore garder quelques espoirs. Surtout qu’ils allaient devoir trouver une planète sans porte des étoiles et viable pour y poser la cité dans le cas où ils auraient retrouver d’autres E2PZ.
Les quatre protagonistes, arrivés dans ce qui semblait être un parc cerné de bâtiments au design très avant-gardiste et surtout fortement futuriste un peu à la façon de Minority Report , furent accueillis par une petit délégation. Tournant son regard vers le M.AL.P. John compris que leur arrivée avait bien été préparé par le SGC. Même si à première vu il ne s’agissait pas des Tollans. D’après les rapports de SG-1, Tollana fut détruite par les goa’ulds afin de sauver la Terre et probablement d’autres planètes. Il fallait donc se méfier des peuples technologiquement avancer. Observant les nouveaux arrivants, le Colonel méditait sur ce qui était à faire. Etant donné son expérience, il n’était d’aucun avis sur comment amené le sujet sur les E2PZ. Il y avait toujours la solution de simplicité, à savoir "bonjour, vous auriez un E2PZ? Vous savez, un machin qui ressemble à une lampe de chevet style année 50 ou 70 à tout casser." Oui non ce n’était peut-être pas ainsi qu’il fallait formuler la chose. John aurait tout le temps de méditer à cela en cours de route pour aller à la rencontre d’un représentant de cette planète ou du pays.

Sourire aux lèvres, mains posées sur son arme, il fit quelques pas en direction des habitants pour réduire la distance à parcourir. Les expéditions lui avaient beaucoup manqué. Voilà qui était dis. Jetant un coup d’œil au reste de la bande, Sheppard voyait les réactions de chacun face à ce décor de science fiction. « Et dans une heure on passe à la question ou on se fait virer. Quelqu’un pour prendre les paris? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-atlantis-rp.forums-actifs.com/
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Lun 7 Jan - 23:28

Cela faisait vraiment un très long moment que Teyla attendait cela. Quelques temps auparavant, la nouvelle était tombée : La Commission avait décidé de renvoyer la cité dans Pégase. Mais avant que cela arrive, il fallait encore faire pas mal de chose. L'heure des retrouvailles n'avait toujours pas sonné. D'abord, il fallait trouver un E2PZ. Chose pas très facile à faire car cela ne courrait pas facilement les rues. Pendant ces trois longues années, Teyla avait eut la chance de se faire intégrer dans une équipe SG avec son ami Ronon. Mais elle n'avait pas eu de la chance de revoir John et Rodney souvent car ils avait étaient expatriés au pays des glaçons. Alors quand on lui annonça qu'elle allait de nouveau faire équipe avec le Colonel Sheppard, son enthousiasme à partir en mission doubla de vigueur. Son équipe actuelle était des plus ennuyeuse. Heureusement qu'elle avait Ronon à ses côtés.

Le jour J était enfin arrivé. L'Athosienne avait croisé le Canadien au détour d'un couloir. Il lui avait annoncé qu'il ne ferait pas partie de son équipe car on l'avait envoyé sur une autre planète, toujours à la recherche d'un E2PZ. D'un côté, cela la soulagea car ses jérémiades n'allaient pas lui manquer, mais elle aurait tout de même bien aimer refaire équipe en avant. Si Atlantis repartait dans Pégase, cela allait sûrement arrivé. Mais pour l'instant, il valait mieux se concentrer sur la mission.

A peine avaient-ils eut traversé la Porte des Étoiles, que Ronon prit la parole, demandant si les Wraiths avaient repris du poil de la bête. John prit la jeune femme de vitesse et répondit. Il est vrai qu'il avait du reprendre quelque peu du poil de la bête. Ses quelques aller retours dans Pégase pour rendre visite à Kanaan, leur discussion tournait bien évidemment autour de leur fils qu'elle emmenait avec elle, mais aussi la menace des Wraiths qui étaient toujours là malheureusement. Sur ce, le groupe avança vers le village qui ressemblait plus à une ville. Il est vrai que cette planète était technologiquement avancée. Teyla en avait plus rencontré dans la Voie Lactée que dans Pégase où la moindre infrastructure technologique attirait tout de suite les Wraiths.

Un petit groupe de personnes les attendaient vers l'entrée. John avança le premier pendant que Teyla admirait littéralement le paysage. Elle était toujours fasciner par ses mondes qui avaient tout de même réussit à se développer malgré les menaces qui régnaient dans l'immense espace qui les entouraient. C'est alors que la voix de John se fit entendre.


« Et dans une heure on passe à la question ou on se fait virer. Quelqu’un pour prendre les paris? »

« Cela dépend comment nous allons poser la question. Il est vrai que si nous leur demandions de but en blanc ce que nous sommes venus chercher, il est vrai qu'ils vont nous mettre à la porte de leur ville avant que nous ayons pu nous expliquer. »

Les alliances ne se faisaient pas un jour, ni en une semaine. Il fallait tout de même espérer que cette planète avait vraiment un E2PZ quelques parts sous ces pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage Non Joué
avatar



◮ DOSSIERS : 59
◮ HERE : Galaxie de Pégase
◮ JOB : gérer les bêtises dans membres pendant les intrigues et les missions




MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Mar 29 Jan - 15:48

    Les missions formaient le quotidien de Ronon. Il n’était pas le seul dans ce cas, bien sûr que non ; autre que lui, il y avait tout le personnel du SGC pour qui sauver la Galaxie d’une mort plus que certaine était devenu un évènement pour le moins banal et quotidien, mais le Satédien se disait que les autres terriens avaient d’autres activités. En trois ans, il avait eu le temps de les observer, ces terriens, et avait noté avec perplexité que le peuple de la Terre prenait parfois le temps de se reposer pendant des jours. L’ancien coureur, qui décidément ne comprenait pas les rituels et coutumes terriennes, trouvait que c’était une perte de temps importante. Lui avait rapidement trouvé le chemin de la salle d’entraînement et il ne l’avait quitté que pour se rendre sur le terrain. D’ailleurs, les hommes du SGC n’étaient guère meilleurs en combat au corps à corps que ceux qu’il avait put affronter sur la Cité. Il n’avait pas fallut plus de trois mois pour que le Général Landry décide que tous les hommes de la base devaient suivre des cours de combat intensifs avec le Satédien et les habitudes qu’il avait pris sur la Cité étaient revenues ; entre deux missions, Ronon avait enchaîné les cours d’auto-défense et il avait rapidement appris le chemin qui menait à l’infirmerie. Néanmoins, l’homme de l’autre Galaxie avait put retrouver Teyla lors de ses entraînements mais aussi un ancien adversaire : Teal’c. Le Satédien et l’homme s’étaient déjà rencontrés sur Atlantis et si les débuts avaient été difficiles, le plus jeune des deux avait appris à plus ou moins apprécié la présence de l’autre lors de séances d’entraînement. Au moins, le Goa’Uld savait se battre et n’abandonnait pas aussi facilement. Le Général Landry avait même dut leur interdire l’accès à la salle lorsque les deux extraterrestres ne parvenaient plus à mettre leur égo de côté et combattaient comme sur le terrain ; et lorsque l’interdit n’avait plus suffit, le commandement du SGC avait demandé aux équipiers des deux hommes d’intervenir. C’est ainsi que Ronon et Teyla avaient put quitter les murs gris et froids de la base pour découvrir le monde extérieur, accompagnés par John, Keller et McKay. Les trois terriens les avaient traînés dans des restaurants pour discuter autour d’un bon repas, comme ils se retrouvaient autour d’une table sur Atlantis. Mais la Terre n’avait définitivement rien de comparable à la Cité des Ancêtres.

    Finalement, ces petites sorties n’avaient fait que raviver l’envie de retourner dans la Galaxie de Pégase chez l’ancien coureur. La Terre ne lui était pas désagréable, mais il lui semblait que s’il voulait de nouveau être sujet à de puissantes montées d’adrénaline, il lui fallait changer de Galaxie. D’autant plus que, bon, sur Terre, il n’aimait pas son équipe. A part Teyla, elle était composée d’un commandant militaire au nom imprononçable – Ronon avait entendu dire qu’il venait d’un pays de l’Est et pas très ami avec le peuple de Sheppard – qui parlait d’une façon très étrange (par exemple, il rajoutait plein de r alors qu’il n’y en avait vraiment pas besoin !) et un scientifique. Mais le scientifique n’avait rien à voir avec ceux que le Satédien avait connu jusqu’à ce jour. Au lieu de se réjouir dès qu’il trouvait une nouvelle source d’énergie, il préférait dévorer d’importants bouquins écrits dans une langue ancienne et sautait littéralement de joie lorsqu’ils tombaient sur des ruines. Ronon n’avait pas compris une telle attitude et avait penché la tête sur le côté en voyant une réaction qu’il avait pensé exagérée. A côté de ça, voir McKay jubiler devant un nouveau jouet semblait logique.

    Et puis la CIS avait eu une idée que le scientifique de SGA-1 avait qualifié de brillante avant de marmonner quelques plaintes que le Satédien n’avait pas écoutées ; renvoyer la Cité des Ancêtres dans sa Galaxie d’origine. Ronon avait laissé un grognement content lui échappé lorsque le Général Landry lui avait annoncé cette nouvelle et s’était préparé pour le décollage… Avant qu’on ne lui rappelle qu’il fallait trouver une énergie suffisante pour permettre le décollage de la Cité. Le Pégasien avait laissé les dirigeants du SGC s’occuper de tout et avait sortit son arme. Il irait là où on lui dirait, tant qu’il pouvait tirer comme bon lui semblait, il n’allait pas chipoter. C’est comme ça qu’il s’était retrouvé sur M5R-347 avec Sheppard et Teyla. Il avait connu des planètes très belles. Bon, il en avait connu des plus sauvages et hostiles, mais il en avait connu des plus attirantes à l’œil. De celles qui donnent envie de s’installer pour quelques jours. M5R-347 se situait dans le juste milieu. Elle offrait un vaste terrain qu’il fallait traverser avant d’arriver dans la première ville ; si des ennemis attaquaient, les habitants de M5R-347 seraient avantagés, stratégiquement parlant. Ronon avait levé le visage alors que Sheppard prenait le temps de répondre à sa question. L’humour du militaire était tout un art et le Satédien ne comprenait pas toujours ce qu’il y avait de drôle ou d’amusant. Là, il arqua un sourcil ; à son avis, et bien qu’il n’y ait pas vraiment réfléchit, les Wraith étaient surtout en train de dévaster des peuples entiers de Pégase. Il porta la main à sa ceinture et caressa son arme à énergie du bout des doigts.
    « Ouais, bah qu’ils ne s’attendent pas à ce que je leur fasse un cadeau pour nos retrouvailles. »
    Et puis le silence se présenta à nouveau. Le Satédien lança un nouveau regard vers le marins qui avançait sans leur accorder la moindre attention. Le militaire semblait davantage préoccupé par la ville qui les surplombait à l’horizon. Les bâtiments étaient grands et la construction, bien qu’inconnue, rappela au Pégasien toutes les rumeurs qui couraient sur la Cité des Ancêtres quand il était encore enfant. Aucun doute que les données avançant la technologie de M5R-347 étaient fondées. Ronon eut une petite pensée pour McKay qui aurait été fou de joie devant ce peuple ; l’ancien coureur, lui, se contenta de tourner la tête vers ses compagnons de route. Sheppard proposait de prendre des paris, Teyla, elle, préférait réfléchir à la tournure de la demande. Le Satédien observa les inconnus qui s’approchaient lentement, une main sur son arme.
    « Au pire, on peut toujours les forcer à nous dire s’ils ont ce qu’on cherche et le prendre de force. »
    La délicatesse ? Ce mot ne faisait pas vraiment parti de son vocabulaire. Il préférait foncer tête baissée plutôt que prendre le temps d’élaborer un plan. C’était comme ça que fonctionnait son peuple ; pas de stratégie militaire superficielle. Juste du concret. Oh, bien sûr, Ronon prenait parfois le temps de préparer des pièges pour ses ennemis, mais il ne fallait pas trop lui en demander. Les négociations, ce n’était pas son point fort. Sans doute que Landry l’avait sentit. Enfin, lui était là pour intimider leurs interlocuteurs au cas où les talents de négociateurs de John et Teyla ne suffiraient pas. Il n’avait pas vraiment l’intention de prendre part au débat. Finalement, les deux groupes se retrouvèrent face à face. Le Pégasien leur accorda un bref regard chacun afin d’évaluer les risques ; celui qui se tenait au milieu n’était pas armé et semblait être d’un grade plus haut dans la hiérarchie. Etait-il le chef du peuple, ça, ça restait à voir. Les autres, tous vêtus de la même façon, avaient des visages sympathiques, mais Ronon était prêt à mettre sa main à couper qu’ils avaient sans doute un moyen de défense au cas où les hommes du SGC tentaient quelque chose.
    « Bienvenus étrangers. Je suis Niho, Conseiller du Grand Ohni. A qui ai-je l’honneur ? »
    Il parlait d’une voix trop douce et d’un ton trop long au goût de Ronon qui préféra laisser Sheppard prendre les devants. Néanmoins, et parce qu’il était d’un naturel méfiant, il était prêt à dégainer au moindre signe du militaire. Il était en trop tôt pour faire confiance à ce peuple mais le Satédien n’aimait pas ceux qui prenait leur temps pour dire une phrase.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Colonel
avatar



◮ DOSSIERS : 2336
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : MILITAIRE
◮ COMPTES : ATHALA, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Sam 2 Fév - 16:48


Mission du jour, bonjour. Dire qu’il y avait une semaine encore, le militaire était entrain de geler en Antarctique, pressé de retrouver la belle cité lantienne. A la place il avait été directement envoyé au SGC, qu’elle affaire. Nageant dans une forme de délirium sévère, c’était un peu comme être le héros d’une série télé produite par la Métro Goldwyn Mayers ou plus communément nommée MGM. McGyver n’avait qu’à bien se tenir! Quoi que non après tout, il n’avait pas à pâlir face au SGC. Car l‘un comme l‘autre, s’ils sauvaient bien des gens, pour Sheppard c’était à une autre échelle. Et puis si jamais, après avoir retrouvé un hypothétique E2PZ, le colonel avait le temps, il irait demander à ce que le programme Porte des Etoiles soit reconnu comme agence de voyage Galactique ou Intergalactique. C‘était encore à définir... Rencontre avec d’autres peuples, dépaysement totale garanti. Suivant la destination choisi, il y avait différents type de programme. Le plus apprécié des scientifiques et des chercheurs restaient sans doute le Package Découverte, rien à voir avec le Package Aventure réservé principalement aux militaires et au personnel de terrain. Et vraiment le must du must, c’était le forfait Elite qui comprenait séances de sport intensif, découverte de civilisations extrêmement variées, sans compter un passage part tout les lieux les plus atypiques et remarquable de chaque planète. Durant le voyage de retour pour le Colorado, John avait eu le temps de réfléchir à tout cela, se gardant bien de faire partager son idée avec Rodney. De toute façon le scientifique n’était pas vraiment du genre vacances, il s’épanouissait mieux dans le boulot.

D’ailleurs aujourd’hui, c’était rencontre avec un peuple technologiquement avancée. La stratégie était donc de demander une visite guider des lieux et comme l’avait préconiser Teyla, il fallait amener le sujet de conversation le plus en douceur possible. Au lieu d’opter pour la solution de Ronon qui se révélait toujours être un passage en force. Regardant ses deux acolytes, Sheppard esquissa un sourire en coin qui en disait long. Tout au moins, il trahissait son appréhension face à la présente situation. Il n’était pas bien rassurer au regard des bâtiments autour d’eux. Sur un terrain à découvert comme celui ci, ils étaient des cibles faciles et le temps d’activer la porte, ils seraient déjà grillé ou annihilé. Enfin tout dépendait du fonctionnement des armes sur cette planète. A vrai dire, le colonel n’avait pas vraiment envie de les tester. Lui peureux? Non pas vraiment, il avait en faite très envie de ne pas avoir besoin de faire une séjour à l’infirmerie et donc de rater le probable départ de la cité pour Pégase. Aujourd’hui, il tenterait donc d’être moins suicidaire. Cependant, rien ne pouvait garantir cela. Après tout on ne pouvait décemment pas demander à un aigle de marcher sur quatre pattes.

Trêve de bavardage et de plaisanterie, la délégation de M5R-347 était enfin sous le nez de l’équipe d’exploration. Les détaillants du regard, Sheppard notant leur façon de s’habiller. Décidément, peut importait la planète, ils s’étaient tous fait passé le mot pour les pantalons. Certes en faite il s’agissait d’une remarque tout à fait idiote. Mais le militaire était fasciné de voir à quel point finalement, le style vestimentaire n’était pas si différent d’un peuple à l’autre. Chemine, pantalons ou robe, finalement, difficile d’imaginer autrement des habits. Et à y regarder de plus près, celui qui était si bien surnommé Capitaine Kirk par son collègue, avait l’impression d’être à Starfleet. John avait il abusé des épisodes de Star Trek? Juste un peu. Et non il ne s’attendait pas à voir débarquer un vulcain. Enfin si un peu aussi…On ne pouvait pas lui en vouloir. Après tout, était-ce de sa faute si les scénaristes de Star Trek l’amenait à faire de référence permanente à la série alors qu’il était en mission? Certes il ne s’agissait pas d’un complot, mais peut-être que quelque part, ces scénaristes étaient en faite des extraterrestres, un peu comme celui qui était à l’origine de Wormhole X-Treme. Le militaire venait de soulevez une piste intéressante selon lui. Toutefois, il fallait rester concentrer sur l’objectif du jour. Pas évident finalement de reprendre le chemin des missions pour le SGC. Fort heureusement pour lui, le prénommé Niho se présenta à eux. S’il n’y avait pas eut de sifflante dans sa phrase, Sheppard serait probablement resté le regarder là sans rien dire, perdu dans ses pensées.
« Je suis le Colonel John Sheppard et voici Teyla Emmagan, Ronon Dex et Dorian Wood. Nous sommes des explorateurs venus de la Terre. » Non, il n’avait pas dit pourquoi ils étaient venus. Souriant, le terrien observait la délégation, notant au passage la méfiance prononcé du Satédien. Réaction qui n’étonnait plus John. Bref, il ne fallait pas se regarder dans le blanc des yeux comme lors qu’un premier rancard sans rien avoir à dire de plus. Il fallait donc éviter des silences trop long, mais surtout ne pas dire « sinon vous vendez quoi? » ou bien « on commence la visite? » Alors le colonel enchaina « Nous avons pour but de rencontrer de nouveaux peuples en voyageant grâce à la porte des étoiles. » Il fini sa phrase en se retournant légèrement pour montrer la dite porte. Après tout, ils devaient sans doute l’appeler autrement sur cette planète. Mais entre Chapai, le grand anneau et tout une farandole d’autres nominations, il fallait s’attendre à tout… Ou à rien finalement. Car peut-être, et malgré leur remarquable avancée technologique, qu’ils l’appelaient le plus simplement du monde. Les pronostiques battaient leur plein dans la tête du tauri. Dur de savoir si à un moment donné dans la journée il cessait de penser pour se concentrer sur les choses qui l’entourait. D’une certaine façon il le faisait ça se concentrer, mais pas pour les bonnes choses. Lui, un trouble de la concentration? N’importe quoi, c’était absolument faux. En réalité, il n’aimait pas vraiment l’exploration dans la Voie Lactée, il préférait Pégase. Là bas au moins il y avait de l’action et donc en aucune façon il n’y avait besoin de penser.

« C’est donc de vous dont parlait cette machine » dit le Conseiller du Grand Ohni. Sheppard hocha la tête. « Et nous sommes là. » répliqua le terrien en regardant le reste de son équipe. L’homme invita alors la fine équipe à les suivre. John s’avança alors tandis que les autochtones présents entouraient le reste de l’équipe pour les encadrer. A croire qu’ils étaient des bêtes curieuses, pourtant il s’était rasé ce matin. Sans doute la tenue de militaire qui rendait les choses étranges. Avec le temps, ils avaient pris l’habitude de passer pour des personnages étranges. Regardant autour de lui, le gradé ne pouvait s’empêcher de converser avec son équipe. « Je pense que si tout le monde est sage, on pourrait repartir avec un souvenir. » Par là, il était certain que Ronon et Teyla comprendraient qu’il s’agissait d’un E2PZ. « Permettez d’être curieux, mais, comment ce nomme votre monde? » Aucun doute sur le fait que le Conseiller serait ravis de converser au sujet de leur civilisation. Par contre à savoir si quelqu’un comprendrait quelque chose… Mais la curiosité de l’homme était à présent belle et bien réveiller et il était près à en savoir un peu plus sur cette planète, ce qui lui permettrait sa doute et avec l’aide de Teyla, de parvenir à aborder la vraie raison de leur venue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-atlantis-rp.forums-actifs.com/
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Mar 26 Fév - 23:42

« Au pire, on peut toujours les forcer à nous dire s’ils ont ce qu’on cherche et le prendre de force. »

La délicatesse légendaire du Satedien étonnerait toujours la jeune femme. Depuis tout ce temps qu'elle le fréquentait, il n'avait jamais changer. Son côté diplomate était bien enfoui en lui et n'était pas près de faire surface de si tôt. Ronon était un homme d'action et la parlote n'était vraiment pas son genre. Il tapait et après il parlait plus sérieusement. Même avec trois années passées dans la Voie Lactée, ne l'avait pas rendu plus "gentil". C'est alors qu'une personne de la planète vint à leur rencontre. Tout comme Ronon, il fallait mieux laisser faire le militaire qui avait plus l'habitude. Mais la vérité, c'est qu'elle préférait le laisse se remettre dans le bain. Il est vrai qu'au fin fond de sa base au pays des glaçons, il ne devait pas souvent pouvoir rencontrer de nouvelles têtes. John entama dont la conversation avec le chef de la délégation qui était venu vers eux. Il fallait mieux apprendre à ce connaitre avant d'entrer dans le vif de la conversation et aborder les sujets qui pouvaient fâcher. Il s'en tirait bien pour le moment. La conversation battait son plein quand le leader de contingent les invita à les suivre.

« Je pense que si tout le monde est sage, on pourrait repartir avec un souvenir. »

Il est vrai que leur rencontre avait plutôt bien commencé et qu'il fallait vraiment continuer dans cette voie. Ce peuple avait l'air d'être un peu pacifique ouvert à toutes négociations. Sur le chemin, la Colonel continua sa discussion avec le leader du groupe, histoire de tisser un lien de plus en plus fort entre les deux peuples.

"Permettez d’être curieux, mais, comment ce nomme votre monde?"

Question était des plus pertinente. Pour le SGC, elle n'était qu'une planète parmi tant d'autres dans la base de données, avec un code en tant que prénom : M5R-347. Si ce peuple savait quelle dénomination les terriens donnaient à leur planète, ils se demanderaient surement s'ils n'étaient pas fous à lier.

"Notre monde se nomme Célistis. Nous n'avons pas pour habitude de recevoir des visiteurs. Mais vous êtes tout de même les bienvenues."

C'est alors que Teyla, qui n'avait encore rien dit jusqu'à maintenant, décida de prendre ma parole car elle aussi, sa curiosité avait été piquer, surement pas pour la même raison que celle de John. Malgré les 3 ans qu'elle avait passé à parcourir la Voie Lactée, elle était toujours fascinée par les planètes qui avaient réussis à se développer. Elle avait toujours rêver pour son peuple qu'un jour, il pourrait être comme ce monde qu'elle visitait aujourd'hui. Sans être autant développé technologiquement mais pour qu'il puisse vivre sans avoir peur d'une attaque des Wraith. Peut-être qu'un jour cela allait tout de même arriver, même si ce n'était pas pour aujourd'hui.

"Si peu d'étrangers viennent à vous, vous ne devez pas vraiment commercer avec les autres mondes. Comment faites vous pour vivre ? Vous produisez vous même ce dont vous avez besoin ?

Pour l'Athosienne, un peuple qui ne commerçait pas avec les mondes environnants ne pouvait pas vivre. Tous le monde avaient besoin d'avoir un allié sur qui compter.

"Le Grand Ohni prendra en compte toutes vos requêtes et répondra à toutes vos questions, J'en suis persuadé. Je vais vous conduire à lui."

Le groupe continua d'avancer vers un bâtiment qui se démarquait quelque peu des autres. Surement l'antre du Grand Ohni. En parcourant les couloirs de la demeure, les quelques personnes qui croisaient le groupe, les regardaient comme des bêtes curieuses. Ils n'avaient vraiment pas l'habitude de croiser des étrangers et encore moins ici.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage Non Joué
avatar



◮ DOSSIERS : 59
◮ HERE : Galaxie de Pégase
◮ JOB : gérer les bêtises dans membres pendant les intrigues et les missions




MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Lun 11 Mar - 15:55

    Maintenant que les habitants de la planète étaient venus à leur rencontre, le plus dur restait à faire ; par là, Ronon pensait bien évidemment à réussir à savoir s’ils possédaient un E2PZ et, si oui, s’il était possible pour les explorateurs de le récupérer à l’amiable. Même si l’amiable n’était pas la tasse de thé de Ronon. Oui, pendant les trois ans à vivre sur Terre, le Satédien avait appris quelques expressions terriennes ; la tasse de thé et ne pas mettre la charrue avant les bœufs en faisaient parties. En revanche, il serait bien incapable d’expliquer l’une comme l’autre. Il savait comment les employer, mais il ne fallait pas trop lui en demander. Toujours était-il qu’il était resté aussi droit qu’un i lorsque le dénommé Niho s’était présenté à eux, leur demandant de faire de même. Il n’avait pas plus bronché lorsque Sheppard l’avait présenté de façon concise. Rapidement, celui qui se faisait surnommé Conan de la part de ses collègues avait lancé un regard vers le commandant militaire de l’équipe afin de savoir ce qu’il semblait en penser. Mais l’homme restait fidèle à lui-même et préféra ne pas laisser le silence prendre ses aises. Le Conseiller avait alors regardé dans la direction qu’on lui montrait et avait lentement acquiescé. Décidément, il ne vivait pas d’adrénaline. Peut-être même qu’il n’avait jamais connu l’action ? Pauvre homme. Il devait très certainement avoir une vie bien pauvre et bien maigre s’il n’avait pas vécut cette sensation si revigorante que le Satédien adorait tout particulièrement. Ils se mirent en route et Sheppard en profita pour leur glisser l’une de ses petites remarques qui, en temps voulu, aurait faire grogner McKay. Mine de rien, les missions étaient d’autant plus silencieuses sans la présence du scientifique. Ronon, lui, avec ou sans le Canadien, ne dit rien. Certes, il n’y avait aucune raison apparente de se méfier de celui qui les guidait, mais il n’était pas du genre à facilement accorder sa confiance. Par ailleurs, si ce monde n’accueillait pas tant d’étrangers que cela, rien n’assurait qu’ils acceptent de faire des échanges avec la Terre. Le Colonel avait commencé la conversation, Teyla n’avait pas tardé avant de suivre.

    Le Conseiller Niho, cependant, coupa court aux questions que les explorateurs se posaient, non sans un sourire sympathique. Ronon nota tout de même le pas long de celui-ci pour les guider jusqu’à l’homme qui semblait les diriger. Un bâtiment clair aux vitres colorées finit par s’élever devant eux, les surplombant de toute sa hauteur. Les larges couloirs offrait une vue sur le reste de la ville des plus saisissantes. Il ne semblait pas à Ronon qu’il eût déjà vu ou connu un tel monde. Voilà qui changeait l’opinion que l’homme s’était fait de la planète un peu plus tôt. Finalement, elle semblait être de celles qui cachaient une beauté dans les constructions et dans la technologie. Ceci dit, cela ne suffisait pas à convaincre le Pégasien de l’entière gentillesse et honnêteté des habitants de Célistis. L’ancien coureur leva la tête et observa d’un rapide coup d’œil tout ce qui l’entourait, remarquant l’absence de tableaux, d’armes ou de peintures sur les murs. Leur hôte finit par s’arrêter devant une porte et, se tournant vers l’équipe, leur demanda de bien vouloir attendre. L’air impassible, Ronon en profita pour se pencher vers John et lui faire part de cette impression qui n’augurait rien de bon.
    « Sheppard, je le sens pas. »
    Il ne s’étendit pas plus sur ses sentiments, l’éloquence n’étant pas un point de son caractère. Niho revenait à leur rencontre, les larges portes ouvertes et s’effaça pour les laisser passer. Suivant le Colonel et l’Athosienne, Ronon entra dans la pièce qui était bien trop vaste au goût du Satédien. Vaste, et vide. Deux longues tables de chaque côté de l’allée, un imposant fauteuil dans le centre du fond, de nombreux soldats. Derrière l’équipe, Niho les invita à s’avancer encore de plusieurs pas jusqu’à ce qu’ils se retrouvent à une vingtaine de mètres du Grand Ohni. Ce dernier se trouvait être un homme entre deux âges, à la stature impressionnante bien qu’il soit assis, les cheveux grisonnants avec un fin collier de barbe de la même teinte. Les mains croisées, les coudes enfoncés dans les accoudoirs, l’homme semblait attendre que quelqu’un ne prenne la parole. Mais avant qu’un camarade de Ronon n’ait le temps de dire quoique ce soit, il ouvrit la bouche et le Satédien eu le loisir d’entendre qu’il avait la même façon longue et monotone de s’exprimer que son Conseiller.
    « Bonjour, Explorateurs de la Terre. Je suis le Grand Ohni et je gouverne Hanahya et Célistis. Mon Conseiller, Niho, m’a prévenu à l’instant de votre venue comme nous l’attendions. Vous devez être affamés par votre voyage, je vous en prie, prenez place à nos tables. Nous pourrons ensuite parler de ce qui vous a conduit jusqu’à Célistis. »
    D’un signe de tête, il indiqua à deux gardes de préparer l’une des longues tables tandis qu’il laissait l’équipe s’installer. Les soupçons du Pégasiens étaient toujours bien présents mais ils ne pouvaient pas refuser une telle offre. D’autant plus qu’une telle hospitalité n’était pas rare parmi les peuples qu’ils rencontraient au cours de leur mission. Ronon s’assit donc sur le banc après l’avoir enjambé et se contenta de lancer un regard en direction de ses camarades lorsqu’un plat fut déposé devant lui. Niho se trouvait en face de Teyla et affichait un air mystérieux tandis que son regard brillait de la même curiosité que les scientifiques terriens devant une nouvelle découverte – et il s’y connaissant en matière de regard plein de curiosité, McKay était un excellent exemple dans le domaine sans parler de Zelenka qui trépignait. Le Grand Ohni, quant à lui, avait prit la peine de descendre de son trône pour faire face à John. Il avait, toute fois, gardé les mains croisées et ses coudes reposaient, cette fois-ci, sur la table. A sa manière un peu froide et peut-être un peu troublante, Ronon lui accorda un regard indéchiffrable. Il ne savait plus trop quoi penser et se demandait quand viendrait le temps des négociations. Enfin, si E2PZ il y avait.
    « Alors dîtes-moi, Explorateurs, lorsque vous allez sur d’autres mondes, que faîtes-vous ? »
    Le ton restait traînant malgré la pointe de curiosité que l’ancien coureur parvenait à déceler. La question semblait venir confirmer l’idée qu’ils n’avaient pas pris contact avec d’autres peuples d’autres mondes que ce soit pour le commerce – comme l’avait demandé Teyla un peu plus tôt – ou contre la guerre. Ronon se demanda alors s’ils avaient lutté contre les Goa’Ulds ou s’ils avaient été épargnés par un miracle que personne n’aurait sut expliquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Colonel
avatar



◮ DOSSIERS : 2336
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : MILITAIRE
◮ COMPTES : ATHALA, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Dim 17 Mar - 22:36


Pouvoir de nouveau piloter un jumper. Sentir l’adrénaline d’une rencontre avec les wraiths. Parcourir la cité et voir le lever ou le coucher du soleil sur la mer. Autant de choses qui avaient finalement manqué à John. S’il ne s’en était pas rendu compte après trois ans en antarctique, cette mission le lui avait envoyé en pleine figure. Il n’aurait jamais cru penser ça un jour, mais Pégase lui manquait. Se taper sur la tronche avec les wraiths et les Genii, de l’action a l’état pur. Le froid polaire lui avait sans aucun doute congelé les neurones. Un séjour en caisson de stase aurait fais moins de dégâts à sa pauvre tête vide. Enfin vide, ça c’était ce qu’avait répété Rodney du soir au matin parce que le militaire s’amusait à ne pas faire ce que le scientifique lui demandait lorsqu’il avait le cul posé sur le siège des anciens. Il fallait bien se détendre un peu non?

La phase de délire du colonel enfin passé, il contemplait l’endroit avec nostalgie, se souvenant de son premier jour sur Atlantis. Majestueuse, quoi qu’un peu submergé, elle lui était apparue comme un joyaux précieux et incroyable. Mais rapidement, il avait été question de sauver tout le monde de la noyade en allait s’aventurer sur une nouvelle planète complètement inconnue. S’en suivit une avalanche de rencontres et de mésaventures palpitantes et extraordinaires. Enfin sans en faire un long résumé barbant, Sheppard était là aujourd’hui avec ses deux acolytes d’une autre galaxie à la recherche d’E2PZ… Le narrateur de cette mission a l’étrange impression d’avoir répété cela à de nombreuses reprises déjà. Il ne faut pas lui en vouloir, le grand âge guète…

Après une conversation distrayante avec le conseiller Niho -ni pas- Sheppard nota la réaction de chacun des membres de l’équipe. Comme a son habitude, Ronon semblait flairer le mauvais coup tandis que Teyla semblait à première vu plus posée et observatrice. Quant au soldat avec eux, celui ci restait de marbre, un homme au visage indéchiffrable. Poussant un soupire, le colonel sentait que la journée allait être une vraie partie de plaisir. Humour bien entendu. Ecoutant les impressions subtile du Satédien par rapport à leur hôte, il ne fallait pas douter que cette aventure allait se révéler fort intéressante. Au moins il n’y avait pas McKay pour s’extasier sur l’environnement technologique de la planète. Sans doute était-ce pour cela qu’il n’avait pas été affecter à cette mission, pour éviter de perdre du temps en déballage et étalage de connaissances. John? Méchant? Non pas du tout! Vous vous méprenez sur son compte. Le militaire voulait simplement que les choses aillent vite. Après tout ils avaient une galaxie à sauver non?

Après observation, conversation, consultation, et autres mots finissant en -tion, l’équipe fut enfin invité à rencontre le Grand Ohni. Là leur faisait face, un homme d’une carrure imposante. Bien qu’il ne s’agissait pas des muscles qui prenaient le plus de place sur la chaise. Sheppard se mit une claque intérieurement pour se punir d’être aussi méchant. Mais bon après tout ce n’était qu’une simple observation n’est-ce pas? Ayant enlevé ses lunettes de soleil depuis un temps, la lumière de la pièce lui attaquait un peu la rétine, l’obligeait à plisser quelque peu les yeux pour ne pas trop souffrir. Néanmoins, il parvenait à laisser un fin sourire s’étirer sur son visage pour paraître plus sympathique. John était toujours sympathique ! Plein d’humour, de… Oui donc toujours pleins d’humour. Toujours silencieux, pour une fois, il regardait faire les habitants de Celistis quant à la préparation de l’une des longues tables. Un peu plus et on se serait cru à Poudlard. Enfin cela dit en passant, ce n’était qu’une remarque comme ça, lancée à la volée, pas besoin de s’y attarder plus longtemps.

Concentrons nous. Le Cerveau de Sheppard avait vraiment grillé après trois ans dans le froid. Si la négociation réussissait, ça ne serait sans doute pas grâce à lui. Mais l’heure n’était pas encore là, pour le moment il s’agissait de sympathiser. Le militaire était très fort pour ça, Teyla et Ronon pourraient en témoigner pour lui. « Et bien habituellement, nous rencontrons d’autres peuples afin de tisser des liens d’amitié avec eux, un peu de commerce également. » - « C’est fascinant, tout à fait fascinant ! » s’exclama l’homme, bien que cette exclamation se trouva fort trainante, un sourire s‘esquissait au quoi des lèvres du dirigeant de la planète. John avait l’impression de raconter une histoire à un enfant… D’habitude c’était lui l’enfant non? Bref. « C’est ce que vous souhaitez faire avec Celistis ? » La question devenait plus compliqué soudain. Non pas que le militaire était incapable d’y répondre, d’ailleurs il le pouvait, mais il avait bien moins de tact que Teyla lorsqu’il fallait aborder un sujet compliqué. Grimaçant légèrement, Sheppard lança un rapide coup d’œil à sa coéquipière avant de surveiller la réaction de Ronon par rapport à la question du Grand Ohni. Ainsi donc, le terrien laissa la belle Athosienne prendre le relais. John se laissa ainsi le temps de regarder ce qu’il y avait dans les assiettes qu’on était entrain de leur servir. Enfin si on pouvait appeler ça des assiettes. L’esthétique et le design trahissaient un peu plus la culture particulière de M5R-347. D’ailleurs au vu de la consistance de la nourriture, le militaire doutait quelque peu que ce fut vivant un jour. Peut-être que tout était produit via des manipulations de molécules et autres. Bien qu’il n’avait pas pour habitude de s’intéresser à l’art culinaire des autres planètes, il fallait avouer que sa curiosité avait été piqué à vif. Voilà qu’il s’imaginait déjà toutes sortes de monstres improbable, pire encore que la nourriture japonaise. N’allez pas croire qu’il détestait la nourriture japonaise, mais l’idée de manger du calamar ou autres bestioles tentaculaire, ne le ravissait pas plus que ça. Un steak frites et pas besoin d’en faire des tonnes. Ajoutez à ça ne bonne bière et un match de foot, vous aviez de quoi faire un homme heureux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-atlantis-rp.forums-actifs.com/
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Mer 26 Juin - 19:55


Teyla resta légèrement sur sa faim quand le Conseiller lui coupa l'herbe sous le pied. Il ne répondit pas aux quelques questions qu'elle venait de lui poser. Le grand Onhi allait s'en charger apparemment. Le groupe fut emmenée dans la plus grande salle du bâtiment où le Grand Ohni siégeait. Ils furent accueillis de la plus agréable des façons. Comme à son habitude, Ronon avait le sentiment que quelque chose clochait. Il n'était pas habitué à faire face à des gens aussi gentils. Cela devait surement lui paraitre louche. Mais il fallait passer outre pour le moment. Le grand Onhi les invita à prendre place autour d'une grande table avant de venir les rejoindre à son tour, descendant ainsi de son trône imposant un peu plus loin dans la pièce. C'est alors que les questions pouvaient enfin commencer. ce fut le grand Ohni qui ouvrit la bouche en premier pour entamer la conversation pendant le repas. En tant que leader du groupe, John eut la délicatesse de répondre à ces questions. Mais arriva la question fâcheuse. En effet, les anciens Atlantes étaient bels et bien venu pour chercher quelque chose et même quelque chose de bien précis. Sur le moment, John ne semblait plus savoir trop quoi dire. C'est pour cela qu'il lança un regard un peu désespéré vers l'Athosienne qui avait peut-être plus les mots qu'il fallait pour entamer la discussion autour de leur véritable raison de leur venue. C'est alors qu'elle prit la parole, espérant ne pas faire de vagues ou d'offenser le Grand Ohni, car elle non plus ne savait pas trop comment aborder le sujet. Pas facile de demander à un peuple s'il détenait une puissante source d'énergie et s'il pouvait tout simplement leur donner, en échange d'une possible alliance ou quelque chose dans le genre. Mais apparemment, John fondait beaucoup d'espoir sur  le discours de la jeune femme. Il fallait qu'elle se lance.

"Comme vous l'a dit mon compagnon, nous sommes en quête de nouveaux alliés mais nous recherchons aussi une puissante source d'énergie, qui nous serait très utile."

Maintenant, il fallait que le Grand Ohni lise entre les lignes car franchement, l'Athosienne ne savait pas comment entamer le sujet qui à vrai dire, était assez délicat. Si ce peuple se servait d'un potentiel E2PZ, il n'allait surement pas leur donner.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage Non Joué
avatar



◮ DOSSIERS : 59
◮ HERE : Galaxie de Pégase
◮ JOB : gérer les bêtises dans membres pendant les intrigues et les missions




MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   Sam 20 Juil - 16:34

    Aux yeux de Ronon, il était préférable de faire face à un Wraith plutôt qu’aux habitants de Célistis. Ou, d’une façon plus générale, à tous les peuples trop aimables. L’ancien coureur s’était habitué à recevoir des coups et des injures quand il arrivait sur une planète pour demander un toit où passer une nuit. Tous craignaient que les Wraith ne viennent les attaquer par sa faute. Forcément, la communication était loin d’être son fort ; il avait finit par remplacer les mots par des tirs paralysants et les injures par des nuques brisées. Depuis, sa réputation était celle d’un homme barbare, pour ne pas dire violent et McKay avait déjà dit qu’il ressemblait davantage à un primate qu’à un Eaumau sapience sapience – Ronon avait lancé un regard à Sheppard qui s’était contenté d’hausser les épaules et le Satédien n’avait jamais compris où le scientifique avait voulu en venir. Bien sûr, il avait aussi rencontré des peuples très accueillants, comme les Athosiens mais Ronon restait toujours méfiant. C’était comme une seconde nature. Il avait connu l’homme dans ses derniers retranchements, avait vu des êtres gentils de nature devenir sauvages et agressifs pour leur survie. Et le peuple de Célistis pouvait très bien en faire parti. Peut-être même qu’ils avaient déjà prévu un piège et allait les faire finir en prison ? Le Satédien médita cette option un instant, lançant un regard circulaire pour jauger les gardes présents dans les pièces. Deux devant la porte qu’ils avaient passé, quatre autour du trône du Grand Ohni, plus deux autres de chaque côté de la table. Un total de dix soldats. Faisable en quelques minutes. Il n’aurait qu’à lancer tirer sur celui qui se trouvait être le plus près de lui, lancer son couteau sur le premier qui bougerait ; Sheppard et Teyla étaient réactifs et se chargeraient sûrement d’un ou deux gardes chacun. Le temps qu’ils les achèvent, Ronon aura sûrement finit le travail. L’homme esquissa une moue ; trop simple. Baissant le regard vers son assiette, il avait hésité un instant avant de se formaliser : bah ! La dernière fois qu’on leur avait offert le couvert, on y avait glissé quelques enzymes Wraiths et il avait finit par devenir dépendant et le sevrage avait été difficile. Ok, y avait peu de chance pour que le Grand Ohni ait glissé de l’enzyme dans leur nourriture vu qu’il ne connaissait probablement pas ces derniers, mais quand même ! Déjà qu’il ne leur accordait pas grande confiance, il préférait attendre avant de goûter à leurs plats.

    Le Grand Ohni avait, de son air maussade et d’un ton beaucoup trop long au goût de Ronon, finit par leur demander les raisons de leur présence sur sa planète. La question souleva un grand silence qui, s’il gênait Ronon, ne sembla pas déranger leurs hôtes. Décidément, ils ne devaient pas connaître le sens du mot adrénaline ou action, ceux-là ! Suivant l’échange de regard entre le militaire et l’Athosienne, Ronon avait lancé un regard vers le Marine qui, lui aussi, n’avait pas touché à son assiette. D’ailleurs, il se tenait toujours aussi droit et silencieux. Il écoutait sûrement la conversation d’une oreille alors que son regard restait observateur et que sa main se tenait prête sur son P90. Un soldat bien entraîné. Un gars tel que Ronon avait l’habitude d’avoir sous ses ordres sur Satéda. Lorsque Teyla expliqua de sa voix calme et posée ce qu’ils attendaient d’eux, le Conseiller Niho bougea légèrement sur sa chaise. Le Grand Ohni les dévisagèrent un à un, comme s’il essayait de voir où ils voulaient en venir. Une lueur fugace traversa alors son regard.
    « Vous parlez de ce qui nous sert à alimenter les défenses de notre ville ?  »
    S’il n’avait pas monté de ton, la volonté du Grand Ohni était aussi claire que de l’eau de roche. Il ne voyait pas pourquoi ces étrangers venaient leur réclamer leurs sources d’alimentation. La réaction était prévisible, mais tant que leurs hôtes ne faisaient pas mine de vouloir les attaquer, Ronon ne pouvait pas sortir son arme. Un grand dommage selon lui – la gâchette le démangeait. Le commandant militaire avait acquiescé à ses propos et le Grand Ohni était resté à la fois perplexe et songeur. Comme le Conseiller Niho semblait dans le même état, le Pégasien en vint à se demander s’ils ne communiquaient pas par télépathie ? Ceci expliquerait les longs silences dont ils semblaient si friands. Après ce qui avait semblé être une éternité, celui qui gouvernait la ville, et apparemment la planète si Ronon avait bien compris, leur avait demandé les raisons qui les pousseraient à leur prendre leur source d’énergie. L’un des deux négociateurs, le Satédien avait un peu cessé de suivre cette conversation qu’il jugeait très ennuyeuse, lui avait donc rapidement expliqué qu’ils en avaient besoin pour assurer les défenses de leur propre Cité – ce qui n’était pas tout à fait faux mais sûrement valait-il mieux ne pas leur dire qu’ils comptaient juste retourner dans Pégase pour botter du Wraith. De nouveau, un silence. Ronon retint un grognement ; y en avait marre ! Il n’était peut-être pas très bavard, mais quand même. Ils ne pouvaient donc pas réfléchir un peu plus rapidement ?!
    « Je vous prie de nous excuser, je souhaiterai m’entretenir avec mon Conseiller sur votre requête. Comprenez bien que nous ne pouvons pas vous laisser notre source de défense sans y réfléchir au préalable. »
    Un des gardes qui les avait escorté jusqu’au Grand Ohni se posta aux côtés de l’équipe d’exploration alors que le celui-ci et son Conseiller quittaient la pièce de leurs pas longs. Ronon poussa un soupire exaspéré mais ne demanda pas à ses collègues ce qu’ils pensaient. Les regards échangés parlaient suffisamment. Seul Wood, le Marine, restait imperturbable et gardait les yeux rivés sur son assiette encore pleine. Des fourmis dans les jambes, le Satédien se leva, sans que le garde n’esquissât le moindre geste pour l’en empêcher, et, s’éloignant de quelques pas, il pencha la tête sur le côté. Vu de la fenêtre, la planète lui rappelait légèrement une planète qu’il avait traversée pendant sa fuite contre les Wraiths. Au bout d’une vingtaine de minutes, le Conseiller Niho s’approcha du groupe d’explorateurs, suivit de près par un soldat qui tenait entre ses mains un sac. Ronon fronça les sourcils.
    « J’ai réussi à convaincre le Grand Ohni de vous venir en aide afin de faire ce que vous appelez une alliance. Nous étions en possession de deux sources d’énergies mais nous ne pouvons vous en offrir qu’une, l’autre nous étant bien trop importante en cas d’attaque ennemie. Bien évidemment, nous attendons en retour une protection de votre part mais aussi à ce que vous nous rendiez la pareille si nous venons à en avoir besoin. »
    D’accord, le Conseiller Niho n’était peut-être pas si bête qu’il n’y paraissait. Le soldat ouvrit leur sac et leur présenta l’E2PZ tant désiré par les Atlantes. Le Marine se chargea de le transférer dans son propre sac pour le porter tandis que Teyla et John se chargeait des dernières formalités ; Ronon, lui, regrettait un peu de ne pas avoir eu le loisir de se servir de son arme qui faisait des jaloux, mais il admettait que ça avait du bon de mener une mission à bien. Dès que le Marine fit signe au commandant militaire qu’il était prêt, l’équipe se mit en route pour retourner jusqu’à la Porte des Etoiles, laissant derrière eux ces êtres un peu trop ramollis. Ronon traversa l’horizon des évènements, précédé par Sheppard, Teyla et suivit par le Marine. Le Général Landry les attendait devant la Porte et, avec son air un peu étrange que Ronon ne saurait décrire, il leur demanda des nouvelles. Pour toute réponse, Wood dévoila l’Extracteur de Potentiel Deux Points Zéro.
    « Eh bien ça nous en fera deux avec celui ramené par le Dédale. »
    Fut l’unique réplique du Général, prononcée dans un sourire satisfait. Encore un et la Cité pourrait enfin décoller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite   

Revenir en haut Aller en bas
 

► [I.01] - Mission sur M5R-347 • Terminée - réussite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission] Duel en double mouvement ![Terminé]
» (mission) La potion de Phary. [Terminé]
» Mission Intrigue: Improvisations [Livre I - Terminé]
» (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: version 1.0 :: Archives intrigues-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.