Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 Athala - la Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin ◮ La Sauvage
avatar



◮ DOSSIERS : 587
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ICI ET LA DANS LA GALAXIE DE PEGASE ENTRAIN DE SAUVER LES FESSES DE LORNE
◮ JOB : CHASSEUSE DE PRIME ET ACCESSOIREMENT TUEUSE DE WRAITHS
◮ COMPTES : SHEPPARD, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA,MAHTAR & RONON





MessageSujet: Athala - la Sauvage   Mer 20 Aoû - 21:34

STARGATE PROJECT CONFIDENTIAL FILE



« That was a waste of a perfectly good explanation »
Athala au rapport. Malgré mes 34 ans je suis l'un des meilleurs Chasseur spécialisé(e) en Traque/pistage & combat à mort de mon pays. Par ailleurs, je représente le Villdyr sur la Cité d'Atlantis. En dehors du boulot, je suis célibataire mais cela ne m'empêchera pas d'être présent tous les jours parmi vous. Suite à un virus contracté sur une planète étrangère, il semblerait que j'ai quelques ressemblances physiques avec Olga Kurylenko.
D'après le Docteur Lam, je serai potentiellement doté du gène des ancêtres, c'est faux.
Caractère, Caractère, Caractère
Caractère, Caractère, Caractère


Anecdotes »
A tué son première Wraith très jeune - Déteste les mauvaise blagues - Rancunière au possible, elle n'oublie pas ceux qui l'ont offensé - Parle très peu - Pourrait tuer pour le plus insignifiant des détails - Tendance à disparaitre dans la nature
Antécédents médicaux »
◮ Comme bien des humanoïdes, Athala a du passer entre les mains du Dr Keller pour effectuer quelques examens réglementaire pour s'assurer de sa santé. Cependant, contrairement à la plus pas des gens rencontrés sur les autres planètes, cette femme au caractère à présent légendaire à su montrer quelques résistance à se laisser faire. Nous avons ainsi pu observer que ce peuple supporte très peu le contacte physique car il est synonyme de lutte. Nous ne vous cachons pas qu'en plus de cela elle s'est révélée très peu bavarde. Il a d'ailleurs fallu la sangler pour lui faire passer un scanner. Celui ci nous a révéler bon nombre de choses, notamment que ce peuple avait subit des mutations génétiques intéressantes qui avaient fais d'eux les chasseurs que nous connaissons. Enfant cette sauvage a du connaitre les maladies qui traînent dans la galaxie. Il faut toute fois reconnaître qu'ils possèdent une solide constitution qui leur permet de survivre dans divers milieux. Athala est un sujet tout à fait remarquable à étudier malgré son manque de coopération évident. Mais nous ne pouvons en vouloir à ce peuple d'assurer sa survie.

Histoire »
Il était tout proche, je pouvais sentir sa présence. Une chevelure blanche apparue parmi la végétation luxuriante de la planète. Lance au poing, je ne pouvais qu’attendre qu’il tombe dans notre piège. Ce wraith finirait par y passer comme les deux autres. Il ne s’agissait plus que d’un jeu de patience. Quelques secondes pour que l’on oublie qu’il fut un jour vivant.
Le regard de cet alien se baladait de gauche à droite, cherchant le moindre signe de notre présence, mais les miens et moi étions parfaitement invisible, cachés dans la nature. Le prédateur de toujours n’était plus qu’une vulgaire bête traquée. Et à juste titre. De par le passé, les wraiths, dont quelques uns en particulier, avaient eu la brillante idées d’expérimenter certaines de leurs recherches sur mes ancêtres. Nous n’étions alors qu’un peuple de chasseurs-cueilleurs, isolé dans la galaxie sur une planète sans porte des étoiles. Et puis un jour ils sont arrivés, nous sélectionnant en masse. Beaucoup se sont retrouvés sur une nouvelle planète. Là bas, ils se retrouvèrent à faire les cobayes. Mais les années et nos instincts de chasseurs finirent pas avoir raison des wraiths. Ces derniers ont fini par les abandonner pour se rabattre sur une civilisation plus évoluée. Mes ancêtres se sont retrouvés seuls et mutilés au plus profond de leur être… Car ils possédaient à présent de l’ADN de wraiths. Ainsi évoluèrent-ils, développant plus que jamais un instinct de survie et de chasse plus poussé. Ils étaient plus violents et sauvages. S’il n’y avait eu que cela… Leur évolution naturelle avait été complètement chamboulée. Mes ancêtres devinrent relativement intelligents en peu de temps.
Dans les siècles qui suivirent, ils firent la connaissance d’autres peuples grâce à la porte des étoiles située sur la planète que les wraiths avaient choisi pour leurs expériences. Des relations parfois tendues mais aux contactes de ces autres civilisations, ils apprirent beaucoup et rapidement. Ils furent même capable de pouvoir utiliser la porte.
Le temps passa. Mes ancêtres ne cessaient d’évoluer sans jamais s’arracher à leur nature. Il était impossible de les extirper de leurs instincts. La survie était la plus importante des choses à leurs yeux. Impossible de pouvoir s’installer durablement du une planète, ils ne voulaient pour prendre le risque de voir débarquer à nouveau les wraiths. Et puis un jour l’idée a germé chez l’un de d’eux. Redoutables chasseurs et nomades possédant de l’ADN de wraiths la conclusion fut inévitable : La chasse aux Wraiths. Une idée folle pour celui qui ne pouvait comprendre. C’est ainsi que sont nés les premiers chasseurs de prime de mon peuple. La rumeur se rependit assez vite et s’avéra bien vrai pour les wraiths qui croisèrent leur chemin.
Avec le temps, ils avaient su se diversifier, chassant tout ce qui pouvait rapporter de l’argent afin de continuer leur vie de nomades, allant de planète en planète grâce à la porte des étoiles. Belliqueux de nature il leur faut beaucoup de temps pour accorder notre confiance. D’autant plus qu’avec les siècles, ils ont récoltés bon nombre de technologies qu’ils ont su comprendre et utiliser. Mais méfiez vous, car ils possèdent le meme style vestimentaire que les tauris au Ve-VIe siècles.

Et bien oui, j’étais de ces personnages là. J’avais grandit parmi ce peuple de chasseurs farouches. Ils m’avaient tout appris. Ce fut à vingt-trois ans que je tuais mon premier Wraith, nourrissant ainsi un peu plus les légendes sur mon peuple. Mon histoire était bien moins épique. J’étais née sur une planète sans nom, sans autre histoire que celle racontée par les ruines qui gisaient entre les arbres. Lorsque je fus capable de saisir le sens du langage, on m’appris à imiter divers animaux. A l’âge ou je pouvais marcher, on m’enseigna comment survivre. Car c’était avant tout une question d’observation, un jeu pour les enfants. Mais une fois adulte, tout devenait plus réel et concret. Personne, pas même les wraiths, n’était immortel.

Aucun de nous n’avait bougé. On pouvait entendre une légère brise qui venait de se lever, tandis que les pas du wraith se rapprochaient. Je resserrais la prise que j’avais sur le manche de ma lance. Prête à bondir, j’attendais avec impatience le moment ou j’allais pouvoir enfoncer ma lame dans sa jugulaire. Seul contre six, il ne s’agissait plus que d’un massacre.
Soudain on entendit le champ d’un oiseau au loin. Le wraith s’immobilisa, regardant autour de lui. L’oiseau sembla s’éloigner avant de revenir beaucoup plus près. Le Wraith sembla pousser un grognement de mécontentement. Ce qu’il avait raison, le piège venait de se refermer sur lui. Une branche craqua dans les hauteurs d’un arbre. Aussitôt l’immonde créature leva la tête. Une flèche siffla entres les arbres et vint se ficher dans l’épaule droite. La réaction fut immédiate et se solda par un hurlement de rage. Le wraith se dirigea alors vers la source du projectile. Sans demander mon reste, je me ruais sur lui telle une furie, l’attaquant dans le dos. Je sentis la lame mordre la chair. Ma main tourna le manche d’un quart de tour dans le cou du monstre devenu presque muet. Un râlement étouffé sortait avec difficulté de sa bouche. Ses yeux grands ouverts cherchaient à me voir tandis qu’il se raidissait sous la douleur. Je le maintenais à bonne distance grâce à la hampe. Tout se passa très rapidement, une volé de flèches vinrent lui perforer le buste avant qu’il n’ait eu le temps d’utiliser son arme paralysante. Il tomba alors à genoux. Je pouvais voir son visage. Je n’éprouvais rien, à part la plaisir terrible de sentir la vi s’échapper au bout de mes mains. Ce même plaisir qu’éprouvaient sans aucun doute les wraiths lorsqu’ils aspiraient l’énergie vitale des humains. Le chasseur n’était plus qu’une proie facile et à l’agonie.
Et, saisissant ma lance à deux mains, je la tournais de façon à ce que la lame lui brise la nuque. La tête tomba violement en arrière dans un craquement sonore.

Je suis Athala Uuild et je suis chasseuse de prime dans la Galaxie de Pégase.

« So you don't even know about the Stargate? »
Yop ! Donc moi, derrière l'écran, c'est Brune, âgé(e) de 21 à ce jour. J'ai découvert le forum en chassant du Wraiths et je trouve que le design est mortel Cool. Vu que je vous trouvez trop bad ass, je pense que je serai présent(e) 5/7 jours car j'ai aussi une petite vie à mener en parallèle. J'ai 4 compte(s) sur le forum et leur nom à tous c'est John, Thav'ak & Jake.

Stargate Atlantis RPG © base de Elo', modif par ghost.writer




SHE WOLF ► « C'était comme rencontrer un loup au milieu de nul part quand le froid vous déchirait la chair et que la vie commençait à battre de l'aile. On se sentait ridicule, s'accrochant comme on le pouvait à des vieux haillons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Athala - la Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Uruk-Haï sauvage
» creation d'un BB ork sauvage
» Profil d'Uruk Haï sauvage
» petit dio pour ork sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: version 2.0 :: Archives présentations-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.