Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 Thav'ak • Mercenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin ◮ Mercenaire
avatar



◮ DOSSIERS : 447
◮ Y.O. : 34
◮ HERE : ENTRAIN DE REGARDER ALADDIN SUR L'ÎLE-AU-MILIEU DE L’OCÉAN
◮ JOB : MERCENAIRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Thav'ak • Mercenaire   Mer 20 Aoû - 21:41

STARGATE PROJECT CONFIDENTIAL FILE



« That was a waste of a perfectly good explanation »
Thav'ak au rapport. Malgré mes 31 ans je suis l'un des meilleurs Mercenaire spécialisé(e) en Négociation et chasse à l'homme de mon pays. Par ailleurs, je représente le Jhamelihaa sur la Cité d'Atlantis. En dehors du boulot, je suis célibataire mais cela ne m'empêchera pas d'être présent tous les jours parmi vous. Suite à un virus contracté sur une planète étrangère, il semblerait que j'ai quelques ressemblances physiques avec Eoin  Macken.
D'après le Docteur Lam, je serai potentiellement doté du gène des ancêtres, c'est faux.
Têtu, Méfiant, Caractèriel
Borné, Voleur, Impulsif


Anecdotes »
• Paranoïaque, il peut vous planter un couteau dans la main s'il vous soupçonne de lui chercher des ennuis • Joyeux luron, c'est un faite un bel enfoiré • Avec lui, tout à un prix • Un jour il a mit le feu à un village parce qu'on avait refusé de lui servir un verre • La dernière fois qu'on a voulu lui faire une fouille au corps, on a retrouvé des dents de wraiths
Antécédents médicaux »
◮ Tout homme normalement constitué, dans la galaxie de Pégase, se devait d’avoir connu les maladies qui y circulent, avoir eut quelques blessures et dans la plus part des cas, se faire aspirer son énergie vitale par un monstre nommé Wraith. Oui ce machin moche et pâle avec des dents étranges, semblable à un machin translucide. C’était à se demander comment ils faisaient pour parler. Et puis leurs cheveux…
Moment d’égarement. Thav’ak a connu les maladies enfantines de la Galaxie et les blessures de la vie. Non sans entrer dans le détail de ses histoires de cœur, le mercenaire avait, par le passé, connu les douleurs du corps plus que de l’esprit. Enfant, il avait manqué par deux fois de mourir d’horrible façon, mais à chaque fois il avait survécu avec insolence, le rendant plus fort et résistant aux infections virales et bactériennes (il me semble que c’est ainsi que parle les Tauris ?) Quand aux marques de la chair, il avait quelques belles cicatrices sur les flancs et aux jambes. Pas plus de cinq ou six, mais de quoi faire ressortir son côté aventurier et la musculature qu’il a développé pour affronter les ennemis. Sa plus belle cicatrice est sans doute celle de son flanc gauche, courant de son omoplate jusqu’au début de son bas ventre, comme si on avait voulut lui ouvrir le corps sur le côté. Souvenir dût en réalité à sa trop grand proximité une arme blanche. Néanmoins rien d’inquiétant puisqu’au finalement, il n’avait s’agit que d’une profonde entaille dans la chair, sans toucher les muscles. De quoi assurer une encore grand souplesse à notre homme. Aussi, si jamais il joue la comédie en mimant la douleur d’une vieille blessure… Ce n’est que pour attendrir ces dames… Pour le reste, il n’y a pas grand-chose à ajouter. Thav’ak connaît tous les jours son lots de bobo en tout genre. C’est incroyable de ne pas avoir encore contracté une quelconque maladie similaire au tétanos de la Terre.

Histoire »
Fallait-il vraiment parler de son histoire ? Non pas qu’il n’y avait rien à dire, au contraire. Et là était justement le problème, la vie de Thav’ak était un véritable sac de nœuds. Enorme, de quoi remplir un Jumper du cockpit à la soute… Aussi, pour facilité votre transite intestinal, je saurais me faire bref conteur, vous épargnant les détails des massacres sanglants pour ne garder que l’essentiel du chef d’œuvre. Oui après tout, notre homme était loin d’être une créature ratée par la nature et à défaut de lui avoir donné une conscience, on lui avait donné un beau physique. Je vous avais dit que c’était le genre de personnage à avoir confiance en lui ? Non ? Et bien maintenant vous le saviez. Sans doute, aurai-je précédemment oublié de vous dire quelques trucs et autres au sujet de l’extraterrestre qu’il était, aussi j’aurais à le rajouter à mesure que je vous raconterais son histoire. Diable par où commencer ?
La bienséance voudrait que je commence par son enfance. C’était ennuyeux… A mourir, vraiment. Né sur la planète Jhamelihaa, un nom fort peu gracieux vous en conviendrez, Thav’ak était issu d’une famille de paysans. Labourant la terre du soir au matin pour avoir de quoi manger. Aussi, pas de quoi fouetter un Ibrak (sorte de buffle, vache, bœuf… énorme qui sent terriblement mauvais). Et comme ils étaient fort pauvres, avec une ribambelle d’enfants à nourrir, Thav’ak fut vendu à un marchant en échange de quelques pièces pour permettre aux siens de subsister quelques temps encore. Voici comment naquit chez notre personnage l’idée que la vie avait un prix. La sienne n’avait pas coûté grand-chose à l’époque, aussi s’était-il résolut de la rendre plus cher. Le garçon passa de main en main, voyageant de planète en planète pendant un moment avant de tomber sur un maitre un peu spécial. En effet, ce dernier avait plusieurs hommes sous ses ordres. Autant vous dire directement et sans détour que c’était avec lui que Thav’ak avait appris à être le mercenaire qu’il était aujourd’hui. Ô il avait quelques prédispositions naturelles, sinon il n’aurait pas été choisi. Vous ne me croyez pas ? Moi non plus. A dire vrai, notre protagoniste aurait pu être n’importe qui et faire n’importe quoi. Selon les enseignements de son maitre, dont je ne vous dirais mot étant donné la rudesse des épreuves, notre adolescent devint un vil rançonneur de service. Je laisse à votre esprit – dont la corruption est encore absente – le loisir d’imaginer ces heures, ces jours, ces mois et ces années passées à recevoir d’immorales instructions.
Passons, tout cela restait ennuyeux à mourir, voyez, je baille, tellement cela est… Barbant. Ô et bien il ne fallait pas me demander de raconter son histoire ! Où en étais-je ? Sans doute sur le point de vous dire que Thav’ak avait fini sa formation et semblait bon pour le service ! Mais loin de lui l’idée de servir pour toujours son maitre. Fourbe et capable de mordre la main de celui qui l’avait si longtemps nourri, notre Jhamelien avait décidé de voler en solo. Au bout du compte, pas de super pouvoir, pas de super instinct, pas de sens surdéveloppées, même pas la possibilité de piloter un vaisseau wraith ou lantien. Juste la capacité à se fourrer dans les ennuis et de s’en tirer avec justesse. Provoquer des catastrophes pour se venger parce que monsieur avait la rancune tenace. Et puis il savait se battre et apprenait vite. Aussi savait-il faire preuve d’intelligence malgré toute cette bassesse. Je rajouterais même qu’il avait un certain talent quant à savoir comme utiliser une arme qui lui passait entre les mains, peu important son origine et le niveau de technologie, ses doigts étaient irrémédiablement attirés là où il fallait les poser. Vous trouvez que c’est un peu trop osé ? Et les surdoués alors ? On ne pouvait tout expliquer de la nature. Thav’ak faisait preuve d’une logique rare qui lui permettant de comprendre le fonctionnement des choses. Non pas comme Sylar dans Heroes… Enfin un peu, mais c’était surtout parce qu’il avait un don de l’observation, un sens aigu de la méthode. Alors demandez-lui de créer un sabre laser comme les chevaliers Jedi et vous verriez qu’il en était totalement incapable. Effectivement, notre mercenaire n’était qu’un homme. Un homme qui savait prendre les coups avec une préférence pour les éviter ou les donner. Il savait également parler aux gens, s’en faire des amis. Aussi c’était comme ça qu’il avait fait son bonhomme de chemin, se faisant engager par ceux qui avaient besoin de ses services. Tantôt tueur à gage comme dirait les terriens, tantôt garde du corps pour toujours reprendre leurs expressions. En sommes, Thav’ak était là pour faire le sale boulot pour les autres et ce n’était pas ce qui lui déplaisait le plus, au contraire.
Finalement, j’ai l’impression de ne rien vous avoir raconté, que c’est une histoire bâclée qui n’a ni queue ni tête. Vous ne savez pas comment et pourquoi il est arrivé où il en est aujourd’hui. Est-ce qu’il a été amoureux ? Nous n’en savons rien. Personnellement, je dirais que non. Qui n’a pas d’âme, n’a pas de cœur, c’est bien connu. Ensuite, a-t-il des ennemis, des amis ? Sans doute, c’est même assez certain pour ce qui est du cas des ennemis. Du reste ma foi, je n’en saurais dire plus. Après tout, je n’ai pas partagé les 30 premières années de la vie de ce sacré personnage. A dire vrai, je ne le connais que depuis quelques heures maintenant. Pas très bavard, le genre à détourner la conversation quand on le titille trop sur son histoire personnelle. Tout ce que je viens de vous dire là, c’est ce qu’il a bien voulu me raconter. Je suis sûr qu’il traine pas mal de cadavres derrière lui et que d’en le font, il en a salement rien à faire d’eux. C’est du business tout ça ! Un brin aventurier, il peut pas tenir en place,  ça se voit à sa façon de s’asseoir sur une chaise, il a une posture qui montre qu’il se tient prêt à bondir à la moindre occasion. Un prédateur le bonhomme, puis il donne l’impression de voir le mal partout parfois. Bon après c’est que mon avis mais… A force de taper sur les autres, on fini forcément par ce dire qu’on va y passer un jour. Du reste, je ne vois pas quoi rajouter de plus à part que je vous conseille la méfiance. Bon ça reste un bon gars, méthodique, appliqué, et malgré ce que j’ai pu dire plus haut, je pense qu’il pourrait prendre le risque de sacrifier sa peau s’il sent que la personne en face en vaux le coût. Vous savez, la valeur des choses c’est une vraie philosophie chez lui. Mais on ne peut pas faire confiance à un homme dont la loyauté peut être achetée.

« So you don't even know about the Stargate? »
Yop ! Donc moi, derrière l'écran, c'est Brune, âgé(e) de 21 à ce jour. J'ai découvert le forum achetant du chocolat et je trouve que le design est une tuerie romaine dude. Vu que je vous trouvez trop bad ass, je pense que je serai présent(e) 5/7 jours car j'ai aussi une petite vie à mener en parallèle. J'ai 4 compte(s) sur le forum et leur nom à tous c'est John, Athala & Jake.

Stargate Atlantis RPG © base de Elo', modif par ghost.writer





❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« On parle toujours d'amis, d'ennemis, de traîtres ou d'alliés. Les gens aiment vous coller des étiquettes. Mais les inclassables eux... Ils vous font peur, parce qu'on a aucune maîtrise sur l'inconnu. Et je fais parti de l'inconnu. » huis clos - PEPPERLAND ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Thav'ak • Mercenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Thav'ak • Mercenaire
» Wicaemas Lothalia [Mercenaire]
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Azrayen [mercenaire]
» Chryses de Sybrondil [Marchand et mercenaire] [KATASTROPHE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: version 2.0 :: Archives présentations-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.