Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 Evan Lorne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin ◮ Lieutenant-Colonel
avatar



◮ DOSSIERS : 927
◮ Y.O. : 44
◮ HERE : sur le dödsriket
◮ JOB : sauver sga-1
◮ COMPTES : le génie, la pyro, indiana jones botaniste, le guérisseur, l'adoratrice, la vagabonde et le toxico


de'elnyssa ✩ partenaire




MessageSujet: Evan Lorne   Jeu 21 Aoû - 23:20

STARGATE PROJECT CONFIDENTIAL FILE



« That was a waste of a perfectly good explanation »
Lieutenant-Colonel Evan Lorne au rapport. Malgré mes 44 ans je suis l'un des meilleurs militaires spécialisé(e) en pilotage et missions de sauvetage de mon pays. Par ailleurs, je représente les Etats-Unis sur la Cité d'Atlantis. En dehors du boulot, je suis célibataire mais cela ne m'empêchera pas d'être présent tous les jours parmi vous. Suite à un virus contracté sur une planète étrangère, il semblerait que j'ai quelques ressemblances physiques avec Kavan Smith.
D'après le Docteur Lam, je serai potentiellement doté du gène des ancêtres, c'est vrai (par génothérapie).
Organisé, Calme, Méticuleux
Consciencieux, Réfléchi, Obéissant


Anecdotes »
fils d'un professeur de peinture et d'un chirurgien réputé, evan ne semble n'avoir jamais manqué de rien sur le plan matériel. et même si sa famille a toujours été particulièrement aisée sur le plan financier, il ne s'en est jamais vanté ☆ son assiduité paraît souvent suspecte auprès de son entourage ; il a toujours été très calme, même enfant, et un rien pouvait le tenir occupé durant des heures ☆ sa mère lui a enseigné l'art de la peinture vers l'âge de dix ans, après le départ du patriarche lorne ☆ evan a une petite sœur, carlee, de trois ans sa cadette. depuis qu'elle est née, il s'est fait le mot d'ordre de toujours la protéger, développant un caractère sur-protecteur et légèrement bagarreur ☆ enfant, il voulait devenir policier ou médecin. c'est en voyant une pub à la télévision qu'il s'est tourné vers l'armée avant d'entamer d'études quelconque ☆ il n'a jamais cru en l'existence d'extra-terrestre ; le programme porte des étoiles l'a vite fait déchanter ☆ evan est homme à se battre pour une cause jugée juste ; lorsque c'est le cas, affronter la mort ne l'effraie pas ☆ il a toujours été d'une discrétion sidérante. il n'est d'ailleurs pas rare que ses supérieurs l'oublient en donnant des ordres tant il ne fait pas parler de lui. certains le qualifient même de timide. ☆ son obéissance et sa droiture ont souvent rendu ses supérieurs perplexes : au sgc, des rumeurs ont même couru sur sa personne. on le soupçonnait d'être un androïde ☆ il est très solitaire. ses collègues ne l'approchent pas beaucoup et il ne les approche pas davantage ☆ sur atlantis, il est devenu le leader de sga-2 et son job principal est de sauver les miches de sga-1. le plus injuste dans cette histoire reste que sga-1 en tire tous les honneurs ☆ evan a une très bonne étoile ; lorsque tous les hommes sous son commandement meurent, lui s'en sort toujours indemne ☆ il ne semble jamais se plaindre, sauf lorsqu'il est avec mckay. ce qui est compréhensible et donc, impossible à blâmer ☆ avec radek zelenka, ils semblent former les seconds sheppard et mckay. ce n'est pas un compliment. le seul avantage reste qu'ils sont moins casse-cou que les deux principaux concernés ☆ il a été somnambule jusqu'à l'âge de dix ans ☆ de tous les ennemis qu'il a affronté au fil des années passées au sgc, son plus grand cauchemar reste les réplicateurs ☆
Antécédents médicaux »
Le Lieutenant-Colonel n’est pas homme à santé fragile aussi ne vient-il pas souvent hanter mon infirmerie s’il ne revient pas de mission. Et encore, même là, je me doute bien que c’est davantage les jolies infirmières qui le poussent à venir nous rendre une petite visite que le simple plaisir de se faire osculter. Contrairement à certains membres de l’Expédition que je ne nommerai pas, le Lieutenant-Colonel Lorne fait passer la santé de ses hommes bien avant la sienne et ne se plaint pas de douleurs plus que nécessaire. Pourtant, il a pas mal subit face aux Wraiths… Mais il semblerait qu’il soit doté d’une bonne étoile qui le protège de nos ennemis. En effet, à chaque fois que son équipe et lui rentrent de mission, il n’a que des blessures superficielles. (…) Je ne peux, malheureusement, pas en dire autant pour les hommes qui sont placés sous ses ordres lors des missions de sauvetages… Ces pauvres hommes sont les premières victimes des Wraiths et autres monstres Pégasiens. Je me demande comment le Lieutenant-Colonel peut encore dormir tranquillement. Quoiqu’il nous a déjà prouvé que ses rêves étaient bien souvent hantés par les Réplicateurs ; je me rappelle lorsqu’il a été infecté par un étrange organisme qui nous faisait faire de terribles cauchemars pour nous tuer grâce à nos peurs. (…)Par ailleurs, avec le retour proche de la Cité dans la Galaxie de Pégase, le Lieutenant-Colonel m’a expressément demandé de lui prescrire quelque chose contre les insomnies. Il craint sans doute d’être de nouveau sujet à des crises de somnambulisme et je ne peux que le comprendre. Néanmoins, j’ai demandé à Marie de vérifier les dosages et je lui ai bien recommandé de n’en prendre qu’en cas de grosses nécessité afin d’éviter toute dépendance. Ce ne serait pas la première fois que le Lieutenant-Colonel devienne dépendant à des médicaments prescrits pour l’aider. J’ai lu un rapport qui expliquait qu’un virus s’était propagé sur l’ensemble de la Cité, faisant perdre la mémoire à tous ses habitants. Le Docteur Keller avait alors conseillé des pilules aux militaires afin de ralentir les symptômes et la perdre de mémoire, le temps de trouver un remède et pour calmer les émeutes dans la Cité. Lorne et ses hommes ont alors contracté une certaine dépendance qui les a juste rendu plus agressifs. Ceci étant, après un court sevrage, Evan a recouvré la raison. (…) Parmi ses récents états de santé, le Lieutenant-Colonel Lorne n’a pas de contamination extra-terrestre ou de blessures mortelles qui pourrait influencer son intégration à l’Expédition. Le seul fait assez important pour être relevé est probablement sa jambe cassée lors de l’explosion du complexe de Michael et une irrépressible envie de tuer le Docteur McKay – ce qui n’est guère inhabituel pour un membre de l’Expédition ayant passé plus de deux heures avec lui. Ainsi, je, Docteur Carson Beckett, déclare donc le soldat Lieutenant-Colonel Evan Lorne, apte au service dans les plus brefs délais.

Histoire »
dossier scolaire - mme p. roosevelt Evan est un enfant charmant et plein d'esprit. Il reste discret en classe, dessinant quelques arabesques étranges dans un coin de ses carnets, mais au moins ne dérange-t-il personne. L'avoir en classe est très bénéfique ; il reste poli en toute circonstance, sourit dès qu'il a terminé ses travaux et s'assoit tranquillement dans un coin de la bibliothèque à l'heure de la récréation. On aurait pourtant pu croire qu'il allait être l'un de ses enfants turbulent de San Francisco à cause des absences répétées de son père, Liam Lorne. Les enfants de chirurgien font très souvent preuve d'un besoin de se dépenser ou d'attirer l'attention constant. Ce n'est pas le cas d'Evan. Les autres enseignants le disent tous ; le jeune Lorne est une joie à avoir dans sa classe et ses yeux bleus suffisent à vous faire fondre. Impossible d'essayer de vouloir le punir, on sait d'avance qu'on n'y arrivera pas. De toute façon, ce n'était pas comme s'il nous donnait des raisons de le mettre au coin tant il est sage. (...) Il développe des talents certains pour la peinture ! Ce qui n'est pas très étonnant quand on sait que sa mère enseigne cette matière au supérieur. Le plus difficile reste de le détacher de sa toile lorsqu'il s'est lancé et nous sommes obligées de passer notre temps à l'envoyer se laver les mains tant il aime les tremper dans la peinture. En dehors de ça, j'ai remarqué un renfermement venant de sa part. Ce n'est pas qu'il ait été exubérant par le passé, mais il semblerait qu'il se soit encore replié sur lui-même cette année. Sa mère m'a prévenue du départ de son époux, chirurgien réputé et que cela semble avoir particulièrement perturbé le petit Evan. Si avant, il lui arrivait de participer aux activités collectives, il les évite à présent et ne parle que très peu avec ses camarades.

dossier militaire - major adamson Les résultats du premier sergent Lorne lors des tests de recrutement se situaient dans une moyenne très convenables. Intelligence dans la norme et capacités physiques tout à fait acceptables. Et pourtant, aucun officier supérieur ne peut passer à côté du petit Lorne. S'il se montre d'une discrétion exemplaire, il est aussi l'un des plus obéissantes et de plus surprenantes jeunes recrues ; lors des entraînements intensifs, il ne semble jamais vouloir renoncer ou s'épuiser. S'il échoue, alors il se relève et recommence. Encore et encore. Contrairement à ce que la télé et les fictions veulent bien faire croire, il est rare de croiser de nouvelles recrues avec une telle détermination. Plus rare encore quand ils ont l'âge de Lorne, tout juste dix-neuf ans. Tous les officiers s'accordent sur le fait que s'il continue ainsi, il pourra aller très loin dans sa carrière ; mais il ne semble pas être particulièrement ambitieux. Il nous a avoué, lorsqu'on lui a posé la question, avoir rejoint l'armée suite à une publicité vue à la télévision. Peu banale comme raison de rejoindre un métier aussi dangereux ! Mais il ne semble pas facilement impressionnable malgré tout ; il aborde chaque situation avec une gravité presque exagérée et il fait preuve d'une bonne esprit tactique. Je ne serai pas étonnée qu'il soit, par la suite, aux commandes d'une petite troupe. (...) Et quand on lui demande, pourquoi l'USAF et pas l'armée de terre ou la Navy, il hausse les épaules et répond qu'il a toujours sut qu'il finirait dans les airs. C'est qu'il aurait presque une âme de poète, le petit gars !

dossier militaire - colonel jagger On peut dire que le major Lorne est singulièrement surprenant. quand on lui a annoncé qu'il pouvait rejoindre un programme classé top-secret et qu'on lui a donné le dossier confidentiel à signer, il a pris le temps de l'éplucher. Autant dire qu'on ne l'a pas revu avant trois jours, le dossier signé et lui, prêt à appréhender une nouvelle menace terroriste. Il n'a pas pourtant pas cherché à cacher sa perplexité face à la porte des étoiles et moins encore son scepticisme face à l'annonce de l'existence d'autres espèces dans la galaxie. Je crois qu'il n'a pas cru à notre histoire avant de voir la porte en pleine activation et de se retrouver à essuyer des tirs Jaffas. Sa réaction était compréhensible, mais il n'était pas le première à réagir ainsi. En revanche, à son retour de sa première mission, il n'a posé aucune question, contrairement à ses pairs qui, bien souvent, demande quel tour on leur a joué. Le major Lorne s'est contenté d'accompagner un lieutenant blessé à l'infirmerie et de s'enquérir de son état. Les rares questions qu'il a posé depuis ont été les mêmes ; quand est-ce qu'on part ? Qui est ce Goa'Uld ? Quoi, encore un nouvel ennemi trouvé par SG1 ?. Je pense que déjà à cette époque, il avait compris que l'équipe principale du Stargate Command avait un don indéniable pour trouver les ennuis là où personne ne s'y attendait. (...) Ses capacités de pilotes ont été maintes fois prouvées par son habilité à rapidement prendre en main n'importe quelle technologie alien du moment qu'elle volait ; les Alkesh, les vaisseaux cargots, les F-302, le major les a tous essayé et tous ont reçu son approbation.

dossier militaire - lieutenant-colonel sheppard Le major Lorne a fait parti de la seconde vague, arrivée avec le Dédale. Je ne connaissais de lui que ce que j'avais lu dans son dossier mais je savais que j'allais insister auprès d'Elisabeth pour qu'il devienne le leader de SGA-2. C'était le seul qui me semblait avoir la tête sur les épaules (un peu trop ?) et il semblait être habitué aux missions de sauvetage. De quoi rassurer McKay, en somme. Je dois reconnaître que depuis qu'il a rejoint la Cité, il assure son rôle de second à la perfection. Il remplit la paperasse que j'oublie sans jamais m'en rendre compte et il ne dit rien. Il fait mes rondes quand je ne suis pas là, il gère son équipe et ses hommes d'une main de maître. Il semble avoir un peu plus de mal avec les scientifiques - sauf Zelenka, étrangement. Ce doit bien être le seul à avoir un semblant d'amitié avec Radek - mais personne ne peut être parfait. Et puis, il accourt toujours quand on lui apprend que SGA-1 est dans le besoin. (...) Les seules plaintes que je l'ai entendu émettre, une fois, c'est parce qu'il perd toujours ses hommes. Il faut dire qu'on compose son équipe de marins, souvent des petits nouveaux (le but étant que ceux qui survivent rejoignent une équipe SGA à part entière et ceux qui survivent à plus de trois missions peuvent diriger une équipe), qui n'ont encore que peur d'expérience dans la Galaxie de Pégase. Et les Wraith sont pas très regardant sur l'âge de leur nourriture alors forcément... M'enfin bon.

dossier militaire - général landry Lorsque la Cité est arrivée dans la baie de San Francisco, le major Lorne a directement été promu au rang de Lieutenant-Colonel, avec les recommandations de Sheppard et de Richard Woosley et on lui a donné le commandement d'une équipe au SGC. Il ne voulait pas quitter le Programme, comme beaucoup de ceux qui l'ont intégré, et on ne pouvait pas lui refuser ça. Pas après tout ce qu'il avait fait pour sauver la Terre. J'ai pourtant essayé de lui proposer de rejoindre l'équipage du George Hammond mais il a décliné l'offre - non sans une réflexion de plusieurs jours. Je ne pense pas qu'il regrette sa décision maintenant qu'Atlantis est retournée dans Pégase ; j'ai entendu dire qu'il avait fait des pieds et des mains auprès du Docteur Jones et du Colonel Sheppard pour avoir un extra-terrestre dans son équipe. Et il semblerait qu'il ait obtenu gain de cause !

« So you don't even know about the Stargate? »
Yop ! Donc moi, derrière l'écran, c'est le virus informatique, âgé(e) de 19 ans à ce jour. J'ai découvert le forum en suivant le GPS ancien pas encore mis à jour et je trouve que le design est fait par photoshop, non ? Vu que je vous trouvez trop bad ass, je pense que je serai présent(e) 6/7 jours car j'ai aussi une petite vie à mener en parallèle. J'ai plusieurs compte(s) sur le forum et leur nom à tous c'est Rodney, Alex, Julian.

Stargate Atlantis RPG © base de Elo', modif par ghost.writer




lt-col. aimant-à-problèmes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Evan Lorne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evan Lorne
» Quartier de Evan Lorne
» PV série Militaire 5/5
» Evan Lorne
» [galerie]galerie de lorne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: version 2.0 :: Archives présentations-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.