Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 (harikee) et la vague de feu rasa tout sur son passage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin ◮ Grande prêtresse
avatar



◮ DOSSIERS : 127
◮ HERE : quelque part in the universe
◮ JOB : organisatrice de piège
◮ COMPTES : rodney, evan, alexandra, julian, kanavu, liara, rafael


La fureur du vent, la colère du peuple. Indifférente à la mêlée, la Grande Prêtresse se glissait parmi les demeures, caressant du bout de ses doigts délicats le visage des âmes apeurées. Il suffisait d'un sourire pour qu'elle leur redonne ce qu'ils avaient perdu : la confiance.
Sournoise, elle s'éloignait alors. Sa mission était accomplie. Tous allaient à leur perte tandis qu'elle-même survivrait.
Pour son peuple.




MessageSujet: (harikee) et la vague de feu rasa tout sur son passage.   Sam 10 Jan - 21:24

Stargate Confidential File


Kee

Bonjour mes chers collègues. Comme certains ne me connaissent pas encore, je me présente ; je suis Harikee Top'ha. Âgé(e) de 29 ans ans, je suis quand même une adoratrice des Wraiths, spécialisé(e) en infiltration sournoise et relevé d'informations, ce qui signifie que je suis un humanoïde/wraith. Je peux affirmer sans me venter que je suis même l'un(e) des meilleurs de mon pays ! Par ailleurs, je représente Madhurya sur la Cité depuis maintenant 0 jour, je n'y suis pas encore arrivée. En dehors de mon travail monumental, je suis célibataire, eh oui !
Suite à un virus contracté sur P5F-345, il semblerait que j'ai pris quelques ressemblances physiques avec Freida Selena Pinto. Pourtant, quand je me regarde dans le miroir, je ne trouve vraiment pas. Le Docteur Lam n'a pas été en mesure de me dire si je possède le gêne, mais moi, je vous annonce que je ne l'ai pas..
Bon et bien, je pense avoir fait le tour. J'espère qu'on pourra faire plus amples connaissances en collaborant main dans la main !
« Tu as été choisie, Harikee Top'Ha pour me succéder. Ce sont les Ancêtres qui en ont décidé ainsi. » Le regard de la jeune enfant brilla l'espace d'une fraction de hournes avant que sa sérénité naturelle ne reprenne le dessus. Excitation éphémère. Mais le cœur battant, elle l'avait et sur ses lèvres restait ancré un sincère sourire éclatant. L'honneur d'ainsi être nommée successeur du Grand Prêtre Tsa La'Gi ne lui échappait pas. Loin de là. Depuis toujours, la jeune fille avait apprit quel avenir lui était destiné, quel chemin lui avait été tracé par les Ancêtres très tôt. Elle savait qu'il s'agissait-là de ce que le peuple attendait d'elle et elle se sentait prête à suivre le long apprentissage que le Grand Prête Tsa La'Gi lui réservait. « Alors j'espère me montrer à la hauteur des attentes des Ancêtres et diriger Madhurya avec autant d'honneur, de bravoure et de loyauté que vous-même. Peut-être même davantage, si cela m'est permis. » L'homme aux cheveux clairs fronça les sourcils mais la sévérité de ses traits était effacé par le sourire amusé qui, lentement, s'était dessiné sur ses lèvres. « Je n'en ai pas le moindre doute, jeune prêtresse. » Cette fois-ci, l'enfant ne retint pas le cri aiguë qui perça ses lèvres pour se perdre dans les cieux. Et si elle se contenait, à grande peine à en juger par les tremblements de son corps, de laisser sa joie et sa fierté s'exprimer physiquement, dès l'instant où le Grand Prêtre se pencha vers elle pour baiser son front comme le voulait les grandes livres et les légendes, Harikee Top'Ha enroula ses deux bras maigrelets autour du cou de l'homme et déposa un baiser humide sur la joue de celui-ci. Elle le sentit se raidir avant qu'il ne pose une main sage sur son épaule d'enfant et lui adresse un regard qui se voulait réprobateur. Les grands yeux sombre de la jeune fille ne se baissèrent toutefois pas, affrontant ce premier reproche avec un air de défi et d'insolence. « Allez va, jeune fille. Ton apprentissage ne débutera pas avant la prochaine ère de lune dorée. » Un éclair de déception traversa les yeux noirs de la jeune enfant mais elle acquiesça et, dans une grâce qui n'aurait pas du lui être permise, elle se releva et quitta le Temple d'un pas léger. Si son règne en tant que Grande Prêtresse ne débuterait avant deux ou trois ères dorées, Harikee Top'Ha possédait néanmoins l'ultime conviction que Madhurya allait connaître quelques changements tant qu'elle dirigerait ce peuple avec assurance et confiance.

« Prêtresse, nous devons vous évacuer. » La main se tendit mais se heurta à une ignorance alors que la jeune femme, drapée dans un voile épais, se tournait vers ces hommes et ces femmes qui couraient, tenant parfois leurs enfants par la main ou essayant d'aider les blessés à avancer. Ces hommes et ces femmes qui périssaient sous ses yeux sans qu'elle ne puisse rien y faire. Elle déglutit difficilement, secoua la tête. « Je refuse de laisser mon peuple, je me dois de les aider. » Elle fit mine de vouloir se diriger vers le Temple, prête à se tenir agenouillée en ces lieux qui étaient devenu son refuge, prête à prier les Ancêtres d'intervenir avant que les pertes ne soient trop grandes, mais une poigne ferme l'attrapa par le poignet et la retint. « Prêtresse, si vous restez, vous périrez. Vous n'avez pas de successeur, notre seul espoir est de partir. » Elle clos les paupières, face à Päoma, en grande partie ravagée par les tirs. Elle ne pouvait qu'entendre les hurlements d'agonie, sentir son cœur se serrer en imaginant ceux qu'elle connaissait depuis toujours et ceux qu'elle se devait de protéger tomber, pris au piège des pierres qui s'écroulaient sur eux. Elle eut une larme qui roula le long de sa joue et qu'elle ne désirait pas effacer. Tsa Mi'Ho avait raison ; le seul espoir de Madhurya était de fuir et d'aider son peuple à se reconstruire. Mais ils en seraient incapables sans elle. « Très bien. Dîtes à vos hommes d'aider un maximum de personnes à franchir le Portail des Ancêtres, faîtes composer une adresse, nous partons. » Sa voix avait claqué dans l'air mais n'était, en réalité, qu'un murmure. Elle tourna le dos à la destruction qui ravageait sa belle planète, s'avança jusqu'au Temple, prête à traverser le Portail des Ancêtres.
« Prêtresse ! » Elle fit volte face, agacée. Mais l'homme qui l'avait appelée pointait le ciel, un air terrible peint sur le visage. Elle s'avança doucement, posa une main apaisante sur son épaule. « Que se passe-t-il ? » Mais l'autre semblait hésiter. Lentement, il l'observa, pointa une nouvelle fois le ciel avant de ne laisser qu'un mot transpercer le silence déchirant de son cœur. « Les Wraith... »

Le silence s'était déposé dans le village avec légèreté. Et pourtant, un voile sombre d'inquiétude avait enveloppé les habitants avec effroi et ténacité. Il y avait comme la rumeur d'un malheur proche, la rumeur d'une horreur glacée à venir.Dissimulée dans l'ombre, glissée dans le désespoir des hommes, Harikee Top'Ha, délicatement vêtue de son voile rouge passait d'âme en âme. D'une main aimante, elle aidait un enfant à se relever, le serrait contre son cœur, lui caressait les cheveux avec tendresse et lui susurrait quelques mots réconfortes au creux de l'oreille. L'enfant cessait alors de pleurer, se calmait. Ses mots s'envolaient et il allait retrouver ses parents, à l'abri de la prochaine terreur. Et la Grande Prêtresse continuait son chemin, flottant sur le sol avec une grâce élégante. Insouciante, elle adressait sourire à ceux qu'elle croisait. Et tous oubliaient alors l'annonce d'une catastrophe proche et la vie reprenait son cours. Dramatiquement.
Elle s'assit au bord de la fontaine, laissa ses doigts se noyer dans l'eau tiède et agréable tandis qu'au-dessus d'elle, dans le ciel sombre, retentissaient les premiers Darts. La panique, aussitôt, s'installa. Mais Harikee Top'Ha restait d'un calme déconcertant. Un fin sourire tendre affiché sur ses lèvres rosées, elle invita un jeune garçon à s'installer auprès d'elle. « Tu n'as pas peur des Wraith ? » La voix du jeune garçon était monté dans les aiguës et il lança un regard inquiet aux vaisseaux qui commençaient leur terrible sélection. Il possédait une âme vagabonde, une âme solitaire. Elle secoua la tête sans rien perdre de son délicat sourire. « Pourquoi ? » Ses doigts graciles quittèrent l'eau et elle passa son autre main dans ses cheveux auburn. « Parce qu'ils ne me feront jamais de mal. » « Tu en es sûre ? Tout le monde dit qu'ils nous dévoreront tous parce qu'il n'y a plus personne pour les combattre. » Elle tendit la main, caressa la joue de l'enfant et, d'un mouvement du poignet, le fit se rapprocher d'elle. Aussitôt, elle passa le bras autour des épaules du garçonnet et lui montra son peuple qui courrait en tout sens dans le vain espoir d'échapper à la sélection. « C'est en fuyant qu'on se sacrifie aux Wraiths. Il ne faut pas les fuir, grâce à eux, nous pourrons tous vivre paisiblement un jour. Il ne faut pas les combattre, ils nous protègent. » Son regard étincela et elle laissa le jeune garçon observer le tumulte qui avait lieu sous ses yeux. Elle pouvait le sentir se tendre, le sentir retenir sa respiration, le sentir nerveux. Doucement, elle lui frotta l'épaule et se pencha vers lui. « Tu veux connaître mon secret ? » Il hocha la tête à peine avait-elle terminé sa phrase, lui tirant un sourire plus large encore. Et sa bouche se pencha, jusqu'à pouvoir toucher l'oreille de l'enfant. « C'est moi, qui emmènent les Wraith, » souffla-t-elle d'une voix froide avant de s'éloigner et de quitter la fontaine sans un regard en arrière. Cette planète était vouée à périr.

Vocabulaire:
 

1. harikee est un prénom très répandu parmi son peuple. à vrai dire, il ne s'agit pas totalement d'un prénom mais plutôt d'un mot signifiant "fille de". son nom de famille est composé du patronyme de son père "top" et de celui de sa mère "ha". ainsi, son identité complète est "fille de top et de ha". 2. avant que sa planète ne se fasse anéantir, elle se prédestinait à devenir une prêtresse. comme beaucoup de peuples de pégase, elle admirait beaucoup les ancêtres et était persuadée qu'ils reviendraient les sauver, un jour. elle avait également entendu parler, à de nombreuses reprises, d'une possibilité de les rejoindre et aspirait à pouvoir avoir le droit de devenir l'une d'entre eux. cependant, le fait que les ancêtres n'aient rien fait lorsque sa planète a été ravagée, et même, qu'il semblerait que ce soit eux qui soit à la base de sa destruction l'a rendue très haineuse à leur encontre. 3. elle est très charmante et c'est justement sa douceur, sa tendresse et son côté vraiment très sociable qui cache son double jeu. elle aime beaucoup la compagnie des autres et fait toujours preuve d'une grande gentillesse ; mais d'un autre côté, elle n'hésitera jamais à vendre ceux avec qui elle commerce et avec qui elle traite aux wraiths. charmante, mais dangereuse. 4. elle a déjà espionné pour le compte des wraiths sur trois planètes qui ont, depuis, été décimées par ces derniers. l'une d'entre elle est devenue, à son tour, adoratrice des wraiths, tandis que les autres servent de nourriture. harikee est à présent infiltrée sur une nouvelle planète depuis près de deux ans. 5. il lui est arrivé, en de rares occasions, de retourner sur madhurya afin de rendre visite à son peuple et s'assurer que la reine wraith tiens sa parole. contrairement à ce que l'on pourrait croire, elle ne cherche pas à les influencer pour que chacun se joigne à elle et s'infiltrent de planète en planète ; au contraire, harikee préfère savoir son peuple en sécurité et prêt à se reconstruire. ils sont, d'ailleurs, en perpétuel croissance.
1.durant sa tendre jeunesse, il est parfois arrivé qu'harikee se blesse. souvent avec des petits coutelas alors qu'elle finissait d'arracher les branches blanches d'un arbrisseau aux vertus miraculeuses ou lors d'une cession d'auto-défense qui avaient souvent lieu. 2. elle a souffert d'une maladie infantile quasiment semblable à la varicelle terrienne. elle a ainsi été touchée par une furieuse crise et se voyait couverte de plaques rouges qui la démangeaient. la maladie est, toutefois, passé au bout de deux semaines. dans le même ordre d'idées, elle avait aussi développé une allergie commune aux enfants de madhurya qui passe lorsqu'ils atteignent l'âge de seize ans. 3. son teint halé est à la fois une réaction chimique et naturel ; ainsi, la majorité des madhuryens ont une peau foncée, mais celle de harikee est aussi le résultat des longues heures passées au sein du temple. celui-ci était, en effet, recouvert d'un minerai qui reflétait la lumière différemment et les vitraux qui couvraient le plafond ont donné cette couleur délicieuse à la peau d'harikee. c'est souvent ainsi que sont reconnus les prêtresses de madhurya. 4. suite aux secousses provoquées par les tirs du projet arcturus, harikee, comme quasiment tous ses compatriotes, a développé une terrible phobie des tremblements de terre et de l'instabilité du sol. ainsi, même sans avoir peur du vide, il lui serait impossible de traverser un pont en bois s'il bouge. même légèrement. 5. lors de la grande catastrophe, harikee a été blessée par des éclats de pierre détruite par les tirs. elle a d'abord été touché à la jambe, puis au bras avant d'être légèrement écorché au visage. elle affirme devoir sa survie aux wraiths qui l'aurait soignée.

Yop ! Donc moi, derrière l'écran, c'est 007, james bond, âgé(e) de quelques années à ce jour. J'ai découvert le forum en le découvrant. Saisissant, non ? et je trouve que le design est parfait pour mon personnage. Vu que je vous trouvez trop bad ass, je pense que je serai présent(e) 5/7 jours car j'ai aussi une petite vie à mener en parallèle. J'ai peut-être d'autres compte(s) sur le forum et leur nom à tous c'est devinez. Comme on peut choisir si on autorise ou non d'autres à avoir la même identité que nous, je précise que refuse que quelqu'un porte le même nom que moi.
engelblume


codage de ghost.writer




the high priestress - je suis un guide. pour mon peuple, que j'ai promis de protéger. pour les wraiths, que je nourris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: (harikee) et la vague de feu rasa tout sur son passage.   Sam 10 Jan - 21:30

Soit la bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Admin ◮ Grande prêtresse
avatar



◮ DOSSIERS : 127
◮ HERE : quelque part in the universe
◮ JOB : organisatrice de piège
◮ COMPTES : rodney, evan, alexandra, julian, kanavu, liara, rafael


La fureur du vent, la colère du peuple. Indifférente à la mêlée, la Grande Prêtresse se glissait parmi les demeures, caressant du bout de ses doigts délicats le visage des âmes apeurées. Il suffisait d'un sourire pour qu'elle leur redonne ce qu'ils avaient perdu : la confiance.
Sournoise, elle s'éloignait alors. Sa mission était accomplie. Tous allaient à leur perte tandis qu'elle-même survivrait.
Pour son peuple.




MessageSujet: Re: (harikee) et la vague de feu rasa tout sur son passage.   Dim 11 Jan - 13:32

Merci I love you



the high priestress - je suis un guide. pour mon peuple, que j'ai promis de protéger. pour les wraiths, que je nourris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (harikee) et la vague de feu rasa tout sur son passage.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(harikee) et la vague de feu rasa tout sur son passage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sephyra ~ Je brûlerai tout sur mon passage [Yaelle] [En pause]
» Un monstre qui dévore tout sur son passage | mars 125 | Raleigh
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: version 2.0 :: Archives présentations-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.