Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.
De nombreux Postes Vacants et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue d'habitants comme
Laura Cadman, Carson Beckett, Todd ou encore Samantha Carter !

Partagez | 
 

 Rendez vous médical (PV Cattaleya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre en Or ◮ félicitations !
avatar



◮ DOSSIERS : 65
◮ HERE : Cité
◮ JOB : Guerrier
◮ COMPTES : De'el





Dossier personnel
COMBAT:
10/1000  (10/1000)
SCIENCE:
2/1000  (2/1000)
EXPLORATION:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Dim 26 Avr - 12:56

Cela faisait quelques jours que De'el était arriver sur la cité. Il la trouvait immense et il avait du mal à se faire à cette nouvelle vie. Son caractère sauvage et renfermer ne l'aidait pas à se faire des amis. Il y avait bien Evan Lornes, le militaire qui l'avait ramener ici, mais bon, De'el ne préférait pas trop rester longtemps avec lui, pas qu'il ne l'appréciait pas, mais plutôt qu'il ne voulait pas s'attacher pour le moment...il ne savait pas à quelle sauve on allait le manger. Ce matin là, il se leva de bonne heure, il ne savait pas exactement l'heure qui l'était et pour être honnête, il ne connaissait même pas l'heure du tout, mais en même temps, il savait que le soleil était lever. Il enfila une tunique style débardeur et son grand manteau en peau d'animaux. Ses longues dreads pendaient le long de son dos et de ses épaules. Son petit visage enfantin faisait étrange au milieu de cette carrure de guerrier. Son corps frêle et agile ne pouvait pas faire penser aux capacités de combattant de ce garçon d'à peine 20 ans. Il se dirigea dans la cité, prenant soin de noter dans son esprit le moindre couloir, le moindre passage et tentant également de se souvenir du chemin pour retourner dans sa chambre. Il finit par arriver à l'infirmerie. Il se souvint qu'on lui avait dit qu'il devrait y passer. Evidemment cela voulait dire de suite normalement, mais pour De'el c'était plus quand il le souhaitait en faite...Il n'était plus esclave donc il n'avait plus d'ordres à recevoir, il partait de ce principe. Le jeune homme tomba sur une jeune femme avec des ustensiles étranges aux yeux de l'extraterrestre dans ses mains. Méfiant et sur ses gardes De'el recula d'un pas. Il porta sa main sur son couteau qui était à sa ceinture. Il était là pour un examen médical intégrale, mais il était pas vraiment rassurer. La dernière fois qu'on lui a fait passer ce genre de test, il était tout petit, et il en garde de très mauvais souvenirs. La jeune femme semble gentille et rassurante. Il grimace. Puis se détends. Elle l'observe, et lui la fixe du regard. Deux billes marrons claires fixées sur cette ravissante demoiselle. Contrairement à certains hommes, De'el la dévore du regard mais pas comme eux, non lui, il enregistre chacun de ses gestes, chacun de ses mouvements. Puis il finit par dire :

"C'est là l'examen ?"


Oui la diplomatie c'était pas son fort, et soyons clair là dessus, il n'est pas très aimable, mais qui sait, peut être le deviendra-t-il ? Le jeune garçon retira sa main de sa ceinture et lui tend un papier, dessus il n'avait pas comprit ce qui était noter, il avait juste retenue qu'il devait aller à l'infirmerie, c'était pour ça qu'il avait tourner en rond dans la cité...il ne savait pas où c'était. Pour De'el beaucoup de chose sont inconnue : la lecture, les calculs, la diplomatie, la politesse, ... Tout ceci est nouveau.

"C'est toi le bourreau ?"

Le bourreau c'était ainsi que De'el nommait les docteurs, car ils avaient pas été super avec lui ou avec les autres esclaves dans son enfance. Cela l'avait marquer.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Infirmière
avatar



◮ DOSSIERS : 220
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : INFIRMIÈRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, THAV'AK, JAKE, MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
3/1000  (3/1000)
SCIENCE:
11/1000  (11/1000)
EXPLORATION:
4/1000  (4/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Lun 27 Avr - 23:31


« Cuando salí de Cuba, dejé mi vida dejé mi amor. Cuando salí de Cuba, dejé enterrado mi corazón. »
Cattaleya chantait un air de son pays, un air paisible qui évoquait la chaleur de cette grande île dans la mer des Caraïbes. Cela faisait bientôt deux ans qu'elle avait quitté la Terre mais elle ne parvenait à mettre de côté ses origines. Pourtant ici elle n'était pas seule, la jeune femme avait su tisser des liens avec bien des membres de l'expédition et de vraies amitiés étaient nées au-delà du fait qu'ils n'étaient que de simples collègues de travail. Cela n'empêchait en rien Catt de toujours être très professionnelle lorsqu'elle était de garde.
D'ailleurs ce jour là, elle devait s'assurer que l'infirmerie devait rester en ordre malgré les nombreux passages. Petits bobos ou coup à la tête, il ne se passait pas un seul instant sans qu'il n'y est quelque chose à faire. Mais ce qu'elle préférait le plus, c'était de rencontrer de nouvelles tête, ici sur la cité. Bien de fois, elle avait pu être aux contactes de Pégasiens emmenés sur la cité pour de multiples raisons. L'occasion d'en apprendre plus sur d'autres cultures, d'autres langues. Même si l'anglais et l'espagnol était largement suffisants pour la Cubaine. D'ailleurs les gens lui demandaient souvent pourquoi elle n'avait pas le même accent que ses collègues, alors elle leur expliquait qu'elle venait d'un pays où il fallait parler une autre langue, une langue du soleil, une langue qui chantait. Les enfants étaient généralement plus réceptif à cette petite histoire car leur imagination s'éveillait et elle pouvait voir les étoiles briller dans leurs yeux. Il s'agissait là du meilleur moyen pour arracher un sourire sincère et bienveillant à l'infirmière. 
Mais aujourd'hui, elle avait surtout eu le droit à son lot de scientifiques un peu maladroits ou d'équipes qui revenaient de mission pour faire un check-up. Rien de bien passionnant mais certains lui racontaient ce qu'ils avaient vu sur les autres planètes. Ce n'était jamais incroyable, mais c'était suffisant pour que Cattaleya parte à l'aventure avec eux pour quelques minutes, le temps de s'assurer qu'ils n'avaient attrapé aucune maladie en particulier.

Oh elle ne devait pas oublier non plus qu'elle avait des examens médicaux qu'elle avait à faire passer à un nouvel arrivant. D'après le dossier qu'elle avait lu brièvement, il s'appelait De'el et s'était un ancien esclave qui avait connu d'assez près les arènes de Misélia. Et pous un ancien esclave, il avait refusé de passer certains examens de routine pour s'assurer de sa bonne santé. Aussi, étant donné que Cattaleya était connue pour ses capacités à parler à l'oreille des plus réticents – pour ne citer personne en particulier – il lui avait été demandé de s'occuper du jeune pégasien. La cubaine n'avait pas rechigné et était déjà entrain de s'affairer pour préparer le matériel médicale qui convenait pour l'occasion. Ce fut alors qu'elle vit la tête du jeune homme arriver à l'infirmerie. Sitôt, elle lui adressa un sourire radieux, terminant de ranger les instruments dont elle n'avait pas besoin. Elle sentait son regard curieux posé sur elle mais ne disait mot, habituée à force aux comportements des habitants de cette galaxie. Là, elle entendit sa voix pour la première fois. Une voix qui n'avait pas l'habitude de faire vibrer l'air tant elle avait quelque chose de fragile. Toujours souriante, l'infirmière lui répondit avec douceur « C'est exacte. » Là, il lui tendit un papier qu'elle prit en le remerciant d'une signe de tête avant de le lire avec attention pour être sûr qu'il n'y avait aucun méprise sur la personne à examiner. Soudain Catt l'entendit lui demander si elle était son bourreau. La cubaine arqua un sourcil, surprise par le terme employé, n'abandonnant à aucune moment son sourire. Curieuse, elle se contenta de lui dire « Non, il n'y a pas un seul bourreau sur la cité. » Peut-être était-il bon de le rassure sur ce point, quoi qu'elle avait quelques doutes pour ce qui était de certains Pégasiens, mais il n'y avait aucun bourreau à proprement parlé par ici.

« Alors dis moi, tu n'es pas trop perdu sur la cité ? » lança Cattaleya pour lancer un semblant de conversation dont elle avait le secret pour le mettre en confiance et l'inviter à prendre place sur la table et lui permettre de l’ausculter dans un premier temps afin qu'il prenne l'habitude de sa présence et ainsi éviter de trop le brusquer. « La première fois que je suis arrivée ici, je ne savais plus où j'étais » avoua-t-elle avec son accent espagnol. « Je te laisse enlever le haut de ton vêtement et t'asseoir là » dit-elle en lui montrant la table d'auscultation.


walk or die my love
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauvedebrume.blogspot.fr/
Membre en Or ◮ félicitations !
avatar



◮ DOSSIERS : 65
◮ HERE : Cité
◮ JOB : Guerrier
◮ COMPTES : De'el





Dossier personnel
COMBAT:
10/1000  (10/1000)
SCIENCE:
2/1000  (2/1000)
EXPLORATION:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Ven 1 Mai - 22:52

De'el était planté là devant elle. Elle souriait et elle respirait une aura de bienveillance, mais cela n'arrivait pas spécialement à calmer De'el. Il avait vécut tellement de chose, il avait eut tellement peur. C'était certain, il ne ferrait confiance à ces gens que lorsqu'il se sentirait prêt. Elle lui adressa un nouveau sourire quand il demanda si elle était un bourreau. Il avait porter sa main à son couteau, car il avait laisser son épée dans sa chambre. Elle lui dit que non, et qu'il n'y avait aucun bourreau sur la cité. Alors pourquoi toutes ces armes ? Ces cellules ? Il verrait ça plus tard. Pour le moment il allait lui faire confiance. De'el retira sa main de son arme, puis il s'avança et l'écouta. Il observait tout ce qu'il y avait autour de lui. Elle semblait sincère. Elle lui demanda si il ne se sentait pas perdue sur la Cité, il haussa les épaules et fit :

"Non."


En faite si. C'était d'ailleurs pour ça qu'il ne venait que maintenant à l'infirmerie. Le jeune homme prit place sur le lit et laissa ses pieds toucher le sol. Il devait être prêt à partir au cas où. Elle lui expliqua que les premières fois qu'elle était ici elle s'était perdue. Il plissa les sourcils, elle ne parlait pas comme les autres, elle n'était pas comme les autres. Il lui dit :

"Tu es pas de là ?"


C'était un langage enfantin qu'utilisait De'el, mais il avait eut peu de temps pour apprendre à parler, alors, si en plus il devait savoir les bonnes manières. Il était esclave et pas n'importe lequel. De'el valait de l'argent, beaucoup d'argent. Il était un des meilleurs combattants de son âge et même de tout âge confondue. Et il en portait les marques. Quand elle lui demanda de retirer son haut. Il la regarda étrangement. Il posa son manteau mais ne posa pas son débardeur qui était très long pour un simple t-shirt. On pouvait voir la fin de son tatouage sur l'arrière de ses bras, des plumes noires et également sur le tour de son cou, jusqu'à l'os qui débutait la cage thoracique. Son collier pendait également à son cou, mais De'el ne voulait pas poser son t-shirt. Il ne savait pas ce qu'elle voulait faire et ce qu'elle voudrait faire par la suite. Il respirait fort et ses poings étaient toujours serrer. De'el regarda la femme et il lui dit :

"Tu vas me faire quoi ?"


Il ne savait pas lire, donc tout ce qui était noter sur la feuille, il ne l'avait pas comprit. Il savait à peine écrire et les mots, il ne savait pas les lire, mis à part certain qu'il avait apprit à reconnaître. Il savait parler plusieurs langage mais juste les bases.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Infirmière
avatar



◮ DOSSIERS : 220
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : INFIRMIÈRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, THAV'AK, JAKE, MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
3/1000  (3/1000)
SCIENCE:
11/1000  (11/1000)
EXPLORATION:
4/1000  (4/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Mer 15 Juil - 19:18


Lorsqu'elle était encore une enfant vivant dans un pays sous embargo américain, Cattaleya n'aurait jamais imaginé pareille aventure. Pourquoi aujourd'hui elle était bel et bien sur une cité de technologie plus ancienne et supérieur à celle des humains. Le tout dans une autre galaxie. Plus fou encore, elle côtoyait des personnes bien humaines qui vivaient sur une multitude de planètes habité. Si elle avait eu quelques expérience sur le terrain quand elle était au SGC, l'expérience sur Atlantis n'était pas comparable. Et ce jour là, elle se retrouvait face à un de ces nombreux autochtones qui vivaient là. La cubaine avait eu vent du passé du jeune homme, lui rappelant vaguement la période antique du Vieux Continent. Rome et son Colisée. Quoi que d'après quelques lectures qu'elle avait pu faire sur son temps libre lorsqu'elle était étudiante, les combats de gladiateurs étaient bien moins mortel qu'on pouvait le croire car ils servaient avant tout à divertir le peuple pour lui faire oublier toutes les affaires politiques qui se tramaient dans la capitale de l'Empire Romain. Hélas, dans la galaxie de Pégase, les combats dans les arènes avaient un caractère militaire plus que divertissant. Depuis la découverte des arènes de Misélia, une vague de changement s'était amorcé pour les peuples humains.

Face à elle, Cattaleya ne pouvait que contempler l’œuvre des hommes. Lorsque De'el lui demanda maladroitement si elle n'était pas d'ici, elle lui fit simplement non de la tête. Il était encore trop tôt et trop compliqué de lui parler de la Terre. Ensuite, était-ce à elle de le faire ? Il était préférable d'éviter une quelconque bêtise dite sans le vouloir. Là elle le vit ôter son manteau pour le poser à côté de lui. Les pieds du jeune homme n'avaient de cesse de toucher le sol, ce que l'infirmière ne put s'empêcher de noter tout en continuait de manipuler le matériel dont elle allait avoir besoin pour l'examen. Munie d'une tablette dans une main et d'un petit appareil de scan, elle continuait d'esquisser un léger sourire bienveillant tout en observant le natif de Pégase. Il lui demanda ce qu'elle allait lui faire. « Et bien pour commencer, je vais passer cet appareil pour scanner ton corps, comme ça je vais pouvoir regarder si tu es en bonne santé, si tu as des malformations ou des problèmes aux os à cause des combats. Comme ça je saurais si je dois te soigner. Ça ne fait pas mal du tout » dit-elle avec douceur. « Je peux ? » demanda la jeune femme, ne voulant pas commencer l'examen sans que le jeune homme ne lui donne son accord. Catt savait que c'était un travail qui devait reposer sur une confiance réciproque, aussi elle ne voulait pas le forcer, mais elle espérait lui faire comprendre que c'était un examen de contrôle et qu'il n'avait rien à craindre. Cela permettrait de rendre un rapport médical et psychologique non négligeable au sujet de De'el et savoir s'il était apte à rejoindre une épique SGA s'il en faisait la demande.


walk or die my love
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauvedebrume.blogspot.fr/
Membre en Or ◮ félicitations !
avatar



◮ DOSSIERS : 65
◮ HERE : Cité
◮ JOB : Guerrier
◮ COMPTES : De'el





Dossier personnel
COMBAT:
10/1000  (10/1000)
SCIENCE:
2/1000  (2/1000)
EXPLORATION:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Lun 24 Aoû - 13:52

Le jeune garçon n'était pas à l'aise mais on ne pouvait malheureusement pas lui en vouloir. Avec ce qu'il avait vécut c'était compréhensible qu'il ne veuille pas se faire avoir encore une fois. Les examens il en avait vécu. Déjà enfant, quand on l'avait capturer pour la première fois après le massacre de son village, on lui avait fait passer un examen rapide. Puis à chaque vente également, et plus ça allait, plus les examens étaient douloureux et étrange. Ici sur la Cité, c'était son premier examen. Il venait d'arriver donc c'était à peu près normal. Il se méfiait de la jeune femme, d'où pourquoi il gardait ses pieds au sol. Il lui avait demander ce qu'elle allait lui faire. Elle lui répondit sans perdre son sourire, et les yeux noir de De'el restait planter dans les siens. Elle lui expliqua à quoi cela allait servir et pourquoi c'était nécessaire. Elle lui assure que cela ne faisait pas mal. De'el avait envie de lui dire qu'il n'avait pas peur d'avoir mal. Aucune douleur ne serait pire que ce qu'il a subit dans les arènes. Il hocha la tête. Et soupira. Il se décida lentement à retirer son débardeur qui partait légèrement en lambeau. Il montra donc son torse et son dos. Imberbe de nature, cela expliquait le visage d'enfant de De'el. Le jeune brun avait énormément de tatouage sur le corps. Des noms, des numéros, des dessins. Certains rayé, d'autres recouvert. Dans le dos, il avait un croisant de lune tatoué dans le haut de la nuque, puis un cercle d'où partait ses ailes d'anges noires qui lui recouvrait le dos et les avant bras. Mais c'était pas tout. Il y avait tout un tas de cicatrices. Des marques de fouets, des coupures, plus ou moins profondes, des marques de brûlures également. Que ce soit son dos ou son torse le jeune homme était couvert de cicatrice. De'el respirait fortement, sans vouloir l'avouer, il avait peur de ce qu'elle dirait. Ses combats laissait des traces. Des os casser ou déplacer, des fissures, des fractures. De'el n'était pas habitué à se plaindre, alors il ne disait rien sur ses blessures et sur le mal qu'il ressentait. Il demanda à la femme :

"C'est bon ? Vous notez quoi sur ça ?"

Demanda-t-il en voyant la tablette. Il était intriguer par celle-ci. Il en connaissait pas cette technologie. Le jeune homme en avait surtout assez qu'on le prenne pour un esclave. Il avait ses longues dreads qui pendait le long de son cou. De'el avait peur qu'elle lui découvre des choses de cassé. Ce qui était certaines le cas, notamment au niveau des doigts ou du dos. Il avait souvent mal au dos et aux cottes, mais comme tout bon esclaves qu'il était, il ne parlait pas et ne disait pas là ou il avait mal car c'était la meilleure façon de se faire tuer. De'el respira fortement et porta sa main à ses gauches gauches. Il fit :

"Les combats laissent des marques, c'est comme ça qu'on sait qu'on est un bon combattant."

Et qu'on est en vie, c'était ce qu'on arrêtait pas de lui répéter, qu'il fallait vivre avec la douleur pour rester en vie.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Infirmière
avatar



◮ DOSSIERS : 220
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : INFIRMIÈRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, THAV'AK, JAKE, MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
3/1000  (3/1000)
SCIENCE:
11/1000  (11/1000)
EXPLORATION:
4/1000  (4/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Dim 11 Oct - 17:16


Cattaleya observait patiemment, ne voulant pas brusquer le jeune homme. Brièvement, elle avait parcouru le dossier de ce dernier pour en savoir un minimum. A priori, il n'était pas des plus dangereux mentalement puisqu'il n'avait aucune escorte militaire en présence. Mais l'infirmière avait compris qu'il n'avait pas eu la vie facile jusqu'à présent. Des traces, elle en voyait partout et pas seulement sur le corps. Le regard du jeune De'el parlait de lui même, il était de ces animaux méfiants qui scrutaient les soigneurs, se laissant faire tout en cherchant un moyen de fuir au premier signe de menace. Mais lentement, il acceptait de se laisser ausculter par la cubaine qui gardait son calme et sa patience. Un sourire bienveillant venait à s'étirer sur ses lèvres lorsqu'elle le vit retirer son débardeur trop grand pour lui. C'était bon signe. Mais le plus dur restait à faire, en espérant que le jeune homme continue de coopérer. Tablette et scanner en main, la brune scrutait déjà d'un œil attentif ce qui lui était donné de voir. Beaucoup de cicatrice pour un garçon de cet âge. C'était triste à voir mais durant son séjour au proche orient, la jeune femme avait vu bien pire. De nombreux tatouages venaient cacher les anciennes blessures, offrant une sorte de seconde peau, c'était comme regarder les souvenirs douloureux d'un passé trop présent.

« La tablette va me permettre de suivre le protocole des examens médicaux, noter les maladies, les blessures et tout ce que je verrais en t'examinant » dit-elle calmement en lui montrant brièvement l'appareil, sachant pertinemment qu'il ne devait pas savoir lire mais au moins il verrait un peu de quoi il s'agissait. « Et cet appareil va me permettre de voir d'anciennes blessures, leurs cicatrisations internes sans même avoir à regarder à l'intérieur de toi et ça ne fait même pas mal » ajouta Catt en lui montrant le scanner. Elle avait conscience qu'il ne pouvait pas tout comprend de ce qu'elle disait, notamment les notions tel que voir à l'intérieur de quelqu'un, etc. Ce fut alors qu'il lui parla des marques que laissaient les combats, lui montrant son flanc gauche au niveau des côtes. L'infirmière constata qu'effectivement il avait connu des jours meilleurs. « Sur ma planète d'origine aussi, il y avait des combats. Mais c'était il y a des siècles. Aujourd'hui les gens se battent toujours mais ce n'est plus pour divertir le peuple, c'est pour faire la guerre au nom d'une religion, pour des richesses, pour des territoires. Il n'y a plus de bons ou de mauvais combattants » disait-elle à De'el alors qu'elle commençait à scanner la cage thoracique, voyant déjà les premiers résultats s'afficher sur la tablette. « Beaucoup de gens souffrent, les femmes et les enfants ne sont pas épargnés malheureusement. » Oui elle repensait à ce petit garçon qu'elle avait dû regarder se faire amputer après l'explosion d'un tire de lance roquette dans un quartier fraîchement attaqué.

Là était tout le propre de l'être humain, il était à la fois bienveillant et mauvais. Un peuple de bâtisseurs et de destructeurs. Qu'il était triste de voir la Terre ainsi parce que dans le fond les terriens n'étaient pas meilleur que n'importe quel peuple de la galaxie de Pégase. Mais à son échelle, Cattaleya tentait d'être douce et attentive pour autrui. Cela commençait par des gens comme De'el. Le scanne continuait de mieux définir les informations qu'il récoltait. Ça et là le logiciel médicale venait indiquer de nombreuses cicatrisations osseuses assez hasardeuses. Des côtes mal placées qui pour l'heure ne risquaient pas encore de venir perforer un poumon. Difficile alors d'imaginer toute la souffrance physique qu'il avait pu endurer au cours de ces années de vie en captivité.


walk or die my love
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauvedebrume.blogspot.fr/
Membre en Or ◮ félicitations !
avatar



◮ DOSSIERS : 65
◮ HERE : Cité
◮ JOB : Guerrier
◮ COMPTES : De'el





Dossier personnel
COMBAT:
10/1000  (10/1000)
SCIENCE:
2/1000  (2/1000)
EXPLORATION:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Dim 18 Oct - 12:10

De'el observa l'appareil. Il n'était pas tranquille, il ne comprenait pas et n'avait pas envie de comprendre. On lui avait apprit à se taire, et à faire e qu'on lui disait. Mais quelque chose avait changer depuis son arriver sur Atlantis. On ne le suivait plus comme un esclave, il était libre de faire ses propres choix, de faire ses propres découvertes, bien que pour le moment le fait de quitter la cité n'était pas encore envisageable, surtout dans son état, il fallait l'admettre. De'el savait que si il ne voulait pas qu'elle le touche ou qu'elle lui fasse un examens il pouvait le dire. Mais sa sauvagerie ne lui laisserait surement pas le temps de le faire, car bien trop éduquer à se taire, il ne dirait rien. Elle lui expliqua donc ce qu'était l'appareil. Il prit un air attentif mais ne comprit rien du tout à ce qu'elle lui disait. Il ne décolla ses pieds du sol. Puis il lui parla de son flan auquel il avait mal mais il ne lui dit ouvertement. Elle lui expliqua que sur Terre, il y avait aussi des conflits, des guerres et que avant c'était aussi des temps des gladiateurs. De'el avait dut mal à comprendre. Le jeune homme arqua un sourcil et fit :

"Pourquoi les gens se battent si il n'y a pas de raison à divertir les gens ?"

Il ne comprenait pas ses histoires de religions, son peuple croyaient en différents dieux, mais c'était plus comme pour les Vikings. De'el ne s'en souvenait plus, il avait été retirer à son peuple étant très jeune. LE jeune esclave plissa une nouvelle fois les yeux en voyant son regard se poser sur la tablette. Qu'est-ce qu'elle avait vu ? Il se mordit la lèvre inférieur et demanda :

"Qu'est-ce qui est noté ?"

De'el avait peur qu'elle doit l'ouvrir pour voir à l'intérieur de lui, car il fallait avouer que pour un jeune homme qui n'a jamais vu ce genre de personne, le fait de savoir qu'on pouvait l'ouvrir en deux était terrifiant. Il avait peur de ne plus jamais se réveiller ensuite, bien que le but étant de le sauver et non de le tuer.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Infirmière
avatar



◮ DOSSIERS : 220
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : INFIRMIÈRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, THAV'AK, JAKE, MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
3/1000  (3/1000)
SCIENCE:
11/1000  (11/1000)
EXPLORATION:
4/1000  (4/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Dim 14 Fév - 13:45


Il y avait toujours quelque chose d'attendrissant à apprendre à un natif de la galaxie de pégase ce qu'était la Terre et la civilisation humaine. Sans vraiment le connaître, Cattaleya avait déjà de l'affection pour le jeune De'el. Mais elle voyait bien qu'il n'était pas en confiance, comme un animal qui se méfiait bien de la main qu'on lui tendait. On ne pouvait pas forcer quelqu'un à vous apprécier, la cubaine ne pouvait qu'être elle même, se montrer sincère et ne rien lui cacher. Aussi elle prenait à coeur de lui répondre et de lui expliquer même si dans le fond il ne devait pas comprendre grand-chose. Difficile de quitter un monde qu'on avait connu pour débarquer dans un autre complètement différent. Quoi que ça, la jeune femme l'avait connu quand elle avait quitter Cuba pour les États-Unis.

_ Aujourd'hui, les gens se battent pour convoiter des choses, des terres. Ils veulent être les plus puissant. Et tu sais pourquoi ? Parce qu'un jour, quelqu'un a créé l'argent. L'argent, c'est donner de la valeur à un objet ou à une personne et y mettre un prix. Toi tu connais peut-être le troc, échanger un objet pour en obtenir un autre, disait-elle sans trop savoir s'il comprenait les concepts terriens qu'elle tentait de lui expliquer. Disons que je veux avoir cette tablette, pour ça il faudrait que je l'échange contre un autre objet de même valeur. Et bien alors l'argent, je n'ai plus besoin d'échanger, je dois donner la valeur de la tablette en argent.

Cattaleya se rendait bien compte que c'était plus facile d'expliquer à un enfant terrien la valeur de l'argent qu'à un natif de la galaxie de pégase. De'el ne devait rien comprendre mais au moins il lui était attentif et c'était toujours mieux que s'il se contentait de regarder ailleurs en refusant qu'elle ne l'examine. Là sur la tablette, elle voyait la cicatrisation des côtes cassées. Si pour l'heure, comme elle l'avait déjà noté, il ne risquait rien, un coup de trop au même endroit et la cicatrisation pourrait céder tandis que la côte viendrait se loger dans un poumon ou pire encore, percer l'estomac. Il allait falloir opérer ça pour casser à nouveau la côte et la replacer correctement pour permettre une cicatrisation optimale. Hélas il lui fallait l'annoncer au jeune homme. Si bien qu'elle lui montra l'écran de la tablette pour lui expliquer.

_ Tu vois ici ? C'est une image de tes côtes. On voit que là tu as été blessé et que l'os s'est ressoudé, disait-elle en indiquant les endroit tout en montrant sur lui les zones scannés. Si tu te blesses à nouveau et bien ça pourrait venir te percer tes organes internes et te faire mourir.

Cattaleya ajoutant les informations dans le dossier du jeune homme. Elle n'était pas à même de décider d'une chirurgie, mais un médecin devait s'en occuper rapidement pour que cela ne traîne pas. Il fallait également expliquer à De'el qu'on allait devoir l'opérer et ça peut-être qu'il ne pouvait pas le comprendre. En faite, elle ne savait pas du tout comment les gens s'étaient occupés de lui lorsqu'il était encore esclave dans les arènes et elle avait peur qu'il refuse l'intervention même si c'était pour son bien.


walk or die my love
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauvedebrume.blogspot.fr/
Membre en Or ◮ félicitations !
avatar



◮ DOSSIERS : 65
◮ HERE : Cité
◮ JOB : Guerrier
◮ COMPTES : De'el





Dossier personnel
COMBAT:
10/1000  (10/1000)
SCIENCE:
2/1000  (2/1000)
EXPLORATION:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Lun 29 Fév - 13:49

De'el tentait d'écouter et de comprendre tout ce qu'on lui disait mais il avait beaucoup de mal à assimiler tout ce vocabulaire. Il avait eut l'habitude durant des années d'accepter sans se poser de questions tout ce qu'on lui disait. Mais il sentait qu'ici c'était différent, les gens lui demandait son avis et ses envies, le seul soucie c'était qu'il ne savait pas quoi répondre. Quand elle tenta de lui expliquer le troc, il était légèrement perdue. Cependant, il comprit quand même l'histoire d'échange. Mais il ne comprenait pas le mot valeur. En effet, souvent on l'avait échanger contre de l'argent, mais il ne savait pas si il valait cher ou non, on ne lui avait jamais dit. Il fronça les sourcils cherchant ses mots dans son crâne et surtout essayant de vraiment assimiler le tout. Puis il lui dit :

"C'est comme la vente d'esclave ? Mon maître à donner de l'argent à l'homme qui m'avait. Est-ce que c'est ça ? Vous vendez des gens aussi ?"

Il ne savait pas et devait admettre qu'il ne souhaitait pas que ce soit le cas. Il sentait qu'ici une vie meilleure pouvait l'attendre, mais il ne savait pas comment, ni quand. Le jeune homme avait ensuite demander ce qui était noter sur cet appareil qu'ils nommaient tablette. Pourquoi ce nom alors que c'était juste un rectangle ? Il ne savait pas. Peut être que cela avait un rapport avec le faite qu'ils soient tout le temps entrain de taper dessus, même si c'était pas violemment. Il avait finit par demander ce que ses examens disaient car il était curieux et qu'il avait la sensation que quelques choses n'allaient pas. En effet ce fut bien le cas. Quand la jeune femme lui expliqua qu'il avait une côte qui s'était mal ressouder, de un il ne comprit pas le mot "ressouder" mais de deux il ne voyait pas trop où elle voulait en venir. Puis elle lui dit qu'ils allaient devoir l'opérer. Il savait que ça faisait un mal de chien. Il secoua la tête négativement, beaucoup trop effrayer par se faire ouvrir en deux, et qu'on aille trifouiller dans son corps. Il se redressa d'un coup et se mit sur ses deux pieds. Il s'écarta d'elle et lui dit avec un regard de tueur et l'air totalement effrayer :

"Vous me ferrez pas de mal ! Vous allez pas me toucher !"

Il ne savait pas que des gardes étaient dans les alentours, il ne savait pas que son attitude légèrement agressive pouvait avoir des complications pour lui même, qu'il pouvait avoir de gros ennuis. Il ne savait pas non plus qu'il pouvait mourir de cette blessure, et qu'il devait absolument se faire opérer. Si elle cherchait à s'approcher de lui, il n'hésiterait pas à se défendre, quitte à lui faire du mal même sans le vouloir -surtout sans le vouloir car il déteste faire du mal aux gens- mais il ne souhaitait pas qu'on lui fasse du mal comme avant. Il avait vus des esclaves se faire tuer pour moins que ça, et ceux qui avait dut subir une "opération" avaient hurler de douleur à glacer le sang de n'importe quel grand combattant. De'el ne voulait pas subir la même chose. Il n'avait toujours pas comprit cependant qu'il risquait de mourir si rien n'était fait. Quand il se retourna il vit des soldats devant les portes, cernés, et se sentant oppressé, De'el attrapa un scalpel et le brandit vers eux :

"Laissez moi partir ou je vais vous tuer."

Il ne savait pas que la puissance des armes à feu des gens de la cité étaient beaucoup plus puissante qu'un simple scalpel mais il était effrayer. Son regard était le même que celui d'un jeune chiot effrayer. Prit de panique il était prêt à tout pour ne pas se faire tuer. Il regarda de nouveau cette médecin et lui demanda :

"Pourquoi vous voulez me faire du mal je vous ait rien fait !"

[hs : j'espère que ça va te plaire, sinon dit le moi et je change ce que tu veux ^^ ]


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Infirmière
avatar



◮ DOSSIERS : 220
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : INFIRMIÈRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, THAV'AK, JAKE, MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
3/1000  (3/1000)
SCIENCE:
11/1000  (11/1000)
EXPLORATION:
4/1000  (4/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Dim 6 Mar - 16:33


De'el semblait avoir compris brièvement la notion de valeur et d'argent, même si pour lui cela tournait surtout autour de l'esclavage. C'était compréhensible en un sens, lui qui ne devait avoir connu que cela au fil des années. Il était pourtant si jeune. Mais Cattaleya ne pouvait porté aucun jugement, elle ne connaissait ni les circonstances, ni la culture de ces peuples d'une autre galaxie. Il serait mal venue de porter un regard moralisateur et somme toute trop terrien, voire occidental. Quoi que depuis le temps, elle avait noté comme l'impérialisme américain avait tendance à vouloir courber la réalité selon son bon vouloir, en martelant aux autres peuples qu'ils étaient les gentils et que le reste n'était que des méchants. Une vision bien trop manichéenne au goût de la cubaine. Hélas, elle ne pouvait pas y faire grand-chose, elle qui était parvenu à une vie meilleure en ayant quitté son île natale pour les États-Unis. Cela afin d'avoir une vie meilleure.

Cattaleya avait seulement hocher la tête à l'affirmative pour répondre à De'el à propos de l'argent et de l'esclavage, continuait de regarder les résultats qu'elle obtenait sur l'écran. Malheureusement, les choses ne se passèrent pas comme prévu lorsqu'elle lui parla de ces côtes cassées qui s'étaient mal ressoudé. Sitôt il s'était mi debout, le regard effrayé. L'infirmière fut surprise sur l'instant, restant à sa place avec la tablette tactile entre les mains, évitant ainsi de bouger tandis que le jeune homme commençait à s'agiter, nerveux. En effet, la perspective d'une opération visant à lui recasser les côtes pour les remettre en place ne semblait spécialement lui plaire. Catt n'osait même pas ajouter qu'il serait endormi au moment de l'opération. Il risquait de penser qu'en plus de ça on voulait le tuer sans même qu'il ne s'en rende compte. Mauvais plan. Aussi, lorsqu'il pris de nouveau la parole pour dire ce qu'il avait sur le cœur – soit un résumé très bref qui pouvait égaler la pleine d'un animal en cage – la cubaine ne dit mot, se contentant de rester l'observer. Ce n'était pas la première fois qu'elle devait affronter ce genre de situation. Elle en avait connu une assez similaire lorsqu'elle était en service au moyen orient et qu'elle avait dû intervenir auprès d'une famille native de là-bas. Il allait s'en dire qu'ils piaillaient beaucoup plus fort sans comprendre ce que les médecins tentaient de faire. A savoir sauver un enfant qui venait de prendre des éclats d'obus.

Les militaires en faction devant la porte de l'infirmerie ne tardèrent pas à entrer en entendant la voix du gamin s'élever dans la pièce. Aussitôt se dernier avait attraper un scalpel posé sur une table un peu plus loin. Il faisait pâle figure face aux P90 que tenaient les hommes en face de lui. Cattaleya devait intervenir rapidement pour calmer la situation et clarifier les choses. Lentement, elle se déplaça latéralement, de façon à se mettre sur le côté, à égale distance entre De'el et les soldats armés.
_ Personne ici ne veut te faire de mal, dit elle calmement tout en surveillant chacun du coin de l’œil. Je ne sais pas ce que tu as vécu lorsque tu étais esclave, mais personne ici n'a l'intention de faire quoi que ce soit qui pourrait te coûter la vie. Seulement, si nous faisons pas cette opération, tu risques de mourir.
La femme avait la gorge qui se noyait lentement tandis que les larmes lui montaient aux yeux. Elle savait que les hommes étaient pas nature très réceptifs aux hormones dégagés par les larmes d'une femme. C'était scientifique, rien de plus, mais c'était une des choses que l'on ne pouvait pas forcément savoir d'instinct. Aussi, en se basant sur le fait que De'el était un être normalement constitué, il devait être capable de réagir de façon "positive" à la détresse de Cattaleya. C'était un paris risqué, mais elle devait le prendre. Pour lui.
_ Comme je te l'ai dit, tes côtes se sont mal soignée et tu venais à te les casser à nouveau, pour une raison quelconque – imaginons que tu retournes un jour sur une autre planète – et bien elles pourraient perforer tes poumons. Ce qui causerait une hémorragie interne et… en définitif tu pourrais mourir.

Cattaleya pris le temps de souffler un instant pour garder les idées au clair. Hélas, malgré le côté sauvage du jeune homme, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un peu d'affection pour lui et se sentir concerner par sa santé. Elle avait déjà la mort un nombre incalculable de fois, cela ne l'empêchait pas d'avoir un pincement au cœur dès qu'il s'agissait de la vie de quelqu'un. Elle sentait toujours les larmes lui monter aux yeux mais elle luttait pour empêcher sa gorge de se nouer un peu plus.
_ Je ne veux pas que tu meurs, je suis là pour sauver les gens pas pour leur faire du mal.
Alors, doucement, elle reposa la tablette sur une table tout près d'elle puis tendit la main vers De'el, faisant signe aux militaires de se reculer de quelques pas alors qu'ils tenaient toujours fermement leurs armes.
_ S'il te plaît, dit-elle avec une voix légèrement tremblant alors qu'une larme perlait sur sa joue droite.


walk or die my love
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauvedebrume.blogspot.fr/
Membre en Or ◮ félicitations !
avatar



◮ DOSSIERS : 65
◮ HERE : Cité
◮ JOB : Guerrier
◮ COMPTES : De'el





Dossier personnel
COMBAT:
10/1000  (10/1000)
SCIENCE:
2/1000  (2/1000)
EXPLORATION:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Dim 6 Mar - 18:38

La panique se lisait dans ses yeux. Il ne savait plus où il en était. Il fixait les militaires, aillant peur de ce qu'ils pouvaient faire. Dans sa tête tout un tas de scénarios se dessinait. Des balles perdue, la médecin morte, les militaires égorgé et lui baignant dans ton sang. La seule chose qui dans son rêve le rendait heureux c'était qu'il s'était battus avait sut tenir jusqu'à la mort de ses agresseurs. Il secoua la tête en entendant la voix de la jeune femme. Il la regarda et rapprocha le scalpel de son propre cou. Elle lui expliqua ce qu'il avait. Il fronça les sourcils et respirait fortement, sa poitrine se gonflant et se dégonflant immédiatement. Il avait les mains légèrement tremblante. Il voyait le regard de cette femme qui se remplissait de larmes petit à petit à force qu'elle parlait. Pourquoi ? Il ne comprenait rien. Il pencha la tête sur le côté et un militaire fit un pas, De'el se redressa tel un animal sauvage aux aguets. Il brandit le scalpel vers elle et dit :

"Partez ! Je vais écouter elle, vous partez !"


Il avait légèrement confiance en elle, mais aucunement en eux. C'était un enfant après tout, un jeune garçon qui était fragile et instable, du moins pour l'instant. De'el l'écouta de nouveau. Son regard était planté dans le sien. Il ouvrit la bouche prêt à parler mais aucun sons, mis à part le son roque de sa respiration qui s'emballe, n'en sortie. Il lui demanda :

"Ca va faire mal ?"

Il avait peur. La douleur il y était habitué, mais les opération il les avait entendue, jamais subit. Mais ce qu'il avait entendue lui avait glacé le sang. Il avait refuser de montrer ses faiblesses et ses douleurs pour éviter que les charcutiers qui s'occupaient des esclaves ne viennent le voir. Il commença à baisser son arme et lui dit :

"Pourquoi tu pleures ? Je ne t'ai pas fait mal."

Il avait encore tout un tas de choses à apprendre. Mais elle pouvait s'estimer heureuse qu'il lui parle et qu'il lui dise autant de mot. Elle pouvait également s'estimer heureuse d'être encore vivante, car De'el se serait sentit en danger vis à vis d'elle, il l'aurait tuer sans se poser de questions. Les militaires regardèrent la femme, attendant de savoir si ils devaient intervenir ou non. De'el grimaça et garda le scalpel dans sa main mais il ne le pointait sur personne. Il demanda alors :

"Je veux pas mourir...je veux pas..."

Il sentit ses yeux s'humidifié. Il avait rarement pleurer mais le fait de le faire là le surprit. Il s'essuya les yeux et essaya de ne pas laisser paraître le malaise. Mais c'était surement trop tard. Il fit en regardant le sol :

"D'accord...fait le alors, mais je veux que ce soit toi, personne d'autres. J'ai pas confiance dans les autres."


Il n'avait pas réellement confiance en elle, mais c'était déjà mieux que pour les autres.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Infirmière
avatar



◮ DOSSIERS : 220
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : INFIRMIÈRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, THAV'AK, JAKE, MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
3/1000  (3/1000)
SCIENCE:
11/1000  (11/1000)
EXPLORATION:
4/1000  (4/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Mer 6 Avr - 16:10


La situation était pour le moins compliquée, cela allait s'en dire. Cattaleya avait laissé les larmes lui monter aux yeux en évoquant la situation à l'humanoïde qui s'était saisit d'un scalpel pour se défendre, comme un réflexion enchaîné à son âme après des années d'esclavagisme. L'infirmière lui avait ainsi expliqué qu'il fallait l'opérer, que sa vie en dépendait. Mais à la réaction du jeune homme, elle comprenait un peu mieux ce qu'il avait enduré du temps où il était combattant dans les arènes de Misélia. Lentement, les deux militaires présents à l'infirmerie s'étaient reculer, gardant fermement en mains leur armes. Pour eux la vie d'un humanoïde devait valoir moins que celui d'un membre du personnel médicale mais ce n'était pas une raison. Du moins Catt comprenait parfaitement les réactions des uns et des autres mais ne voulait pas que cela en arrive à la mort de quelqu'un parce qu'ils n'avaient pas su instaurer un dialogue.

Usant d'une méthode militaire pour retrouver le calme, la cubaine prit le temps de respirer un grand coup. Il fallait garder l'esprit clair et pour l'heure De'el semblait commencer à comprendre ce qu'elle lui avait dit. La jeune femme eut un sourire sincère lorsqu'il lui demanda si ça allait faire mal.
_ Tu ne sentiras rien, on te fera dormir pour ne pas souffrir. C'est plus facile pour te réparer et comme ça quand tu te réveilleras ton corps pourra se reposer de l'opération, dit-elle.
Bien sûr il fallait anticiper le fait qu'il risquait de ne pas comprendre pourquoi on l'endormirait, capable de croire que c'était pour mieux le tuer. Ô sincèrement elle n'avait pas bien envie de le faire mourir, préférant mille fois mieux le soigner pour le voir cavaler comme les gamins de son âge.

_ Je pleure parce que je ne veux pas que tu meurs. Mon travail c'est de sauver les gens pour qu'ils puissent vivre longtemps sans souffrir.
Elle l'entendait dire qu'il ne voulait pas mourir, Catt non plus ne le voulait pas. L'infirmière voyait également que le coup des larmes avait l'air de fonctionner sur lui, mais ils n'étaient pas encore tout à fait tiré d'affaire, les militaires continuaient de se méfier. La situation restait sous tension, mais à cubaine de gérer la situation, profitant que De'el baisse les yeux pour faire signe aux hommes de reculer encore un peu. Ces derniers n'étaient pas vraiment désirer de laissait la femme maîtriser le problème, mais à nouveau elle leur lança un regard plus sérieux et déterminé, ce qui fini par les faire plier, reculant ainsi de quelques pas.
_ D'accord, mais je dois avoir l'avis d'un médecin avant, pour qu'il nous dise ce qu'il faudra faire pour que tu ailles mieux. Je peux ? Demanda-elle car elle n'était pas du tout former pour opérer elle même les patients et surtout elle n'en avait pas le droit quand bien même elle savait le faire. Parce qu'il restait encore à planifier l'opération et trouver le personnel pour y participer. Sans compter que la présence de Cattaleya serait non négociable au vu de la détermination de De'el et de la confiance qu'il semblait avoir placé en elle.


walk or die my love
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauvedebrume.blogspot.fr/
Membre en Or ◮ félicitations !
avatar



◮ DOSSIERS : 65
◮ HERE : Cité
◮ JOB : Guerrier
◮ COMPTES : De'el





Dossier personnel
COMBAT:
10/1000  (10/1000)
SCIENCE:
2/1000  (2/1000)
EXPLORATION:
8/1000  (8/1000)

MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   Sam 30 Avr - 20:57

La panique avait gagné le cœur et le corps du jeune esclave. Catt avait beau parler tant que les militaires seraient là, ce n’était pas garanti qu’elle ait la confiance du jeune homme. Il tremblait et essayait de paraitre fort mais c’était bien entendue impossible. Beaucoup trop sensible et beaucoup trop apeuré il risquait de faire un faux pas au moindre geste. Quand les hommes armés se reculèrent un peu sous la demande de la jeune femme, De’el abaissa de quelques centimètre son arme. Elle lui dit qu’elle allait devoir l’endormir pour le réparer. Il fronça les sourcils. Pourquoi ? Pourquoi l’endormir ? Penchant la tête légèrement sur le côté il demanda :

« Je ne veux pas dormir. Je veux tout voir. Je veux voir ce que vous allez me faire. »

Il se demandait si ce n’était pas une feinte pour mieux le tuer, ou pour mieux se débarrasser de lui. Peut-être que parce qu’il était jeune ils le pensaient stupide, ou alors qu’ils en profiteraient pour lui retirer des choses afin de se débarrasser de lui mais qu’il leur soit tout de même utile. Par la suite, De’el avait demandé pourquoi est-ce qu’elle pleurait et elle lui répondit qu’elle pleurait car elle ne voulait pas le voir mourir et qu’elle ne supportait pas de voir les gens souffrir. Il grimaça. Elle semblait sincère. Mais il ne comprenait pas pourquoi il avait du mal à avoir confiance. Il baissa les yeux et serra les dents, faisant bouger sa mâchoire d’un côté à un autre, il resta un moment ainsi. Il n’avait pas envie de mourir mais il ne voulait pas non plus qu’on l’endorme. La seule façon pour les humains de l’opérer serait de l’endormir à ses dépens, ou de le laisser s’endormir de douleur. Car il ne se laisserait pas faire c’était certain. La jeune femme avait réussi à faire reculer les militaires, De’el les regarda avec un air enfantin, comme si il comprenait qu’elle le croyait. Il la salua du regard et reprit un air un peu plus grave quand elle lui dit qu’elle devait appeler une autre personne. Il se raidit et fit :

« Non ! C’est toi qui le fais. Pas d’autres. Je ne veux pas. Ils vont me tuer. »

Mais il n’avait pas compris que la pauvre jeune médecin ne pourrait rien y changer. Ce n’était pas elle qui pourrait l’opérer. Il grimaça à nouveau et se décala pour la laisser passer. Il sentit les tremblements de son corps le gêné, il avait peur. Comme avant chaque combat. Il resserra ses bras contre lui et garda le scalpel dans sa main sans pour autant menacer qui que ce soit avec. Il fit ensuite d’un regard qui se voulait menaçant et déterminé :

« Tu restes avec moi et je veux pas dormir. »

Têtue ? Oh oui ! Malheureusement c’était un mini-Ronon, il avait l’habitude de la douleur mais il ne se doutait pas que celle qu’il allait subir serait bien pire. Au bout de plusieurs minutes qui semblèrent être des heures, un homme arriva. C’était un médecin qui était venue avec le Dédale. De’el le regarda de haut en bas et se raidit. Il regarda Catt et attendit un signe de sa part. L’homme se mit à parler beaucoup trop vite et avec trop de mots compliqué pour le jeune esclave. De nouveau prit de panique il serra ses doigts contre l’objet et demanda à la jeune femme :

« Il a dit quoi ? Il va me faire mal ? »

Il était paniqué et perdue. Le fait de ne pas tout comprendre à la langue ne l’aidait pas à entrer en contact avec eux.

HS : j'espère que ça va aller désolé c'est pas terrible :/


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez vous médical (PV Cattaleya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez vous médical (PV Cattaleya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vålnad :: Atlantis :: Tour de contrôle :: Secteur Centrale :: Infirmerie-