Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.
De nombreux Postes Vacants et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue d'habitants comme
Laura Cadman, Carson Beckett, Todd ou encore Samantha Carter !

Partagez | 
 

 Une rencontre bien flippante (pv Athala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archéologue



◮ DOSSIERS : 63




Dossier personnel
COMBAT:
5/1000  (5/1000)
SCIENCE:
8/1000  (8/1000)
EXPLORATION:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Lun 24 Aoû - 0:08

Ce matin là, Corey c'était lever un peu plutôt. Il avait envie de prendre une bonne douche afin de pouvoir se sentir bien dans sa peau et pouvoir aller bosser tranquillement. Bien que le voir debout à cette heure-ci soit extrêmement rare, le jeune homme était tout de même debout. Les cheveux en bataille, vêtue d'un jean déchirer et d'un t-shirt blanc avec un smiley jaune et tirant la langue, il se dirigea donc vers les douches. Il avait mit sa musique avec un appareil bricoler qui lui permettait d'écouter un peu de musique. La musique étant à fond, il n'entendait absolument rien. Pied nus, portant ses chaussures à la main en même temps que ses affaires propres, on pouvait dire qu'il ne passait pas inaperçue.

Il ouvrit la porte et alla directement vers l'un des banc. Il posa ses fringues et se mit à chantonner un peu la musique. C'était une musique entraînante. Tout en dansant légèrement, il retira son t-shirt, se retrouvant torse nu, il s'apprêtait à défaire son jean quand il se retourna et qu'il tomba sur une femme.

"Haaa."

Cria-t-il en se collant en casier. Il laissa ses mains où elles étaient. Il connaissait la jeune femme devant lui. Il savait qu'elle était dangereuse, il savait de quoi elle était capable, et il savait de quoi lui, n'était pas capable. Il lui dit alors, histoire de ne ps l'effrayer, bien que son cris n'ait pas dut aider à la rassurer sur ce qu'il était :

"Relaxe, je...heu..je ne voulis pas déranger...je vais partir..."

Et elle ne devait pas le connaitre vu son regard, ou alors elle devait avoir envie de le bouffer. Elle le fixait et Corey se dit juste une chose :

*Tu es torse nu mec, tu es torse nu ! Met toi un t-shirt !*

Il tenta de ralentir son rythme cardiaque mais c'était un peu délicat dans cette situation. Il tendit son bras pour attraper le t-shirt pour le renfiler mais il ne savait pas si la femme devant lui allait bouger ou non. Dans tout cas, le jeune torse légèrement musclé et bien fait de Corey était bien visible, sans poil, il était totalement imberbe, d'où pourquoi il avait toujours ce visage de bébé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ La Sauvage



◮ DOSSIERS : 568
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ICI ET LA DANS LA GALAXIE DE PEGASE ENTRAIN DE SAUVER LES FESSES DE LORNE
◮ JOB : CHASSEUSE DE PRIME ET ACCESSOIREMENT TUEUSE DE WRAITHS
◮ COMPTES : SHEPPARD, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA,MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
15/1000  (15/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
12/1000  (12/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Jeu 10 Sep - 19:52


    Depuis quelque temps à présent, Athala avait rejoins les rangs d'Atlantis pour les aider dans leur exploration de Pégase et pour rallier les peuples leur cause. La chasseuse n'avait jamais vraiment aimé la mentalité de ces gens d'une autre galaxie. Beaucoup avaient tenté de lui faire comprendre que tuer c'était mal, etc. Le discours habituel pour lui faire comprendre qu'ils avaient la science infuse et qu'elle n'était qu'une sauvage. Une de ceux qui tuait pour le plaisir de tuer et qui ne savait faire que ça… Ça et effrayer les enfants pas sages. Aussi, elle avait pris l'habitude de toiser ces terriens là avant de passer son chemin, quitte à passer pour une sauvage mal-élevée. De toute façon la plus part ne se risquaient pas à la provoquer, ils savaient à quoi s'attendre de sa part mais cela pourrait également avoir pour conséquence une rupture de l'alliance passée entre les altantes et les villdyrans.

    Ce jour là, Athala avait décidé de profiter du calme qui régnait sur la cité pour aller en salle d’entraînement. Non pas pour virevolter dans tous les sens comme la plus part des gens avaient l'habitude de faire, mais pour faire de l'assouplissement musculaires et des étirements pour rester aussi simple qu'un félin terrien. Les techniques n'étaient pas bien différentes de celle du yoga comme l'appelait les atlantes, après tout on était vite limité au bout d'un moment pour ce qui était des techniques sportives, à moins de se faire pousser deux autres bras.
    Après quoi, elle se motiva à aller dans les douches communes généralement utilisé par les militaires, parfois fréquenté par des civils. L'envie n'était pas rejoindre ses quartiers pour utiliser sa propre salle de bain. Oui bon et après ? De toute façon ce n'était pas comme si elle ne prenait jamais de douche…

    La chasseuse de prime avait déposé ses affaires dans ce que les terriens appelaient un casier. S'étant préalablement enveloppé dans une de ses serviettes blanches qui lui donnait l'impression de se draper un doux voile de candeur. Ce fut alors qu'elle entendit quelqu'un chantonner. Apparemment elle n'était pas seule. Aussi, elle décida de jeter un coup d’œil pour voir ce qui il s'agissait. Là elle découvrit un jeune civil qui avait eu la même idée qu'elle, sauf qu'il en était encore à se dévêtir. Ce dernier poussa un cris de surprise en la voyant, ce qui lui fit arquer un sourcil. Certes habituellement elle faisait cet effet là mais quand même. Athala restait l'observer fixement sans broncher. Décidément les mâles de ce peuple n'étaient pas tous de grands guerriers. Ils étaient même plutôt pitoyables. M'enfin, pas de quoi tuer un wraiths.

    « Tu peux rester » dit-elle avec froideur. Elle ne mouftait pas, s'amusant à observer l'expression peinte sur le visage du jeune homme. Vraiment ses humains…



SHE WOLF ► « C'était comme rencontrer un loup au milieu de nul part quand le froid vous déchirait la chair et que la vie commençait à battre de l'aile. On se sentait ridicule, s'accrochant comme on le pouvait à des vieux haillons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archéologue



◮ DOSSIERS : 63




Dossier personnel
COMBAT:
5/1000  (5/1000)
SCIENCE:
8/1000  (8/1000)
EXPLORATION:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Lun 21 Sep - 19:45

Le jeune homme était toujours coller au casier froid. Il déglutissait à chaque regard de la jeune femme. Il devait admettre qu’il savait qui elle était et qu’elle était dangereuse comme le reste de son peuple. Plus d’une fois on lui avait raconté des histoires sur eux d’ailleurs. Mais Corey n’avait jamais osé demander si ces histoires étaient réelles ou fictives. S’il devait réellement avoir peur d’elle ou si il pouvait seulement s’en méfier. Il lui dit qu’il allait partir, il avait réussi à attraper son t-shirt, il le renfila immédiatement tout en écoutant ce qu’elle lui dit. Après avoir remis son haut, le jeune homme plissa les yeux. Il marqua une pause et fit :

« Vous allez pas me tuer ? Ou me frapper ? Ou me bouffer ? »

Oui, il en avait entendue des choses à son sujet mais il ne savait pas ce qui était vrai, et vu que Corey était extrêmement naïf, je vous laisse imaginer tout ce qu’il sait sans être sûr à cent pour cent de leurs fiabilités. Le jeune homme crut sentir son cœur s’arrêter immédiatement. Il secoua la tête et espéra qu’elle n’avait pas entendus. Il ramassa ses affaires et fit en lui tournant le dos :

« Je me laverais plus tard, désolé du dérangement, et pour infos, vous êtes dans les douches des hommes. »

Bien que beaucoup aurait pu comparer Corey à une femme étant donné qu’il n’était pas aussi courageux qu’eux et qu’il avait beaucoup de mal avec tout ce qui était violence, n’importe quelles femmes pouvaient être plus dangereuses que lui. Cependant, son regard trainait sur cette femme. Celle qui attirait son attention. Il se demandait comment elle s’était retrouvée ici, et pourquoi elle avait accepté. Pourquoi, elle n’avait pas demandé à retourner auprès de son peuple. Est-ce que comme lui, plus personne ne l’attendait sur sa planète ? Il ne le savait pas, et ne le saurait surement jamais car il ne fallait pas compter sur lui pour demander quoi que ce soit à cette femme, sauf avec un couteau sous le gorge ! Le jeune homme ne se cachait pas pour l’observer, il ne la regardait pas avec envie, du moins pas comme les marchands d’esclaves ou les maitres qui regardaient les esclaves avec cet air de prédateur et cet envie bestiale dans les yeux. Non, il la regardait comme un enfant regarderait une source d’inspiration. Il finit par demander :

« Vous étiez esclave ? Comment était votre maître ? »

Une question banale…mais qui pouvait vite mal finir surtout avec la chance de Corey.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ La Sauvage



◮ DOSSIERS : 568
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ICI ET LA DANS LA GALAXIE DE PEGASE ENTRAIN DE SAUVER LES FESSES DE LORNE
◮ JOB : CHASSEUSE DE PRIME ET ACCESSOIREMENT TUEUSE DE WRAITHS
◮ COMPTES : SHEPPARD, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA,MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
15/1000  (15/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
12/1000  (12/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Mar 10 Nov - 16:08


    En certaines occasions l'agacement se devait de poindre avec fureur et retenue. Les raisons pouvaient être multiple, notamment le fait que l'on vous soupçonne d'être capable de tuer de sang froid quiconque viendrait à croiser votre route et cela parfois pour la raison la plus futile du monde. Oui, il était de coutume dans ce coin ci de l'espace que de croire en la soif de mort qui courrait dans les veines du peuple des chasseurs de prime. Certes Athala avait déjà décapiter pour moins que ça… Ou plus que ça. Mais parce que la situation l'imposait. Ici même sur Atlantis, il serait mal venu de tuer des gens. Cela aurait sans doute pour conséquence de briser l'alliance entre les terriens et les villdyrans et surtout des risques de représailles pour les explorations. Or personne ne désirait que les choses en arrive là. Hélas, certains « scientifiques » – comme les gens d'ici appelaient les gens plus intelligents – avait tendance à se comporter en enfants et croyaient de bon cœur que la Sauvage leur sauterait au cou pour les tuer. Quelle ignorance… Jamais on attaquait en frontale. Du moins pas pour les chasseurs de son peuple.

    Athala continuait d'observer le jeune homme qui lui faisait moyennement face, préférant se coller à la surface froide de son cassier comme s'il espérait disparaître à l'intérieur. Pour ça encore fallait-il que la porte soit ouverte. Ces bipèdes là étaient vraiment étrange à bien y regarder. Certains avaient du courage lorsque d'autres fuyaient de bon cœur pour sauver leur peau. En ça la chasseuse ne pouvait les envier. Néanmoins elle ne pouvait que s'amuser de leur peur, aussi prenait-elle un malin plaisir à ne pas répondre à ce garçon là. Non elle se contentait de le dévisager à chaque moi qu'il lui adressait, comme s'il s'agissait de plus en plus d'un manque de respect totale à son égard. C'était sans savoir que les villdyrans avaient un humour pince-sans-rire voire assez noir en quelques occasion.

    Si bien qu'elle fit un pas ou deux dans la direction du jeune homme alors qu'elle était toujours enveloppée dan une de ces grandes serviettes blanches. Tel un prédateur cherchant à approcher de sa proie déjà acculé. Athala ce moquait pas mal d'être dans un lieu réservé ou non aux hommes, on ne faisait pas bien la différence dans son peuple, car du moment qu'on était capable de combattre, on était tous à égalité. Ce fut alors qu'il lui parlait d'esclave et de maître. Sitôt la chasseuse arqua un sourcil, non par surprise ou pas incompréhension. Non, c'était davantage par habitude pour signifier qu'il disait une bêtise plus grosse que lui. « Moi, une esclave ? » lança-t-elle avant de pousser un éclat de rire cristallin. « Nous n'avons jamais eu de maître et nous n'en aurait jamais… Plutôt mourir. » Son visage c'était de nouveau fait sérieux et impassible. Ce n'était pas parce que la moitié des peuples de la galaxie étaient faible que le sien l'était forcément. Sitôt elle empoigna le gamin par la gorge sans serrer, seulement pour lui faire peur et le maintenir contre le casier « Est-ce que tu as seulement connu l'esclavage ? L'échine courbée sous le poids du travail des autres. Est-ce que tu sais ce que ça fait d'être au bout de sa vie, au bout de ses forces parce que toute la journée durant, du levé au couché, on a pas arrêté d'obéir à son maître ? » demandait la Sauvage en le fixant droit dans les yeux avec une lueur farouche. « Moi non… Parce que j'aurais déjà plongé ma lame dans la gorge de celui qui tentera de devenir mon maître. »

    Sitôt elle relâcha sa prise sur le cou du gamin, sachant bien qu'il ne voulait être aussi maladroit par le choix de ses mots. Mais il n'y avait rien de plus plaisant que d'effrayer un peu les jeunes gens par ici. C'était ce qui avait toujours contribuer à faire circuler les rumeurs dans la cité. Quant bien même elle serait convoquée dans le bureau du commandant de l'expédition, elle ne regrettait pas son geste. Après tout il existait toujours des rapports de force entre les individus, cela ne prendrait pas fin en une journée.



SHE WOLF ► « C'était comme rencontrer un loup au milieu de nul part quand le froid vous déchirait la chair et que la vie commençait à battre de l'aile. On se sentait ridicule, s'accrochant comme on le pouvait à des vieux haillons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archéologue



◮ DOSSIERS : 63




Dossier personnel
COMBAT:
5/1000  (5/1000)
SCIENCE:
8/1000  (8/1000)
EXPLORATION:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Mar 15 Déc - 18:42

Corey venait de rencontrer une personne qu’il aurait surement préféré rencontrer ailleurs et dans d’autres circonstances, car fallait l’avouer, elle le terrorisait. Alors qu’il s’apprêtait à partir, il se laissa aller à sa curiosité et lui demanda si elle avait été esclave. Sur le coup, la jeune femme ria, mais étrangement, son rire ne plus pas réellement à Corey. Il déglutit, sentant qu’il avait surement dit une connerie, encore une fois. Puis elle lui dit que son peuple n’avait jamais été esclave de qui que ce soit. Il s’apprêta à reprendre la parole quand elle lui agrippa la gorge. Elle ne serait pas, mais il eut pour réflexe d’agripper sa main à elle. Il avait la sensation qu’elle pouvait le tuer en un seul geste. Elle lui parla et plus elle parlait et plus Corey ne l’écoutait plus. Il restait concentrer sur cette main capable de le broyer en un seul geste. Il essaya de s’extirper de cette tenaille. Quand elle le lâcha enfin. Il se cogna au casier en voulant reculer. Il fit ensuite :

«Vous êtes malade ma parole ! Je vous ai rien fait moi ! C’est pas parce qu’il y a des types complètement fou dans leur tête qu’il faut vouloir massacrer tout être vivant ! »

Ne sachant pas si cela allait lui attirer encore des ennuis ou pas. Il préféra rester aux aguets mais on voyait bien dans son regard et dans sa façon de faire qu’il était loin d’être à l’aise. Terrifié et énerver, le jeune homme n’avait plus envie de partir, enfin si ses jambes voulaient se sauver mais sa tête voulait comprendre. Il savait que la plus part des gens d’ici se seraient soit battus avec elle, soit serait partie le dire, comme à l’école. Mais Corey savait que cela ne servait à rien. La violence engendre la violence, et le fait de rapporter bah on se fait massacrer derrière donc autant aller voir la personne. Il soupira et fit :

« C’est vrai j’ai jamais connue l’esclavage mais j’ai souvent été le petit gars que tout le monde veut détruire, la preuve avec vous, si ma question vous avez offensé, suffisait de me le dire, je suis pas un os sur lequel on peut se faire les dents ! »


La métaphore était peut être un peu mal choisit connaissant l’oiseau qu’il avait devant lui. Ses yeux bleus la fixait, il ne savait pas ce qu’elle allait lui faire mais il voulait qu’elle comprenne que certains choses ne se faisait pas.

[hs : désolé c'est court :/]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ La Sauvage



◮ DOSSIERS : 568
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ICI ET LA DANS LA GALAXIE DE PEGASE ENTRAIN DE SAUVER LES FESSES DE LORNE
◮ JOB : CHASSEUSE DE PRIME ET ACCESSOIREMENT TUEUSE DE WRAITHS
◮ COMPTES : SHEPPARD, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA,MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
15/1000  (15/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
12/1000  (12/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Dim 14 Fév - 13:13


    Les terriens et leur moral. Pauvre petite créature. Rien qu'à entendre le gamin se plaindre, Athala avait bien envie de lui briser la nuque. Lui épargner une vie difficile dans ce coin ci de la galaxie. A croire qu'on ne leur expliquait pas dans quoi ils s'embarquaient lorsqu'ils signaient leur soit disant papier. La chasseuse de prime avait appris assez sur le fonctionnement des terriens pour savoir que des bouts de papier signé n'avait aucune vraie valeur à part à leurs yeux. Elle regardait le gamin des pieds à la tête. Il ne tiendrait pas cinq minutes dans les arènes, elle lui souhaitait de ne jamais tomber dans un piège s'il allait un jour sur le terrain. La villdyranne le toisait du regard, appréciant de voir la réaction du jeune homme. Elle avait bien envie de le lâcher en pleine nature pour voir qu'il savait faire plus de trois pas sans invoquer sa vision terrienne des choses.

    _ Et tu crois quoi ? Que les autres vont t'épargner ? On est pas sur ta planète, dit-elle en arquant un sourcil pour arborer un air désabusé.

    Encore une fois, elle le regardait de pied en cape. S'il ne se limitait pas à ses savoir humains, il avait pourtant de la chance pour survivre par ici. Mais la chasseuse de prime ne pouvait rien faire pour lui s'il s'entêtait à se prendre pour un enfant. Ah pauvre petit. Pauvre chose. On l'avait embêter quand il était petit, les méchants enfants. Pourtant c'était comme ça qu'on voyait les faibles et les forts et ceux qui étaient capable de prouver qu'ils n'étaient pas que des simples souffre douleur. Pour l'heure le terrien n'avait pas encore pris les jambes à son cou. C'était bien. Un bon point. Athala risquait de s'acharner sur lui encore un moment. Mais dans le fond voulait-elle vraiment lui faire du mal ? Non, simplement lui faire comprendre quand jouant les victimes il n'avait rien à y gagner. Mais pour l'heure le choix de ses mots révélait une maladresse innocente. Parce qu'il ne faisait visiblement ps exprès de provoquer la sauvage. Sans doute qu'il n'y connaissait rien aux villdyrans, ça la chasseuse en avait aussi très conscience et elle s'en amusait.

    _ Des peuples, tu en croiseras d'autres avec un peu de chance. Et si tu es maladroit à parler comme aujourd'hui, imagines ce qu'on pourrait te faire si tu avais un mot de travers sans le vouloir, dit-elle en s'écartant légèrement, n'oubliant pas qu'elle n'avait qu'une serviette sur le dos.

    Comme quoi, nul besoin de brandir une arme pour effrayer les gens par ici… S'en était trop facile et pathétique. Aucun challenge. Athala s'en trouvait blasée mais ne le montrait pas le moins du monde. Non cette simple altercation s'était plutôt transformée en… échange de savoir ? Bien que la conversation n'en avait pas l'air du tout. Non si quelqu'un passait par là, on aurait peine à croire que la sauvage parlait simplement. C'était sa façon d'expliquer les choses en quelque sorte. Mais les villdyrans n'étaient pas des pédagogues nés, ça c'était certain.

    _ Vous avez une expression sur Terre je crois, « Tourner sept fois sa langue dans la bouge avant de parler » c'est ça ? Je pense que ça te sera très utile à l'avenir, finit-elle par ajouter.

    Quelle échange incroyable, on avait jamais entendu Athala aussi bavarde.



SHE WOLF ► « C'était comme rencontrer un loup au milieu de nul part quand le froid vous déchirait la chair et que la vie commençait à battre de l'aile. On se sentait ridicule, s'accrochant comme on le pouvait à des vieux haillons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archéologue



◮ DOSSIERS : 63




Dossier personnel
COMBAT:
5/1000  (5/1000)
SCIENCE:
8/1000  (8/1000)
EXPLORATION:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Lun 29 Fév - 14:48

Corey ne bougeait pas de là où il était. Il était légèrement en colère mais surtout désabusé. On lui avait dit de faire attention mais il ne se rendait pas vraiment compte du danger qui pouvait régner devant lui. Avant il avait un protecteur mais maintenant il était tout seul. Il devait apprendre à se débrouiller et à avancer seul. Mais c'était pas simple. Il était très intelligent, un vrai génie, mais comme beaucoup de génie, il était naïf et mal dans sa peau. Il avait dut mal à parler aux gens et cela le rendait très mal à l'aise. La jeune femme jouait avec lui. Il sentait un truc qui n'allait pas. On lui avait parler d’elle, comme quoi elle n'aimait pas parler aux gens. Qu'elle pouvait être très dangereuse. Mais d'après ce qu'il voyait, elle semblait plus vouloir l'aider. Elle lui conseilla d'éviter de parler de choses dont il ne connaissait pas, car ça pouvait mal finir. Il haussa les épaules et lui dit :

"Ouais et alors, qu'est-ce que ça peut vous faire. Vous allez me dire que dans votre peuple tout le monde est un combattant, que aucun d'entre vous ne préfère rester dans un coin à écrire vos mémoires plutôt que de prendre les armes ?"

C'était une manière comme une autre d'en apprendre plus sur un peuple. Il était plutôt nul la dessus mais lui, il étudiait les cailloux, ou les grottes, il étudiait les objets morts, par les trucs vivants. Le jeune homme se décolla un peu du casier et avança d'un pas vers elle. Il était intriguer par cette jeune sauvage. Il la regarda de haut en bas -n'allez pas penser qu'il la dévore du regard c'est pas vraiment à ce genre de choses que Corey pense- puis prit place sur le banc et lui dit :

"Si personne ne me parle je ne vois pas comment je peux apprendre sur les peuples. Et puis c'est pas mon métier. Cependant, vous m'intriguer. Comment vous savez cette phrase ? Et faut dire que parfois faut pas tournez sa langue dans sa bouche, parce que déjà on ne peut scientifiquement pas tourner sa langue dans sa bouche, on effectue une rotation avec le bout de la langue, donc cette phrase est scientifiquement impossible."


Ouais il se posait des questions intéressante pas vrai ? Corey n'avait plus peur. Elle avait sus capter son attention et maintenant elle pouvait être sur qu'il ne la lâcherait plus. Bien jouer à cette jeune sauvage elle avait gagner un pot de colle. Corey tendit ses mains vers elle en parlant, il faisait toujours ça, quand il parlait il agitait ses mains et ses doigts, effectuant des mimiques très agité. Il était calme mais quand il partait dans ses théories ou dans des recherches il était très agité, voir sur excité. Et ça commençait à être le cas là.

"Parlez moi de votre peuple s'il vous plait. Comment êtes vous devenues des combattant hors père, comment vous combattez les Waiths, avez-vous d'autres ennemis ? Pourquoi êtres venue sur la Cité ? Qui est votre chef ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ La Sauvage



◮ DOSSIERS : 568
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ICI ET LA DANS LA GALAXIE DE PEGASE ENTRAIN DE SAUVER LES FESSES DE LORNE
◮ JOB : CHASSEUSE DE PRIME ET ACCESSOIREMENT TUEUSE DE WRAITHS
◮ COMPTES : SHEPPARD, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA,MAHTAR & RONON





Dossier personnel
COMBAT:
15/1000  (15/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
12/1000  (12/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Dim 6 Mar - 17:01


    Chez les villdyrans, on apprenait dès son plus jeune âge à apprivoiser les peurs instinctives. Le noir, les bêtes… La mort. Comme chaque natif de son peuple, Athala avait affronté ses peurs les plus profondes, celle que la nature leur avait donné pour apprendre à survivre face à la cruelle réalité de la vie. L'obscurité était devenu son allié, les bêtes un moyen de subsister et la mort son métier. Si à ce jour elle était toujours entrain de fouler le sol des planètes, c'était parce qu'elle avait appliqué avec scrupule tout ce qu'on lui avait appris. Mais sur la cité d'Atlantis, aux mains d'un peuple à la morale différente et limité, il fallait s'adapter pour ne pas ébranler ces esprits trop sensibles. Pourtant, la chasseuse de prime avait appris que sur Terre, les choses n'étaient en réalité pas si différente que dans la galaxie de Pégase. Certains disaient que la morale avait été créer par des faibles pour refréner les puissants. Si bien que la formulait semblait s'appliquer aujourd'hui encore.

    Athala faisait face à un bipède maladroit qui ne parvenait pas à comprendre que tout le monde ne pouvait pas vouloir embrasser sa vision de a vie. Néanmoins, il semblait montrer une soif d'apprendre et surtout de comprendre. Voilà certainement ce qui pourrait lui sauver la vie dans un future plus ou moins proche. A écouter le gamin, la chasseuse avait fini par s'asseoir sur un banc placer au milieu des cassiers bien rangés et alignés. Ah qu'il parlait beaucoup ce petit terrien. Garçon trouillard qui s'était retrouvé à des années lumières de son chez lui. La femme s'était assise de façon à pouvoir ramener son menton sur ses genoux, arborant la position d'une enfant plutôt que d'une adulte, ramassant son corps sur elle même tandis qu'elle écoutait l'autre parler. Finalement elle détourna volontairement le regard pour rompre le lien physique qu'il y avait entre eux lorsqu'il lui demanda pour son peuple…

    « Il y a très longtemps, peut-être un peu avant la guerre entre les lantiens et les wraiths, des scientifiques wraiths avaient dans l'idée de modifier génétiquement les humains de cette galaxie. Mon peuple a été choisi pour nous rendre plus fort et résistant afin d'apporter une meilleure source d'alimentation pour ces monstres. Malheureusement... » disait Athala avant de s'interrompre, regardant dans le vague pour se souvenir de ce que son père lui avait raconté du temps où elle n'était qu'une enfant. « Malheureusement ces mutations ont eu pour conséquence de nous rendre aussi beaucoup plus farouche, comme des animaux. De proies, nous étions passés à chasseurs. » Elle repensait à toutes ces heures de chasses dans différents milieux pour apprendre à devenir des ombres en toutes occasions.

    Volontairement, la villdyranne s’interrompit, continuant d'observer dans le vague à mesure qu'elle fouillait dans ses souvenirs. D'aussi loin qu'elle parvenait à s'en rappeler, cela avait toujours été la colère qui avaient mener son peuple à devenir ce qu'il était. Une colère sourde et profonde qui n'avait de raison que ce qu'on leur avait fait subir. Une colère enracinée depuis des générations qui ne pouvait se taire tant qu'il y aurait encore des représentants de ce peuple dans la galaxie. Le gamin avait beaucoup d'autres questions, curieux de connaître une culture compliquée qui n'existait pas sur la même logique que celle de terriens et de beaucoup d'autres civilisation de Pégase. « Tuer des wraiths… C'est pour leur rappeler qu'ils ne sont pas immortels et que nous serons toujours là pour leur rappeler leurs erreurs. C'est comme une armée pointée sur leurs têtes, sans qu'ils sachent quand leur tour viendra » fini part dire Athala alors qu'elle se faisait craquer la nuque.



SHE WOLF ► « C'était comme rencontrer un loup au milieu de nul part quand le froid vous déchirait la chair et que la vie commençait à battre de l'aile. On se sentait ridicule, s'accrochant comme on le pouvait à des vieux haillons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archéologue



◮ DOSSIERS : 63




Dossier personnel
COMBAT:
5/1000  (5/1000)
SCIENCE:
8/1000  (8/1000)
EXPLORATION:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Sam 30 Avr - 21:27

Corey n’avait pas bougé, il écoutait attentivement ce qu’elle disait, ce qu’elle avait à raconter au sujet de son peuple. Evidemment, il aurait pu aller se renseigner sur les archives, mais il n’en voyait pas l’utilité. Il voulait se renseigner directement à la source, poser ses questions, quitte à passer pour un trouillard, pour un débile, ou pour un enfant, mais il s’en fichait, il disait ce qui lui passait et ne se posait pas plus de questions que ça sur lui-même. Il se connaissait, du moins en partie. Il esquissa un sourire amusé et moqueur vis-à-vis des Waiths. Ils avaient voulu créer une nourriture bien plus fiable et au final, ils avaient créé des guerriers capables de les tuer. Il trouvait ça assez amusant mais en même temps trouvait ce peuple vraiment fascinant. Comment de simples paysans, pouvaient devenir de vrais tueurs. Il se le demandait, mais il se doutait que la réponse serait le temps. Ils avaient eut du temps, ils avaient appris avec le temps. Le temps faisait beaucoup. Sur Terre, le temps c’est de l’argent. C’est aussi quelque chose que les gens manquent. Pas de temps pour des vacances, pas de temps pour soit, pas de temps pour leurs enfants. Là-dessus Corey s’estimait vraiment heureux. Même si ses parents étaient morts quand il n’avait que 6 ans, il gardait les meilleurs souvenirs de sa vie avec eux. Ils avaient passé réellement 6 ans avec eux. Et c’était le plus cadeau qu’ils lui avaient fait. Le jeune homme la regarda et lui dit alors :

« C’est fascinant. Ton peuple…ils ont su apprendre et se servir de ces mutations pour eux, je trouve ça vraiment extras. Je veux dire, d’après ce que j’ai vu, vous devez être un des seuls peuples de Pégase à avoir trouvé cette force, cet esprit pour vous retourner contre les Waiths, de façon à devenir leurs prédateurs. Je suis vraiment impressionner. »

Quand elle répondit ensuite à sa questions, précisant que c’était eux qui tueait les Waiths, mais que ceux-là ne pouvaient pas savoir quand cela arrivera. Corey ricana un peu, ce n’était pas méchant. Il avait juste l’impression d’être dans un autre monde. Cela lui rappelait les peuples esclaves d’Amérique du Sud, quand ils se sont rebellés contre leurs Maitres. Il la regarda et fit :

« Comme l’épée de Dame Oclès. «

Souriant de nouveau il montrait un nouveau visage. Rassuré et curieux, il n’avait plus du tout à avoir peur d’elle. Il croisa les bras et fit ensuite en la regardant :

« En fait, tout le monde a peur de vous, mais en vrai, faut juste parler avec vous pour comprendre que vous n’êtes pas dangereuse avec les gens qui vous respectent. J’avais une appréhension en vous voyant tout à l’heure, surtout que vous vous êtes trompé de douche, mais en fait, vous êtes comme nous, enfin vous êtes une gentille quoi. J’aimerais vous poser d’autres questions sur votre peuple et sur vos coutumes, je sais que je pourrais tout simplement aller lire les archives mais mon but est de me faire ma propres opinion, pas de suivre celles des autres. Vous serez d’accord ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre bien flippante (pv Athala)   Aujourd'hui à 10:56

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre bien flippante (pv Athala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vålnad :: Atlantis-