Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.
De nombreux Postes Vacants et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue d'habitants comme
Laura Cadman, Carson Beckett, Todd ou encore Samantha Carter !

Partagez | 
 

 Atlantis is our goal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joueuse



◮ DOSSIERS : 92
◮ HERE : Quelque part dans Pégase
◮ JOB : Princesse?! Ah non j'ai oublié c'est plus ça mon travail...




Dossier personnel
COMBAT:
0/1000  (0/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Atlantis is our goal   Sam 12 Déc - 23:00

La journée ne faisait que de commencer sur cette planète qui désormais l'abritait. Elle regardait ce paysage magnifique à travers la fenêtre au deuxième étage de cette rustique maison. La pièce en elle même était plutôt jolie, ça changeait des décors des Ancêtres de son ancienne cité qui n'avait pas été modifiés depuis des siècles. Elle jeta un coup d’œil à l'homme qui était encore endormi dans le lit.
«Comment ai-je pu transgresser autant les enseignements de mon père… Oh j'espère que là où tu es ton âme est en paix...» Des larmes coulaient sur ses joues, puis ses larmes furent plus abondantes et brisa le silence de l'aube montante.

«Tu es déjà réveillée?» Dit une voix masculine derrière elle
«Oui, Marko je suis réveillée, je n'ai pas pu beaucoup dormir malheureusement.» Dit elle d'un air dépité
«Tu ne m'as jamais dit d'où tu venais, peut être que tes souvenirs reviennent à travers ces cauchemars? Tu sais mon père peut sans nul doute t'aider, il a traité des traumatismes pareils.»

Aylin savait très bien ce qui la perturbait, mais elle ne le connaissait pas encore très bien, Marko était le patron de la taverne du village, c'était aussi lui qui avait tenté de la séduire et elle avait besoin d'un abri et d'une couverture donc forcément il était sa meilleure option également pour trouver Atlantis, du moins pour le moment.

«Tu sais Aylin, je sais que tu ne veux pas parler de ton passé, mais je tiens à toi, il va falloir que tu me fasses confiance. Je te donnerais ma vie s'il le fallait, tellement je suis épris de toi...»
«Marko arrête, je t'en supplie. Tu sais que rien ne va dans ma vie en ce moment, tu veux tout savoir? J'essaye d'oublier mon ancienne vie, j'essaye d'oublier la destruction de ma planète et tout ça me hante. Donc j'ai pas besoin que tu me fasses des reproches sur la confiance ou la morale sur autre chose.» Elle s'assit sur le sol, des larmes coulant abondamment sur ses joues.

Marko se mit à genoux et enlaça dans ses bras la jeune femme, puis lui chuchota à l'oreille «Shh, je serais toujours là pour toi, dès l'instant que j'ai posé le regard, j'ai voulu te protéger… Je suis là… Shhh» Dit il d'une voix douce que très peu de personnes lui connaissent.

Le cœur lourd, elle le regarda si doux et attentionné, presque parfait. Mais ce n'était qu'illusions. Elle se leva rapidement et sorti de la maison en trombe en direction de la porte des étoiles. Elle s'enfonça dans la forêt, marchant à travers cette verdure luxuriante. A sa connaissance, il n'y avait pas d'animaux dangereux dans les environs, cependant il ne fallait jamais être trop prudent.

«Il faut que je vous venge, il faut que je trouve un moyen de détruire ces monstres!» s'écria elle.

Elle avait besoin d'air frais, de faire ressortir toute cette rage qui sommeillait en elle. Il y avait dans l'air comme une sorte de bruit étrange, elle entendit des voix assez soudainement. Elle vit une femme, parler mais elle semblait seule.

Étrange, ou alors cette femme usait d'une technologie de communication bien plus évoluée que ces villageois avec lesquels elle vivait.

Doucement, elle alla vers elle, tout d'abord pour la suivre le plus discrètement possible, puis marcha sur une branche qui fit un bruit tellement fort qu'il était impossible qu'elle ne la remarque pas.

Des cheveux noirs, et une tête qui se retourna, et toutes les deux se trouvèrent face à face. Aylin l'observa, car oui ce n'était pas vraiment courant de voir des personnes habillées de cette manière, tout dans son attitude l’impressionna. Les yeux toujours écarquillés, elle cilla un instant puis la salua :

«Bonjour, je m’appelle Aylin, bienvenue sur cette planète. Êtes vous nouvelle ici?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Vagabonde



◮ DOSSIERS : 94
◮ Y.O. : 31
◮ HERE : errant dans la galaxie
◮ JOB : vagabonde, voleuse, mécano
◮ COMPTES : mckay, lorne, valentyne, wilson, kanavu, top'ha, de medicis







Dossier personnel
COMBAT:
5/1000  (5/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
10/1000  (10/1000)

MessageSujet: Re: Atlantis is our goal   Sam 6 Fév - 9:37

L’écran s’alluma un bref instant avant de, à nouveau, s’éteindre dans un bruit strident. C’en fut trop pour la jeune femme qui, aussitôt, poussa un grognement rageur, presque menaçant avant d’attraper son arme et de taper sur l’engin moteur avec force. Le dépit lui ôtait toute patience. Attiré par le bruit des coups qui se multipliaient sur la pauvre machine, Kaidan ne tarda pas à apparaître dans l’encadrement du sas séparant la salle des machines du reste de la navette. Avec ses réflexes, et malgré les restes de cicatrices de ses blessures passées, il intervint rapidement, attrapant le poignet de sa cousine afin de l’empêcher à continuer son massacre et, de sa main libre, il lui caressa l’épaule lentement pour l’apaiser. L’effet fut presque instantané. Liara ferma les yeux, souffla et, malgré elle, sourit. Les doigts de l’homme passaient tel une crème apaisante sur sa peau claire et un calme olympien vint s’emparer de son corps menu. Elle inspira, souffla et pencha légèrement la tête sur le côté, lui donnant un air à la fois bestial et enfantin. « Tu veux que je jette un œil ? » Elle ne répondit pas immédiatement, préférant d’abord mettre les problèmes mécaniques de côté, les oublier momentanément, oublier aussi la blessure de Kaidan, oublier qu’il n’était pas en état de travailler des heures, penché sur une console de contrôle. « Je ne pense pas que tu vas mieux réussir que moi. » La raillerie tira un sourire à l’homme et Liara souleva de nouveau ses paupières, apaisée et pratiquement convaincue. Il était inutile d’essayer de débattre contre Kaidan, ce dernier la relâcha bien rapidement pour tourner les talons et, ainsi, faire face au panneau d’auxiliaire. « Vas faire un tour sur la ville, peut-être que tu trouveras du carburant, ça pourrait nous être utile. Et si tu arrives à avoir des nouvelles des Travelers… » La phrase resta en suspens, mais il n’avait pas besoin d’en dire davantage pour que Liara le comprenne. C’était sans doute toute la beauté de leur étrange couple ; ils n’avaient plus besoin de mettre de mots sur leurs pensées, à peine des soupirs dans leurs regards. Comme il commençait à appuyer sur divers boutons, les yeux rivés sur les écrans, elle capitula. Bientôt, les murmures de Kaidan ne furent plus qu’un lointain bourdonnement, puis un souvenir.

« On reste en contact radio, alors sois prudent avec la communication, Kai. » Il y eut un rire au creux de son oreille qui lui tira un fin soupire. « Tu me prends pour un amateur, Liara ? Tu m’insultes. » Un sourire étira ses lèvres mais elle préféra ne rien ajouter. Derrière elle, l’ombre de la navette commençait à disparaître à mesure qu’elle s’en éloignait. Il lui restait maintenant à trouver ce que tout le monde appelait la ville de cette planète et espérer pour qu’ils connaissent les carburants qui lui seraient d’une grande utilité. Et, mieux encore, qu’ils sachent où pouvaient bien se terrer les Travelers. Un grognement retentit dans son oreillette et, aussitôt, elle s’alarma. Sa main vint se poser à sa ceinture pour attraper son arme. « Kai, tu vas bien ? » Elle l’entendit pousser un nouveau grognement plaintif et elle put l’imaginer, penché sur la console des contrôles, se tenir ses côtes douloureuses et souffrir tel un martyr. « Tout va bien, Li, ne t’en fais pas. » « Bien sûr que je m’en fais, dickhead ! Je n’aurai pas dû te laisser seul, non seulement tu vas détraquer ma navette, mais en plus, tu vas te tuer en le faisant. C’était une très mauvaise idée. » Il voulut argumenter le contraire mais elle ne lui en laissa pas le temps. « Non, c’est bon, tant pis pour le carburant, j’irai en chercher quand tu te seras remis de tes blessures, je retourne à la navette. Peut-être qu’on aurait dû écouter le guérisseur et ne pas quitter sa planète aussi tôt. » Il était en train de répondre lorsqu’un bruit aux alentours attira l’attention de Liara. Elle fit volteface, juste pour apercevoir une jeune femme, certainement légèrement plus jeune qu’elle, aux cheveux plus clairs et aux yeux limpides. Sa tenue était des plus simples, soufflant à Liara qu’elle devait être originaire d’une planète peu évoluée, peut-être même de cette planète-ci et l’inconnue prit la parole la première. Dans son oreille, la voyageuse pouvait entendre Kaidan commencer à s’inquiéter. Elle ne désirait pas dévoiler à celle qui lui faisait face qu’elle n’était pas seule ; du moins, pas avant d’être certaine qu’elle soit inoffensive. « Vous pouvez m’appeler Liara et je ne suis, en effet, pas originaire de cette planète. » Ni même de cette foutue réalité mais elle jugea plus prudent de ne pas le préciser. Les différences de langage se verraient bien assez tôt sans qu’elle n’ait besoin d’en rajouter. « Vous connaissez bien cette planète ? Peut-être sauriez-vous m’aider. » Elle entrait dans le vif du sujet, mais la voix de Kaidan qui résonnait dans ses oreilles en était la cause. Elle ne pouvait perdre davantage de temps et moins encore se permettre de faire connaissance avec la jeune femme. Au mieux, elle serait une alliée, au pire, elle deviendrait aussi rigide que la branche sur laquelle elle avait posé le pied.



ϟ you're unlike the other futuristic lover, different dna, you're from a whole 'nother world, a different dimension, girl you're an alien, your touch so foreign, it's supernatural, extraterrestrial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse



◮ DOSSIERS : 92
◮ HERE : Quelque part dans Pégase
◮ JOB : Princesse?! Ah non j'ai oublié c'est plus ça mon travail...




Dossier personnel
COMBAT:
0/1000  (0/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Atlantis is our goal   Dim 21 Fév - 22:10

La jeune femme plongea son regard dans celui de l'inconnue, ne sachant pas vraiment quoi penser d'elle. Elle semblait perdue et devait surement penser qu'Aylin n'était qu'une villageoise de cette planète. Tant mieux, pour l'instant sa couverture était intacte. Elle était cependant très curieuse d'en savoir plus, car elle parlait sans doute à quelqu'un d'autre via un appareil qu'elle n'avait pas vu. Surement une technologie avancée, donc il fallait absolument qu'Aylin puisse s'allier à cette mystérieuse femme.

«Liara, je trouve ça très joli comme prénom, et je ne suis moi même de cette planète mais j'y suis depuis quelques semaines, donc je pourrais vous renseigner. Si vous recherchez des pièces mécaniques pour votre vaisseau ne vous attendez pas à trouver grand-chose… Je suis désolée mais j'ai entendu votre conversation avec votre compagnon.»

Aylin supposait que cette femme était à la recherche d'équipements, autrement, pourquoi se trouverait-elle à un endroit pareil? Elle s'approcha un peu plus de Liara et remarqua son oreillette et ne s'empêcha de s'exclamer

«Par le ciel! Vous avez des appareils similaires à ceux que possédaient mes ancêtres! Enfin je l'ai vu dans nos archives historiques! C'est fascinant, est ce que je peux la voir de plus près?»

Aylin lui sourit, les yeux fascinés par ce qu'elle venait de voir. C'était pour elle surprenant de voir une telle relique encore utilisée par d'autres peuples quand le peuple d'Aylin possédaient des implants neuronaux pour pouvoir communiquer ou même être constamment surveillé… Elle se contena un instant, de peur d'effrayer l'inconnue.

Cette fois, il fallait se l'avouer Aylin n'était pas vraiment douée pour cacher certaines choses, sa curiosité naturelle reprenait toujours le dessus. Son tempérament jovial aidait la jeune femme lorsqu'elle nouait de nouveaux contacts ce qui pourrait s'avérer utile dans ce contexte si particulier.

Elle observa la jeune femme de nouveau puis dit:

«Je vais vous emmener au village, et je vais essayer de voir ce qu'on peut faire. Suivez moi»

Aylin marchait d'un pas rapide, traversant la forêt verdoyante en une dizaine de minutes.

«Est ce que je peux vous poser une question? Est ce que vous êtes une Atlante?»

Aylin n'attendit pas la réponse de Liara puis se justifia:

«De là où je viens, il y avait des archives, sur une cité du nom d'Atlantis. Lorsque je suis arrivée ici, certaines personnes à la taverne parlent de ces gens d'Atlantis qui combattent les Wraiths. Et j'ai des raisons personnelles pour but de décimer ces êtres.»

Elle prononça ces dernières paroles avec la gorge nouée, trouvant le courage de se confier à cette femme qui lui était inconnue. Qu'allait elle perdre de toute manière?

«Bon je suis désolée, j'ai un peu de mal ces derniers temps à être aussi inactive… Donc je laisse parler mes émotions… Dites moi en quoi puis vous être utile?»



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Vagabonde



◮ DOSSIERS : 94
◮ Y.O. : 31
◮ HERE : errant dans la galaxie
◮ JOB : vagabonde, voleuse, mécano
◮ COMPTES : mckay, lorne, valentyne, wilson, kanavu, top'ha, de medicis







Dossier personnel
COMBAT:
5/1000  (5/1000)
SCIENCE:
5/1000  (5/1000)
EXPLORATION:
10/1000  (10/1000)

MessageSujet: Re: Atlantis is our goal   Lun 18 Avr - 20:18

Son interlocutrice, qui répondait donc au nom d’Aylin, complimenta son propre prénom avant de commencer à lui raconter sa vie. What the frell ? Liara, sourcils froncés, sentit sa main la démanger. Si Aylin racontait ainsi sa vie à la première personne croisée, elle n’allait pas faire long feu dans un environnement hostile ; autant dire que les Wraiths pourrait se régaler des informations qu’elle leur divulguerait sans même qu’ils aient besoin de demander. De cette idée en germa une seconde dans l’esprit de Liara ; et si cette Aylin était en réalité une adoratrice du peuple ennemi ? Et si, rendue addict à l’enzyme produit par les Wraiths lorsque ceux-ci se nourrissaient d’humains, elle travaillait à leur solde et cherchait, en réalité, à en apprendre davantage ? Méfiante par tant d’hypothèses, Liara préféra ne rien prononcer dans l’immédiat. Moins elle en dirait, moins elle risquait. Et si jamais l’autre devenait une trop grosse menace, il ne lui resterait qu’à user de son arme puisque, à en juger par son allure et ses vêtements, l’autre n’en possédait aucune. Pour l’heure, il lui fallait jouer le jeu et accepter son aide. Après tout, ce carburant restait tout de même nécessaire et mettre la main sur les Travelers, une priorité si elle voulait être en mesure de comprendre clairement dans quelle dimension elle avait débarqué. Mais elle se figea avant même d’avoir pu répondre quoique ce soit. Et merde. Elle savait que Liara n’était pas seule et, pire encore, elle avait compris pour la navette. Bon, elle en ignorait tout et peut-être imaginait-elle quelque chose de relativement petit. Ce qui, dans le fond, ne serait pas très loin de la réalité tant l’astronef ressemblait davantage à une minuscule navette qu’à un réel vaisseau spatial comme Joseph avait pu lui en montrer via les émissions terriennes. Encore sur la défensive, Liara secoua la tête. « Ça ne fait rien, je suppose que je ne m’attendais pas à être surprise tant les lieux semblaient vides de vie. »

Elle voulut reculer lorsqu’Aylin s’approcha mais ne fut pas assez rapide. Déjà, la bavarde reprenait, s’extasiant devant son objet de communication. Et Liara ne comprit plus rien. Archives ? Ancêtres ? What ? Perdue, elle lança à l’inconnue un regard mêlée de surprise et de suspicion. Bon, apparemment, elle s’était trompée à son sujet, peut-être ne venait-elle pas d’un peuple sous-évoluée. En revanche, elle restait sceptique quant à la ressemblance entre sa technologie et celle des ancêtres d’Aylin. Les Furlings étant un peuple particulièrement discret et, hélas, maintenant éteint, elle doutât bien que le peuple d’Aylin ait pu obtenir la technologie des Furlings. Après tout, elle-même avait du nouer une alliance de plusieurs années avant qu’ils acceptent de partager une infime quantité de leur savoir avec elle – et lui fasse don de conséquentes pièces de technologie pour sa navette et son utilisation personnelle. « Je préférerai mieux pas. » C’est qu’elle se méfiait toujours, la voyageuse d’une autre réalité et qu’elle ne tenait pas à ce que les Wraiths pussent savoir quoique ce soit sur la technologie des Furlings. C’était une promesse qu’elle avait à cœur de respecter et de tenir. Et même si elle n’était pas de mèche avec les Wraiths, Liara n’était pas assez naïve pour penser qu’elle lui voulait du bien ; les peuples néfastes étaient plus nombreux qu’on pouvait le penser. « C’est fragile et très sensible. » Elle ne mentait pas. L’objet était fin et particulièrement capricieux quand il changeait de main – raison pour laquelle Kaidan et elle s’étaient mis d’accord sur le fait de ne plus les ôter.

Changeant de sujet, Aylin l’invita à la suivre, ce que Liara fit prestement, marchant d’un bon rythme. Bon. C’était déjà ça, au moins, elle ne traînait pas en chemin pour s’extasier devant la moindre fleur. Toutefois, elle s’arrêta net au nom de la cité d’Atlantis. Ses yeux se plissèrent et elle porta, instantanément, la main à son arme. Ceux qui cherchaient Atlantis étaient souvent motivés par les mauvaises intentions. En revanche, la jeune femme venait de lui apprendre une grande nouvelle, sûrement sans même s’en apercevoir ; dans cette réalité-là, Atlantis n’avait pas été détruite. Du moins, pas encore. C’était donc une bonne nouvelle – et même plus, ça lui évitait d’avoir à joindre désespérément les Travelers. Et confirmant aussi qu’elle n’était pas liée aux Wraiths. Si les adorateurs pouvaient être de très bons menteurs, il était difficile, pour eux, de glisser autant d’émotions négatives en prononçant leur nom. Liara se détendit alors légèrement, éloignant finalement sa main de la crosse de son arme. « En effet, le peuple d’Atlantis combat les Wraiths farouchement et avec ferveur. Mais ils ne sont pas les seuls. » Elle marqua une hésitation avant de reprendre la route. « Et je ne suis pas l’une d’entre eux. Mais je suis, également, à leur recherche. J’ai des informations à leur transmettre. » Leur fin imminente. Ou du moins, le sort qui leur a été réservé dans une réalité proche à la leur – sa version de la guerre opposant la Cité aux Wraiths. Son cœur se serra à l’idée de, peut-être, croiser Joseph à nouveau, dans les couloirs d’Atlantis, tel qu’il était lorsqu’elle l’avait rencontré, avant qu’il ne devienne l’un de ces légumes affaiblit par la faim et rendu à moitié fou par les tortures infligés par les Wraiths. Serait-elle en mesure de le regarder en face alors qu’elle l’avait tué elle-même, afin de mettre un terme à ses souffrances ? Liara l’ignorait. Elle tourna la tête, les yeux voilés. Elle n’avait plus pensé à lui depuis le jour de la grande destruction. Etrangement, ça ne lui faisait pas mal, au contraire ; elle se sentait presque sereine, à présent. « Je présume que les Wraiths ont décimé votre peuple d’origine et que vous cherchez vengeance ? Si je peux vous donner un conseil : vous ne savez pas à qui vous avez à faire. Les Atlantes ont de la ressource, c’est indéniable mais ils ne sont pas invincibles, ne placez pas trop d’espoir en eux. » Elle l’avait fait, par le passé et avait témoin de la chute du grand empire Atlante. Ca avait fait mal. La fin d’un espoir, la fin d’une illusion. Mais surtout, le retour à la grande peur avec toujours davantage de sélections et de morts.

« Je peux imaginer. » Elle avait cru devenir vache à force de tourner en rond dans le sanctuaire des guérisseurs. La situation lui avait été insupportable, tant et si bien qu’elle avait souvent entraîné le jeune guérisseur avec elle à la découverte de la planète tandis que Kaidan se remettait de ses blessures. « Je suis à la recherche de carburant, pour ma navette. Elle est en panne et si je veux pouvoir retrouver Atlantis, il me faut de quoi nourrir la bête. » Elle lui jeta un coup d’œil en biais. « Mais j’ai l’impression que ce peuple n’est pas très avancé. » Et Liara savait d’avance qu’elle n’aurait pas assez de carburant pour faire le trajet jusqu’à la planète la plus proche.



ϟ you're unlike the other futuristic lover, different dna, you're from a whole 'nother world, a different dimension, girl you're an alien, your touch so foreign, it's supernatural, extraterrestrial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atlantis is our goal   

Revenir en haut Aller en bas
 

Atlantis is our goal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» Mission Epique Atlantis: Passion
» [Atlantis] L'enquête de Rahotep
» Stargate Atlantis Season 4 sur YouTube
» Stargate Atlantis RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace :: Planètes Alliées-