Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 Ciel de feu » J. Sheppard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Médecin
avatar



◮ DOSSIERS : 94
◮ Y.O. : 39
◮ HERE : Sur Atlantis
◮ JOB : Médecin spécialisé dans la génétique évolutive humaine




MessageSujet: Ciel de feu » J. Sheppard   Dim 14 Fév - 16:49


« Devataon ne mujhe sun sakate hain ! » jura Priya en hindi alors que cela faisait des heures à présent qu'elle travaillait. Ces collègues avaient tendu l'oreille en l'entendant parler dans sa langue maternelle. L'indienne commençait à être fatiguée et pas question de boire encore du café sinon elle ne dormirait pas ce soir. Parce que oui, l'indienne n'était pas du genre à passer la nuit les yeux rivés sur son microscope comme c'était le cas pour certains. Elle se pinça l'arrête du nez, fermant ses yeux pour les reposer un peu. Sur son bureau, tout un tas de dossiers ayant attrait à la génétique. Il y avait aussi des résultats de test ADN qu'elle avait mené sur des sujets de la galaxie de Pégase. Le microscope quant à lui était relié à un écran de télévision, montrant un échantillon prélevé la veille.  Depuis plusieurs semaines déjà, elle étudiait l'évolution de différents peuples sur des planètes plus ou moins semblables. Priya pouvait ainsi mener une étude comparative avec des civilisations humaines évoluant dans un même type d'environnement. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que mère nature n'avait pas lésiner sur les différentes possibilités d'adaptation à des environnement en apparence semblables. Mais l'indienne ne trouvait rien d'intéressant à étudier cela. Tout au plus cela prouvait que l'être humain était adaptable et cela qu'importe la planète d'où il était originaire. Et s'il y avait une application à tirer de cela… c'était sans doute de permettre à l'organisme de s'adapter plus vite à un environnement sans que cela ne mette des milliers d'années. Encore que cela n'avait pas de réelle utilité à part peut-être militaire.

L'indienne se passa une main dans la nuque, regardant l'heure au passage. Elle n'obtiendra pas davantage de résultats ce soir. D'ailleurs ils n'étaient déjà plus que trois. Ces collègues rangeaient leur bureau, s'apprêtant à quitter le laboratoire pour faire une pause. Encore une fois elle allait être la dernière à quitter les lieux, pour ne pas changer. Il allait s'en dire qu'elle avait hâte de rejoindre ces quartiers pour avoir une nuit de sommeil bien mérité. Demain elle y verrait sans doute plus clair dans ses recherches. Ou peut-être que tout cela lui semblait encore plus obscure et dénué de sens.

« Bonsoir kapur ! » lança un collègue alors qu'ils quittaient le labo en lui faisant un signe de main. Priya le lui rendit, incapable d'ouvrir la bouche. Non pas qu'elle n'aimait pas les gens avec qui elle travaillait, juste qu'elle n'avait plus envie de parler pour le moment. Mais dans un ultime effort, elle attrapa un crayon pour commencer à noter les résultats de la journée. Ce serait ça de moins à faire en arrivant demain matin. La voilà parti à fouiller dans ses papiers pour mettre un peu d'ordre et commencer à griffonner des chiffres et des lettres à côté des mots imprimés sur le papier.


don't save me, don't save me.
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
(icon sunkiss./code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Colonel
avatar



◮ DOSSIERS : 2336
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : MILITAIRE
◮ COMPTES : ATHALA, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: Ciel de feu » J. Sheppard   Dim 21 Fév - 18:21


Rentré de mission après deux jours passés sur une planète qui sentait bon… D'après les dire de McKay ça ne sentait apparemment pas la rose. Encore fallait-il savoir si les roses existaient dans cet univers. Donc une planète qui sentait bon le marais-cage et la vase. Sheppard en avait oublié les joies d'avoir les pieds au sec et le cheveu soigneux. Ce qui en soit ne l'avait pas tant déranger que ça, après tout il avait connu pire quand il était pilote d'hélicoptère. Survolant le désert, l'ombre de l'appareil se mouvant à la façon d'un serpent. Ou même lorsqu'il s'était retrouvé à faire le chauffeur en Antarctique. Chauffeur… Antarctique… On oublie. Par habitude il n'avait pas bronché, se contentant d'écouter le scientifique du groupe ce plaindre qu'il y avait peut-être des sangsues extraterrestre. John y avait déjà goûté et ça pouvait pas être pire que celle qui lui avait fait un gros câlin les premiers temps de leur arrivée dans la galaxie.

Après coup, retour sur la cité et surtout bon décrassage en perspective après avoir rendu un rapport assez bref à Catherine. Une fois à nouveau opérationnel, il n'était pas temps de tirer au flanc, si bien que le militaire se décida à faire un peu le tour d'Atlantis. Question d'assurer son poste de chef de la sécurité. Il se mit à arpenter longuement les couloirs, croisant ça et là des têtes parfois plus connues que d'autres. Au dehors, il avait le loisir de voir la course du soleil, l'astre déclinant au fil des heures tendis qu'il touchait à la fin de son inspection. Il commençait d'ailleurs à en avoir pleins les bottes mais au moins cette nuit il dormirait d'une traite. Finalement il arrivait sur la Digue Est, là où se trouvait le laboratoire de génétique. Il commençait à se faire tard et il ne devait plus y avoir grand monde, voire sans doute personne. Curieux, il alla jeter un coup d’œil. Il y avait toujours de la lumière mais pas de voix. En même temps tous les scientifiques n'étaient pas forcément de grands bavards. Mais en passant la tête par la porte, il vit qu'il y avait encore quelqu'un en lieu et place. Il s'avança alors pour voir de qui il s'agissant. Au premier regard il vit une tignasse noire sensiblement studieuse entrain de gratter des choses sur le papier.

Sheppard parcouru le peu de distance qu'il lui restait à faire pour découvrir qui pouvait bien traîner encore au labo alors que les autres étaient parti. Sans surprise c'était Priya qui avait encore le nez dans ses recherches. Le colonel eut un sourire. Ce petit bout de femme l'avait toujours fasciné. Surtout depuis qu'il avait mis le nez dans son dossier et qu'il savait quel chemin elle avait parcouru pour en arriver là. Lui avait un talent inné pour le pilotage et se trouver dans de mauvaises situations, mais elle s'était fait une place à force de travail et de persévérance, tournant le dos à sa famille pour faire ce qu'elle aimait le plus. Y pensait lui faisait un pincement au cœur, or elle avait fait son choix depuis longtemps. « Encore entrain de chercher comment créer de l'ADN de loup-garou ? » lança le militaire sans même esquisser un sourire « On a pourtant déjà bien assez à faire avec les vampires de cette galaxie. Quoi que vous me direz, le lycan est l'ennemi naturel du vampire. » John était définitivement irrécupérable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-atlantis-rp.forums-actifs.com/
Médecin
avatar



◮ DOSSIERS : 94
◮ Y.O. : 39
◮ HERE : Sur Atlantis
◮ JOB : Médecin spécialisé dans la génétique évolutive humaine




MessageSujet: Re: Ciel de feu » J. Sheppard   Dim 28 Fév - 20:40

Priya en était arrivée au stade où même ces doigts lui faisaient mal à force d'écrire encore et encore les résultats qui s'affichaient sur les écrans. Certes elle pouvait bien laisser ces recherches sur l'ordinateur, mais elle n'était pas bien confiante dans l'informatique et préférait garder des traces papiers. Quoi que pour ce soir elle se haïssait de suivre cette méthode. Si bien qu'elle n'avait même pas vu l'homme qui s'était glissé dans le laboratoire de génétique. Une chose était sûr, l'indienne ne serait jamais réincarné en chien de garde tant elle ne portait aucune attention à ce qui se passait autour d'elle quand elle travaillait. C'était d'ailleurs le cas de beaucoup de scientifiques sur la cité, aussi on ne se demandait pas pourquoi les expéditions se déroulaient toujours sous la surveillance et la protection des militaires.

Elle n'entendit que vaguement la voix du militaire avant de réaliser que quelqu'un était entrain de lui parler. Il avait fait mention de loup-garous et de vampires… Le temps que l'indienne remette les choses dans le contexte, elle resta le regarder un court instant, interdite. Elle se rendit alors compte qu'il n'y avait plus personne dans le labo et que dehors le jour laissait place à la nuit avait une ardeur sans faille. Priya regarda brièvement l'heure sur sa montre avant de pouvoir se reconnecter à la réalité et répondre enfin à l'américain.
_ Ah… Oui. Non. Enfin non je ne suis pas entrain de créer un loup-garou, disait-elle non sans maladresse. Désolé je ne m'attendais pas à avoir la compagnie de quelqu'un à cette heure.
Il était vrai qu'elle se serait davantage attendu à devoir regagner ces quartiers sans plus de compagnie que celle de ses pensées. Poing sur les hanches, Priya leva les yeux au ciel en découvrant son impolitesse face au gradé. Non pas qu'elle vouait une vénération maladive au l'uniforme, mais qu'on lui avait appris à saluer les gens avec plus ou moins de sympathie.
_ Colonel, ravie de vous voir mettre le nez ici, rajouta la scientifique pour se rattraper, même si le ton était un brin moqueur. Que me vaut l'honneur de votre illustre visite ?
L'indienne avait toujours été taquine et s'amusant à parler un anglais très cérémonieux et pompeux en la présence d'un personnage comme le Colonel Sheppard. Sa façon à elle d'accepter sa présence dans le labo. Priya mit un peu d'ordre sur son bureau, voyant comme il était en bazar, ce qui avait le don de l'agacer. Non pas qu'elle était maniaque, mais à présent qu'elle n'avait plus le nez dans ces affaires, elle se rendait compte qu'elle prenant beaucoup de place à elle toute seule.

Mais si jusqu'à présent l'indienne avait toujours gardé ces distances avec le personnel militaire, elle était contente de voir le chef de la sécurité. Oui oui, contente. Même si dans le fond elle ne savait pas vraiment pourquoi. Peut-être parce qu'il était moins… Moins… Casse-pied que la plus part des soldats américains dont elle avait croisé la route depuis qu'elle avait rejoint l'expédition. Après pas sûr qu'elle lui fasse une confiance aveugle si elle devait se retrouver un jour sur le terrain, mais elle n'irait pas discuter ces ordres plus qu'à l'accoutumé, chose qu'elle n'hésitait pas à faire en général. La lutte éternelle entre les sans cervelles et les grands esprits.


don't save me, don't save me.
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
(icon sunkiss./code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Colonel
avatar



◮ DOSSIERS : 2336
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : MILITAIRE
◮ COMPTES : ATHALA, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: Ciel de feu » J. Sheppard   Mer 6 Avr - 15:47


Sheppard voyait la scientifique émerger doucement de son travail. A croire que cela avait le don de vous hypnotisez. Il n'y avait qu'à regarder Rodney pour en avoir le cœur net de toute façon. Mais assez parlé de son meilleur ami, de toute façon avec un peu de chance il le recroiserait demain. Oui, la magie de vivre sur une cité dans une autre galaxie. Gardant son sérieux en toutes occasions, la situation présente ne dérogeait pas à la règle. Même s'il avait quelques déception en entendant que dans le labo de génétique il n'était pas encore question de faire de l'ADN de lycanthrope… Dommage, on lui avait toujours pourtant dit que le lycan était le pire ennemi du vampire. John n'aurait jamais son armée de loups pour affronter les vampires de l'espace. Tant pis, ils finiraient par trouver une autre solution pour détruire les wraiths.

Le Docteur Kapur fini par se remettre les idées en place après ce qui avait semblé être une surprise de voir le militaire par ici. Sheppard était fière de lui, se gardant pourtant de le montrer parce qu'il connaissait le caractère de l'indienne et qu'elle risquait de ne pas rater une occasion pour se venger ou pire. Quoi que, il avait du mal à imaginer ce qu'elle pourrait bien lui faire alors qu'il venait gracieusement l'arracher à son travail. Ses collègues ayant déjà quitté le navire depuis un moment déjà au vu du calme qui régnait ici bas. « Rien de particulier, j'ai vu de la lumière alors je suis rentré voir qui était l'énième scientifique qui avait encore oublié d'éteindre la lumière avant de partir. Vous savez ici sur Atlantis, nous avons à cœur de penser à l'économie d'énergie » répondit le colonel en répétant quasi par cœur de speech du Docteur Jones à propose de la consommation d'énergie de la cité. « Mais comme c'est vous, ça ira pour cette fois, je ne vais pas vous sanctionnez » ajouta l'homme sur le ton de l'humour tout en continuant d'afficher un air sérieux. L'humour pince-sans-rire, une spécialité de tous les militaires terriens, sans exception. Oui, il avait connu des français et des italiens qui le maniaient à la perfection. Par contre les chinois et les japonnais il avait toujours eu du mal.

Il la voyait remettre de l'ordre sur son bureau pendant qu'il lui répondait, c'était que ça prenait de la place ces bêtes là, pas étonnant que la cité grouillait de laboratoires pour tout et n'importe quoi alors que les militaires devaient se cantonner à une seule salle d’entraînement. Sheppard verra pour négocier des nouvelles salles d’entraînement. Au moins une par digue en plus de celle dans la tour centrale. Voilà ce qu'on appelait l'équité. Oui, John connaissait des mots compliqué. Celui là il l'avait lu dans Guerre et Paix. « Au risque de paraître être un militaire à cheval sur le protocole, je vous propose de vous raccompagner dans vos quartiers ? Ce serait considérer comme de la non assistance à personne en danger si je vous laissais vous noyez dans votre travail alors qu'il fait déjà nuit dehors » proposa le chef de la sécurité. Après tout, elles étaient précieuses ces bêtes là, ce serait dommage de perdre des scientifiques parce qu'ils ne savaient pas s'arrêter de travailler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-atlantis-rp.forums-actifs.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ciel de feu » J. Sheppard   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ciel de feu » J. Sheppard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» John Sheppard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: version 2.0 :: Archives RPs-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.