Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 - jimmy blackwood, fouineur intempestif -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Civil
avatar



◮ DOSSIERS : 97
◮ HERE : Atlantis
◮ JOB : Membre de la CIS
◮ COMPTES : Nick Rush


valentyneadam ☇ partenaire




MessageSujet: - jimmy blackwood, fouineur intempestif -   Dim 7 Mai - 21:34


✩ ✩ ✩ ✩ ✩
(James, Blackwood)

( NOM COMPLET ) James Blackwood. Son nom de famille est très connu et est à la fois redouté et admiré. Il a été, après tout, celui d'un Président. ( ÂGE - DATE DE NAISSANCE ) 33 ans, 15 novembre 1982. ( NATIONALITE ) Américain, depuis et pour toujours. ( STATUT CIVIL ) Célibataire (avec une tendance au flirt démesuré) ( PROFESSION - SPECIALITE ) Membre de la CIS, spécialiste en administration générale, paperasse ennuyante et fouinage exaspérant ( GROUPE - RANG ) Terre, Civil (ou membre de la CIS, je vous laisse choisir) ( DATE D'ARRIVEE SUR ATLANTIS ) 2013 ( GENE ATA ) Non

( THIS IS WHO I AM ) Au sein de la CIS, James est réputé pour être le protégé de Richard Woosley ; il a même été surnommé Woosley Jr pendant un temps. - James adore les chiens. Toutes les races, toutes les couleurs, il en est juste totalement fan. Pourtant, il n'a jamais eu de chien lui-même. - Il semble parfois efféminé dans ses gestes mais le regard qu'il lance à la gente féminine suffit pour confirmer son hétérosexualité. - Il a toujours sut comment obtenir ce qu'il désirait. Généralement, il lui suffit de sourire, même si ça ne suffit plus, il s'arme d'un regard adorable et le tour est joué. - James a quelque peu manqué d'ambition par le passé, préférant s'effacer dans l'ombre de son père ; il aurait pu devenir président. - Grâce à sa mère, qui travaillait dans les hautes sphères du commerce international, James parle couramment plusieurs langues ; outre l'anglais, il gère l'espagnol, le mandarin, le russe et le japonais. S'il s'en sert relativement peu dans sa vie de tous les jours, cela lui a souvent permis d'impressionner ses interlocuteurs lors de débats. - Au secondaire, il a suivit des cours d'escrime. Il ignore encore à quoi ceux-ci lui ont bien servis. - Il aime prétendre qu'il lui en faut beaucoup pour l'impressionner et, quelque part, c'est la vérité. Le programme stargate a été ce beaucoup qui l'a laissé sans voix pendant dix minutes. Un record jusqu'à présent. - Il possède un humour pince-sans-rire. Mais rares sont ceux qui l'entendent blaguer. - Il est très curieux, peut-être un peu trop puisqu'il ne peut pas s'empêcher de fourrer son museau partout. Surtout là où il ne le devrait pas. - De part son boulot très prenant, James est toujours connecté ; sur Terre, il ne lâchait jamais son portable et twittait plus vite que son ombre. Sur la Cité, il doit se contenter d'attendre chaque vidéo-conférence et c'est bien difficile. - Il n'a jamais quitté la cité. Pas même pour monter à bord du Dédale ou du Hammond et moins encore pour se rendre sur une autre planète. - Si le Dr Jones est sa supérieure, James ne cache pas qu'il est aussi là pour évaluer chaque des décisions qu'elle prendra. Et s'il se montre souvent en grand désaccord avec elle, il ne la détruit jamais trop dans ses rapports ; si elle perd son emploi, c'est lui qui risque de se voir à la tête de la cité et, encore une fois, il ne tiens pas à être propulsé aux devants des projecteurs. - Il a rapidement fait de l'escalade. Il était plutôt doué.

( L'ENTRETIEN ) Choisir entre ces quatre mots
Courage • Réflexion • Négociation • Survie

Comment avez-vous rejoint le programme Porte des Etoiles ?
Mon père, en tant que Président des Etats-Unis, avait beaucoup entendu parler du programme. Il avait un lien étroit avec la CIS mais ne leur faisait pas entièrement confiance pour autant. Alors il m'a donné une autorisation et il m'a fait entrer au sein de la Commission.

Sur le terrain, vous êtes face à un nouveau peuple, vous ignorez ses intentions, que faîtes-vous ?
Dans un premier temps, je ne fais rien. Je regarde et laisse les autres prendre la parole. J'attends le moment propice pour me glisser dans une faille. Et mener à bien les négociations afin de faire du peuple des alliés.

Choisir entre ces quatre mots
Armes • Technologie • Culture • Défense

Comment s'est déroulé votre premier passage à travers la Porte ?
Je n'ai encore jamais eu l'occasion de passer la Porte. Ayant rejoint Atlantis quand elle était encore sur Terre, je m'y suis rendu en bateau avant d'embarquer à son bord. Et, depuis que j'y suis, je n'ai pas tellement pris le temps de retourner sur Terre - et si je devais avoir à le faire, je m'y rendrai sûrement grâce aux vaisseaux qui font l'aller-retour régulièrement.

Vous êtes, avec votre équipe, sur une planète inhabitée et vous avez pour mission de prélever des échantillons de plantes extrêmement importants pour contrecarrer un virus qui s'est propagé sur la Cité. Seulement, une fois sur place, vous apercevez une patrouille wraith, que faîtes-vous ?
J'ordonne le retour immédiat sur la Cité du personnel civil et/ou scientifique. Ils ne sont sûrement pas primordiaux à la réussite de la mission et une équipe plus discrète est favorable en cas de Wraiths. Au mieux, donc, je laisserai une équipe de trois, ou quatre, militaires mener la mission à bien si celle-ci est jugée réalisable. Dans le cas contraire, je rentre étudier une autre option.

Avez-vous déjà été sur le terrain ?
Jamais. Et j'avoue être à la fois tenté de m'y rendre, sûrement une planète alliée dans un premier temps, et ne jamais sortir du confort de la Cité.

Quelles ont été vos premières impressions en arrivant sur Atlantis
Que sa beauté était encore bien au-delà de tout ce qui avait put être dit à son sujet ! J'ai mieux compris le regret de Richard à l'idée de ne plus être le dirigeant d'une telle infrastructure. D'un point de vue architecturale, elle est tout bonnement grandiose et fascinante - il est certain qu'elle aurait de quoi inspirer des siècles d'architecture terrienne si elle était connue du grand public.

behind the scene:
 



{ i only wanted to be some kind of friend, baby, i could never steal you from another, it's such a shame our friendship had to end, purple rain }


Dernière édition par James Blackwood le Dim 14 Mai - 12:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil
avatar



◮ DOSSIERS : 97
◮ HERE : Atlantis
◮ JOB : Membre de la CIS
◮ COMPTES : Nick Rush


valentyneadam ☇ partenaire




MessageSujet: Re: - jimmy blackwood, fouineur intempestif -   Dim 7 Mai - 21:34


✩ ✩ ✩ ✩ ✩
(this is my reality)

Il est prostré devant la baie vitrée qui donne sur le jardin. Ses mains, collées contre la paroi transparente, laissent une marque brumeuse sur la vitre propre tandis que se créé une alvéole de buée à mesure qu'il expire son impatience. A quelques mètres derrière lui, Mary, soixante-quatre ans et nurse de l'enfant depuis sa naissance, pince les lèvres. Elle ne le dérange pas, elle savoure ces instants de calme total pendant lesquels Jimmy voit ses espoirs se consumer, s'envoler. C'est sans doute un peu mesquin de sa part, de le laisser ainsi scotché contre la vitre, persuadé qu'au moins l'un de ses parents aura la décence de rentrer pour son anniversaire et d'admirer la flamme de l'espoir s'éteindre avec lenteur au fil des heures, mais du haut de ses sept ans, Jimmy est trop vif, trop plein de vie, trop énergétique pour ne pas fatiguer la vieille dame qu'elle devient.
Il pousse un soupire et elle peut voir sa tête minuscule se baisser. Elle imagine la larme salée rouler le long de sa joue, imagine ses lèvres trembler. « Pourquoi Père et Mère ne sont-ils pas là aujourd'hui ? »
La question reste sans réponse de longues minutes. Mary s'approche lentement, dépose une main tendre sur l'épaule du jeune garçon et le force à se retourner. Il se laisse faire, las d'attendre des fantômes alors que le soleil est déjà couché depuis des heures. « Ils travaillent. Ils doivent rentrer tard, comme tous les soirs. »
Il est déçu. Elle peut le voir dans son regard pâle, le lire sur son visage émacié. Il est déçu et trahi. Ce n'est que le début, ne peut s'empêcher de penser Mary alors qu'elle permet à l'enfant de venir se blottir contre sa poitrine exubérante. Monsieur Blackwood l'a prévenue, à la rentrée prochaine, James sera au pensionnat pour jeune garçon et il y restera jusqu'au prochain déménagement. Et ainsi de suite.

- - -

Le soleil est haut dans le ciel. Il cogne fort sur les peaux blanches mal dissimulées par l'uniforme scolaire. Il cogne fort sur les crânes à moitié remplis de connaissances inutiles. De temps en temps, une brise souffle avec légèreté, caresse les bras et les jambes dénudés, souffle chaud sur une épiderme brûlante. Et puis il s'efface. Il s'oublie. Il disparaît. Dans l'abysse du monde, dans le néant de l'univers. Mais le groupe d'une dizaine de garçons, âgés de huit à douze ans, sont tous à la même place, les yeux plissés pour se protéger des rayons solaires, mais la tête bien levée. Certains ont une main en visière, d'autres tirent profit de leur petit taille pour se glisser dans l'ombre d'un plus grand qu'eux. Face à eux, debout sur le banc en bois, avec une couronne de laurier posée sur le sommet de son crâne brun, James se tiens. Imperturbable et inébranlable.Il a onze ans, il a rejoint le pensionnat depuis quatre mois mais il a déjà la place de chef de meute. Il est le loup Alpha, les autres sont ses sbires. Il donne les ordres pendant que les autres se mouillent et se font prendre. Par loyauté, aucun ne le dénonce jamais. Il est tranquille. Tout le monde ignore sa force de caractère et sa voix imposante.
Il profite de sa mémoire visuelle pour aider ses camarades à tricher lors des examens. Il marchande, il fait du chantage. Il a les oreilles qui traînent, rien ne lui échappe. Jamais. Il en tire profite, il mène l'école d'une main de fer. Ses professeurs l'ont remarqué, l'ont noté dans ses appréciations. Son père l'a lu, il en est fier. Un fils prodige.

Extrait du bulletin scolaire de James Blackwood.
« James est un élève travailleur. Toujours rigoureux, il participe en classe et propose toujours de nouvelles idées, ce qui lui a valut d'être élu syndicat pour la classe. Très curieux, James pose des questions dans la quasi-totalité des matières qui lui sont enseignées mais il semble avoir un attrait tout particulier pour les arts, les cultures étrangères, notamment la culture amérindienne, et l'éducation civique. C'est un réel plaisir de l'avoir comme élève dans notre classe tant il semble calme, respectueux et posé. »

- - -

Il est tard. La nuit s'est levée depuis plusieurs heures, l'heure est avancée. La lampe grésille légèrement, perturbée par une mouche attirée par la lumière sans que James n'en soit gêné. La tête penché, le bout du nez pratiquement collé à sa feuille de papier, il se masse les tempes, ferme les yeux, soupire. Les mots ne lui viennent plus, bloquent alors qu'il est sur le point de les rédiger. Ils se perdent dans son esprit drogué à la caféine, noyés par une vague marron. La lampe grésille à nouveau, il pose le stylo sur la feuille, redresse la mine, laisse l'objet rouler sur le dos de ses doigts avant de le laisser tomber sur le bureau en acajou. Écrire des discours est devenu son quotidien mais la veille du grand jour, le refrain se répète. Un coup d’œil de dernière minute et le voilà qui ne peut s'empêcher de faire quelques ajustements. Un mot, une phrase, une tournure. Et puis c'est finalement le texte dans son intégralité qui est ré-écrit, des idées qui sont ajoutées, toujours plus afin de toujours mieux souligner l'ambition et l'implication de Monsieur Blackwood pour sa cause.
Son père brille et James, la moitié du corps dissimulé dans l'ombre de son paternel, est celui qui le pousse plus haut dans sa carrière.
Il pousse un nouveau soupire, rouvre les yeux et, enfin, les mots reviennent. Évidence.

- - -

Le dos droit et les mains nouées derrière celui-ci, James observe son père, cette statue de marbre découpée dans le contre-jour de la fenêtre du bureau ovale. Il n'arrive pas à savoir si son père est sérieux, ou s'il plaisante. Il l'a rarement vu plaisanté mais ce qu'il vient de lui annoncer, de lui demander, est bien trop absurde pour être la réalité. Son visage reste de glace tandis que sourcils se froncent et se défroncent. Il n'arrive pas à déterminer le vrai du faux. Il décide finalement que c'est un mensonge absurde, une invention de son père qui profite de son tout nouveau statut de président pour se moquer de lui. Et de ses illusions d'enfant. Mais avant qu'il ne prenne la parole, Robert ouvre la bouche et reprend déjà. « J'aimerai que tu rejoignes la Commission Internationale de Surveillance en tant que représentant de la Maison Blanche. Bien sûr, il y a déjà un représentant des États-Unis, mais toi, tu me représenteras, moi. » Imperceptiblement, ses yeux s'agrandissent et il est déstabilisé un court instant. Tout ceci est donc vrai ? Le programme confidentiel, l'objet circulaire capable de faire voyager des personnes à travers la Galaxie, et même dans une autre avec une source d'énergie suffisante, les aliens qui ont tenté de détruire la Terre à maintes reprises, les vers de terre géant qui prennent possession d'un corps humain pour le contrôler et les prêcheurs albinos qui donnent des ordres d'une voix graveleuse ? James étouffe un rire nerveux, son père se déplace. Il voit son ombre se rapprocher et il sent sa main se poser sur son épaule. « Je sais, tout ceci paraît insensé. » « Parce que ça l'est, Père ! » « Laisse-moi terminer. Tout ceci est vrai. J'ai rencontré des Généraux de l'Armée de l'Air, j'ai même pu rencontrer l'un des aliens, nommé Thor. Et puisque c'est vrai et que la CIS souhaite garder un œil sur les activités de cette porte des étoiles, je tiens à avoir quelqu'un de confiance parmi eux pour être certain que les décisions prises sont les bonnes et qu'elles sont toutes toujours réfléchies. Cette personne de confiance, c'est toi, mon fils. » Un silence s'installe durant lequel, James fuit le regard de son paternel. Il ne peut pas le décevoir, mais il ne peut s'empêcher de rester sceptique face à une révélation. Il finit par acquiescer et un sourire large apparaît sur le visage du nouveau président. « Et n'oublie pas, tu représentes la Maison Blanche, tu n'as donc pas à appuyer les idées du représentant des États-Unis. Un certain... Richard Woosley. »

- - -

Les mots fusent dans la pièce, volent dans l'air, se répercutent dans les esprits des uns et des autres, mais n'ont que peu de portée. Assis entre le nouveau président de la CIS, Carl Strom, et le représentant de l'Allemagne, Olaf Böotner, une main posée sur le menton, James écoute d'un air distrait tout ce qui est dit. Il retiens ce qui lui semble important, ignore les piques à la limite du racisme qu'ils se lancent dans leur envie de gagner cette lutte verbale. Chacun donne son point de vue, chacun balance ses arguments avec violence, chacun hausse le ton afin de mieux se faire entendre. Seul James reste silencieux, les yeux rivés sur la représente du Japon, un fin sourire en coin apparaissant sur ses lèvres à chaque fois qu'elle lève le regard dans sa direction et que le haut de ses promettes rougissent. Richard est absent, James le déplore. Si peu de monde semble apprécier Richard à sa juste valeur, celui-ci s'est imposé comme un mentor auprès de James lors de ses premières années à la CIS. Jusqu'à ce qu'il soit désigné comme nouveau commandant d'Atlantis. Celle-ci est rentrée sur Terre, au beau milieu de San Francisco, de quoi éveiller la curiosité d'Adrien Monk ou d’appâter les démons de Charmed, ôtant à Richard son dernier emploi. Et si Woolsey a encore une voix dans les réunions de la Commission, il n'est plus inviter à participer à celle-ci.
Il se penche en avant et un silence, aussitôt, prend place. Il va parler. Ils le savent. « Il serait judicieux de renvoyer la Cité dans la galaxie qui lui est propre. Ne nous voilons pas la face, elle n'a rien à faire au milieu de la baie de San Fancisco et bloque une partie de la marine américaine puisque celle-ci est chargée de la surveiller. De plus, les Wraiths continuent d'être une menace importante. Pendant que nous restons ici à débattre comme des philosophes, eux doivent être en train d'améliorer leurs vaisseaux et leur puissance armée pour venir terminer ce qu'ils ont commencé. Richard, je veux dire, Monsieur Woolsey, a bien souligné la menace qu'ils représentent. Ils ont réussit à trouver un E2PZ une première fois et nous avons bien vu combien il a été difficile de les vaincre. Que ferions-nous, s'ils venaient à en trouver plusieurs et qu'ils venaient attaquer la Terre avec non pas un, mais deux, ou trois, ou une dizaine, de super vaisseaux ruche ? » Certains ont cessé de respirer, d'autres échangent des regards perdus et apeurés. Il vient de toucher la cible qu'on lui a désigné mais il n'est celui qui allait recevoir les honneurs. Son laïus, il le doit à Richard, qui a sut le convaincre que la place de la cité n'était pas sur Terre, ni même dans la Voie Lactée, mais bien là-bas, à combattre les Wraiths.
Akisa l'observe, avec une flamme admirative dans ses yeux bruns. Il lui sourit.

Note à l'attention du commandant de l'expédition atlantis.
« Docteur Jones,

Nous vous informons par cette missive des nouvelles dispositions prises par la Commission International de Surveillance au sujet de votre prochain commandement à bord de la cité Atlantis, dans la galaxie de Pégase. Il a donc été décidé que le Colonel John Sheppard garderait son poste de chef militaire mais aussi chef de la sécurité à bord de celle-ci, tandis que le Docteur Meredith McKay retrouverait son poste de Chef du département des sciences et de la recherche. Nous vous laissons, toutefois, choisir qui, du Docteur Carson Beckett (un clone, pour rappel) ou du Docteur Jennifer Keller devrait prendre la tête du personnel médical.
Il a aussi été décidé que les vaisseaux terriens encore opérationnels effectueront une ronde dans l'aide aérienne et dans le ravitaillement mensuel : ainsi, la cité bénéficiera tout le temps du soutiens du Dédale ou du Hammond, respectivement commandés par le Colonel Steven Caldwell et le Colonel Samantha Carter.
La CIS a aussi tenu à envoyer un de leur représentant afin de vous seconder dans vos taches quotidiennes ainsi que dans vos prises de décision. Ce membre imminent de la Commission sera désigné comme le second commandant en chef au cas où vous devriez vous absenter de la cité. Il s’agira de Monsieur James Blackwood qui a pour ordre de ne pas représenter un pays en particulier, mais bien la Commission elle-même. […]
»



{ i only wanted to be some kind of friend, baby, i could never steal you from another, it's such a shame our friendship had to end, purple rain }


Dernière édition par James Blackwood le Dim 14 Mai - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Major Koala
avatar



◮ DOSSIERS : 819
◮ HERE : hidden in the haze of villdyr
◮ JOB : major in the united states marines corps but she's also the leader of sga-3
◮ COMPTES : mckay, lorne, wilson #2, top'ha, kanavu, kasumi, de medicis


actuellement en stage sur Villdyr




MessageSujet: Re: - jimmy blackwood, fouineur intempestif -   Lun 8 Mai - 18:39

rebienvenue parmi nous Smile I love you


(I N S A N E) Non, vous avez des balles et l’espoir que je sois à terre quand vos armes seront vides. Parce que dans le cas contraire vous mourrez avant d’avoir pu recharger. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Mercenaire
avatar



◮ DOSSIERS : 444
◮ Y.O. : 34
◮ HERE : ENTRAIN DE REGARDER ALADDIN SUR L'ÎLE-AU-MILIEU DE L’OCÉAN
◮ JOB : MERCENAIRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: - jimmy blackwood, fouineur intempestif -   Lun 8 Mai - 21:52

Rebienvenue mon p'tit pote ! Au plaisir de te croiser sur la cité What a Face




❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« On parle toujours d'amis, d'ennemis, de traîtres ou d'alliés. Les gens aiment vous coller des étiquettes. Mais les inclassables eux... Ils vous font peur, parce qu'on a aucune maîtrise sur l'inconnu. Et je fais parti de l'inconnu. » huis clos - PEPPERLAND ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil
avatar



◮ DOSSIERS : 97
◮ HERE : Atlantis
◮ JOB : Membre de la CIS
◮ COMPTES : Nick Rush


valentyneadam ☇ partenaire




MessageSujet: Re: - jimmy blackwood, fouineur intempestif -   Dim 14 Mai - 11:17

Merci à vous deux ! Je vais essayer de me dépêcher de faire ma fiche Smile (et ensuite revenir avec Rush Razz)



{ i only wanted to be some kind of friend, baby, i could never steal you from another, it's such a shame our friendship had to end, purple rain }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Indiana Jones
avatar



◮ DOSSIERS : 210
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : à la découverte d'atlantis
◮ JOB : botaniste // poseur de questions
◮ COMPTES : McKay le Râleur; Lorne le Malchanceux; Alex la Folle-Pryro; Kan le Naïf; Harikee la Menteuse; Liara la Paumée; Raf le Toxico


jake - partenaire




MessageSujet: Re: - jimmy blackwood, fouineur intempestif -   Dim 14 Mai - 18:13



ah non, pas toi Razz
Ravie de retrouver notre p'tit CISeux Razz ! T'inquiète pas, on va lui faire connaître le terrain Razz (a)

◮ C'est avec plaisir que je t'annonce que ta fiche est à présent validée ! Je t'invite à aller poster ta fiche de liens & RPs.
Tu peux également participer à la vie du forum en floodant et en votant toutes les deux heures sur les tops sites du forum. Et si jamais l'univers Stargate n'est pas ta tasse de thé, tu peux aller le découvrir grâce à une section spéciale mise en place à cette effet !
◮ Nous te souhaitons un bon jeu et une bonne continuation !


on va l’accrocher à un fil invisible. un fil invisible, c’est comme un homme invisible, mais en forme de fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - jimmy blackwood, fouineur intempestif -   

Revenir en haut Aller en bas
 

- jimmy blackwood, fouineur intempestif -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Présentation Jimmy =)
» Jimmy Jacobs VS Suicide
» A true humanitarian,Jimmy Carter.
» John Cena VS Jimmy Jacobs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salle d'embarquement :: Votre CV. :: Membres de l'expédition-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.