Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 Jusqu'à la mort » Alex V.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin ◮ La Sauvage
avatar



◮ DOSSIERS : 587
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ICI ET LA DANS LA GALAXIE DE PEGASE ENTRAIN DE SAUVER LES FESSES DE LORNE
◮ JOB : CHASSEUSE DE PRIME ET ACCESSOIREMENT TUEUSE DE WRAITHS
◮ COMPTES : SHEPPARD, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA,MAHTAR & RONON





MessageSujet: Jusqu'à la mort » Alex V.   Dim 14 Mai - 21:28


La forêt sortait à peine de la torpeur de la nuit. Sous les entremêlement de branches, là où la lueur de l'aube ne parvenait pas encore à pénétrer, régnait un froid humide et pénétrant. Le sous bois était silencieux, pas un souffle ne venait troubler l'air. La nature paraissait encore figée par endroit, si bien sûr on avait une assez bonne vue pour en distinguer les formes. La vie animale semblait absente, chassé par quelque chose qui l'aurait effrayé.

Un bruit étrange vint à troubler la paix glaciale des lieux, une mélodie métallique et brutale qui fit trembler les arbres les plus proches. La porte des étoiles, installée dans une clairière dégagée, venait de s'activer comme si elle avait été brusquement réveillée, s'ébranlant avec rigidité et nonchalance pourvu qu'on la laisse en paix. Le flux bleutée se stabilisa pour laisser place à la nappe liquide qui tenait à la verticale sans que quiconque n'ait jamais su comment.

Des silhouettes traversèrent la porte et celle-ci se referma aussitôt pour retrouver le sommeil duquel on l'avait arraché. Le calme revint dans la clairière éclairée par les premières lueurs du jour. Elles se faisaient timides tandis qu'un la brume matinale commençait à s'élever des herbes hautes. La rosée faisait briller les végétaux à la façon d'un millier de cristaux précieux. Hélas, les deux protagonistes n'étaient pas intéressées par ce spectacle, même si l'une d'entre elles y accordaient bien plus d'attention. Athala observait l'horizon, tendant l'oreille pour discerner les sons. Mais en dehors de l'agitation qu'elles avaient elles même créé avec leur arrivé, il n'y avait pas un bruit. Et sans un mot, les deux femmes prirent la direction de l'orée du bois pour y disparaître.

S'en suivit une marche qui dura une bonne heure car il fallait avancer avec précaution. Sous les arbres le relief était accidenté, voire dangereux par endroit. Enfin, la terre promise. Le campement Villdyr était installé sur les ruines d'une ancienne civilisation recouverte en majorité par la végétation. Ça et là des vestiges sortaient du sol, comme le souvenir d'un passé glorieux. Athala n'en faisait pas cas, s'approchant d'une tente où s'affairaient plusieurs femmes. Certaines confectionnaient des tenues quand d'autres fabriquaient des armes. La chasseuse de prime fit halte et se retourna vers celle qui l'accompagnait.

- Si tu veux vivre avec nous, il va falloir t'habiller comme nous, dit-elle en observant l'uniforme militaire de son interlocutrice.

Là, elle l'invita à lui remettre ses armes et à entrer dans la tente où les autres femmes l'attendaient pour l'aider à enfiler ses nouveaux habits. Des habits qui lui permettrait bien plus d’aisance que ces vêtements de terriens. Athala n'avait d'ailleurs jamais compris en quoi les terriens trouvaient qu'il s'agissait d'affaires pour la guerre. Ils tombaient comme des mouches aux premiers tirs ennemis, s'exposaient beaucoup trop… Bref, leurs soldats et leurs matériels laissaient grandement à désirer.



SHE WOLF ► « C'était comme rencontrer un loup au milieu de nul part quand le froid vous déchirait la chair et que la vie commençait à battre de l'aile. On se sentait ridicule, s'accrochant comme on le pouvait à des vieux haillons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Major Koala
avatar



◮ DOSSIERS : 819
◮ HERE : hidden in the haze of villdyr
◮ JOB : major in the united states marines corps but she's also the leader of sga-3
◮ COMPTES : mckay, lorne, wilson #2, top'ha, kanavu, kasumi, de medicis


actuellement en stage sur Villdyr




MessageSujet: Re: Jusqu'à la mort » Alex V.   Lun 22 Mai - 20:45

Elles furent accueillies par un voile brumeux, humide, frais. Pourtant prévenue, malgré elle toutefois, Alexandra prit un quart de seconde pour plisser les yeux et s’habituer à ce rideau grisâtre qui, sans pour autant masquer complètement sa vue, la rendait moins bonne. Sa langue passa sur ses dents. N’émit pas le moindre son, ne se permit pas le moindre commentaire. Elle n’était pas là pour une mission, mais par choix. Comme un besoin de renouveau, d’une remontée d’adrénaline. Il n’y avait eu que peu de mots échangés, mais des regards qui s’étaient affrontés, au détour de la salle d’entraînement. Quelque part, Alex avait peut-être espéré cette opportunité sans même en avoir conscience. Elle n’avait que peu fréquenté Athala, la représentante de ce peuple, mais avait, à plus d’une reprise, entendu parler de ses exploits. Ça lui avait suffi pour comprendre. Comme sa comparse s’engageait sur le chemin, quittant le refuge de la porte, elle lui emboîta le pas. Mécanique. Docile, pour une fois. Traverser les chemins sinueux et ne pas se laisser emporter par cette brume qui se faisait plus épaisse était déjà une aventure. Un défi. Un challenge que la militaire se fit un honneur de relever, sans un mot, suivant les traces de celle qui la devançait. Deux empreintes superposées se suffisaient.

De nouveau, une seconde d’attention. Survoler ce campement dont on lui avait si souvent parler. Des restes. Elle eut, malgré elle, une pensée pour Chevalier, la civile qui avait rejoint son équipe. Elle qui se serait extasiée devant ces morceaux de bâtisse dont il était bien difficile de s’imaginer à quoi la ville avait pu ressembler avant d’être anéantie. Elle arqua un sourcil en voyant Athala rejoindre une tente. Tente ce sera, donc. Elle pinça les lèvres pour ne pas émettre un commentaire sarcastique, désobligeant, devant ce cliché des femmes s’affairant sur des vêtements. Civilisation ancienne. Epoque moyenne-âgeuse. Il lui suffit de tourner la tête pour s’apercevoir que les Villdyrans étaient, en réalité, bien loin de ce mode de penser. Cà et là, des femmes martelaient le métal pour affiner leurs lames. Civilisation évoluée. Tirée de ses réflexions par la voix d’Athala, Alex se tourna vers celle-ci. Une fraction de seconde et l’hésitation s’échappait. Changer son treillis ne pouvait pas lui faire de mal – elle espérait surtout ne pas avoir à porter la peau de bête tant qu’elle n’avait pas froid. Toujours sans un mot, elle se défit de son P90 sans trop de soucis et délaissa ensuite couteaux et armes à feu restante. Nouvelle hésitation lorsque ses doigts rencontrèrent son paquet de clopes mais un regard en direction d’Athala lui intima de ne pas pousser. Pas encore.

Elle suivit donc celles qui l’attendaient et l’aidèrent à revêtir ce qui deviendrait, pour ces jours d’apprentissage, ses nouveaux vêtements. Elles ajustèrent pour que le tout corresponde à sa taille. C’était presque comme enfiler une seconde peau. Elle en profita pour passer une main dans ses cheveux toujours courts et, une fois parée, retourna auprès d’Athala. « Mieux comme ça ? » Elle n’attendait pas vraiment d’approbation, à peine un signe de tête. C’était davantage sa façon de s’affirmer prête pour les choses plus sérieuses – les combats, la chasse. L’adrénaline à l’état pur.


(I N S A N E) Non, vous avez des balles et l’espoir que je sois à terre quand vos armes seront vides. Parce que dans le cas contraire vous mourrez avant d’avoir pu recharger. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ La Sauvage
avatar



◮ DOSSIERS : 587
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ICI ET LA DANS LA GALAXIE DE PEGASE ENTRAIN DE SAUVER LES FESSES DE LORNE
◮ JOB : CHASSEUSE DE PRIME ET ACCESSOIREMENT TUEUSE DE WRAITHS
◮ COMPTES : SHEPPARD, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA,MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: Jusqu'à la mort » Alex V.   Lun 19 Juin - 19:01


Aucune bête n'était sauvage, il n'y avait que des idiots et des ignorants pour croire cela. Aveuglés par les dictâtes d'une société que l'on avait arraché à une vie primaire, la forme la plus simple de subsistance. Chasse, se nourrir, trouver un abri pour la nuit. Cela avait fait de toutes les espèces vivantes des créatures nomades en quête d'un moyen de survivre une journée de plus. Mais dans cette nature à l'équilibre, chacun avait un ennemi qu'il lui fallait combattre. Dans la galaxie de Pégase, celui-ci était un être résistant et perfide qui avait bien plus de moyens à sa disposition pour traquer et mettre la main sur ses proies. Aussi, voir que la terrienne avait accepté d'abandonner les affaires de son peuple pour celles des villdyrans, était un bon signe. Elle n'était pas de ceux qui jugeaient sans avoir pris le temps d'observer. Bien que son regard se devait encore d'être aiguisé.

Athala l'observa avec attention, sentant encore trop l'influence culturelle sur son apprentie. Mais le chemin à parcourir était encore long, on ne pouvait façonner un esprit seulement en changeant l'apparence extérieur. Si le Major voulait véritablement expérimenter la vie des chasseurs de primes, apprendre à leurs côtés, la fille du chef n'allait pas se contenter de l'emmener avec elle tuer quelques bêtes et étriper quelques hommes. Le voyage allait être long.

La matinée commençait à peine et le camp était déjà en effervescence, profitant de la fraîcheur pour s'activer à des tâches parfois ingrates mais essentielles. La villdyranne fit un signe de tête à la terrienne pour qu'elle la suive, elles avaient encore de nombreuses choses à préparer avant de commencer l'apprentissage. Plus loin, un peu en retrait du reste des habitations nomades, une construction qui avait l'air plus solide que les autres avec une structure plus défensive qui prenait appuie sur les ruines, offrant une couverture à près de 360°. Il s'agissait du repères des guerriers. Si la plus part des membres du peuple savaient se battre pour leur vie, ces hommes là étaient les meilleurs combattants villdyrans, ceux qu'on envoyait pour les contrats les plus importants ou quand le camp était attaqué. Ceux qui se trouvaient à l'extérieur du bâtiment avaient une mine patibulaire et de loin ils lancèrent un regard incertain sur les deux femmes. Athala arqua un sourcil, indifférente face au comportement de ses hommes. Là elle entra la première. L'endroit était faiblement éclairé, à l'intérieur les flammes orangers venaient lécher le bois sec ramassé la veille. Une chaleur douce venait détendre les muscles longtemps bercés par les températures matinales.

La brune pris place sur une rondin placé autour du foyer. Elle plongea son regard dans le feu qui dansait sous ses yeux. Il avait l'air si paisible, presque joyeux que quelqu'un daigne enfin l'observer. Mais très vite elle reporta son attention sur le Major.

- Nous allons partir une semaine dans la forêt, aucune aide extérieur, avec le matériel minimum pour ce genre de condition. La nuit les températures sont extrêmement froides mais la journée ça va, disait-elle en énumérant les différents points à aborder. Relief abrupte, rivières profondes, nature hostile, rien ne nous sera épargné. Des questions ?

Maintenant que la terrienne était prévenue, il n'était plus temps de faire marche arrière.



SHE WOLF ► « C'était comme rencontrer un loup au milieu de nul part quand le froid vous déchirait la chair et que la vie commençait à battre de l'aile. On se sentait ridicule, s'accrochant comme on le pouvait à des vieux haillons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jusqu'à la mort » Alex V.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jusqu'à la mort » Alex V.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Le Djiin Valphel, obstiné jusqu'à la mort.
» [RPFB] Jusqu'à la mort nous espérons toujours
» Respecter les préceptes de notre Ordre et tout ce que nous défendons. Ne jamais divulguer nos secrets ni la véritable nature de nos actes. Rester fidèle quoiqu'il advienne... jusqu'à la mort... Tel est mon credo. Je suis Shay Patrick Cormac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace :: Planètes Alliées-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.