Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 - and the people help the people -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Civil
avatar



◮ DOSSIERS : 97
◮ HERE : Atlantis
◮ JOB : Membre de la CIS
◮ COMPTES : Nick Rush


valentyneadam ☇ partenaire




MessageSujet: - and the people help the people -   Dim 4 Juin - 9:36


≈ ≈ ≈
{ under a trillion stars, we danced on top of cars, took picture of the stage so far from where we are. they made me think of you, they made me think of you}
crédit/ tumblrbirdy.

« Chuck, pouvez-vous localiser le Major Valentyne, je vous prie ? » James se détourne aussitôt, ne s’attarde donc pas sur le regard surpris du technicien. Dans les mains du bureaucrate, un dossier. Celui de la militaire recherchée. Il parcourt à nouveau ces lignes qu’il a lu déjà des centaines de fois – comme à peu près l’ensemble des dossiers de chaque membre du personnel de la Cité. Son parcours, il le connaît presque par cœur et il aime à croire qu’il la connaît, elle, à force de lire ses rapports de mission. Pourtant, cette demande, qui figure maintenant au centre du dossier, écrite à la main et signée négligemment est une surprise. Catherine a accordé la requête, mais lui n’est pas encore entièrement convaincu. Il ne comprend ni l’origine d’une telle idée, ni son but. Alors il a posé son droit de véto, exigeant auprès de la dirigeante d’obtenir un entretien avec la militaire au tempérament explosif avant de se prononcer. Catherine n’a pas apprécié mais, les lèvres pincées, lui a accordé ce droit – il s’était tenu prêt à appeler la CIS pour jouer en sa faveur. Mais Valentyne, peu coopérative, a été envoyée en mission avant qu’il n’ait le temps de la faire convoquer et il a dû prendre son mal en patience. Et lorsqu’elle est revenue, il ne l’a pas croisée. Dirigée à l’infirmerie puis quelque part dans les soixante kilomètres de diamètre de la Cité. « Le Major Valentyne se trouve dans la salle télé, monsieur. » James opine du chef lentement, avant de remercier le technicien et, après un crochet dans son bureau pour y chercher un stylo, il se dirige vers le téléporteur. Direction la salle télé, donc.

Le son d’un film d’action retentit alors qu’il passe la main devant le boîtier d’ouverture et les portes coulisses. Un coup d’œil en direction de l’écran lui indique qu’il s’agit d’une version noire et blanc de Moby Dick et que le film se situe lors de la grande confrontation finale. James s’arrête sur le seuil un instant, prenant le temps de regarder quelques secondes du film avant de pénétrer d’un pas dans la pièce. Il perçoit le mouvement de tête du Major dans sa direction mais le visage de celle-ci reste imperturbable. Il attend. Qu’elle éteigne le film, ou baisse le son. Mais elle n’en fait rien. Il se racle alors la gorge pour attirer son attention. « Major, pourrai-je m’entretenir avec vous un instant ? » Il sait qu’avec elle, c’est quitte ou double. Il a conscience qu’elle peut accéder à sa demande comme décider qu’il est temps pour elle de faire il-ne-sait-quoi et qu’il ne pourra, si tel est le cas, pas l’empêcher de fuir.



{ i only wanted to be some kind of friend, baby, i could never steal you from another, it's such a shame our friendship had to end, purple rain }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◮ Major Koala
avatar



◮ DOSSIERS : 819
◮ HERE : hidden in the haze of villdyr
◮ JOB : major in the united states marines corps but she's also the leader of sga-3
◮ COMPTES : mckay, lorne, wilson #2, top'ha, kanavu, kasumi, de medicis


actuellement en stage sur Villdyr




MessageSujet: Re: - and the people help the people -   Jeu 15 Juin - 9:18

Elle avait trouvé refuge dans la salle télé – la mission de la veille s’était soldée par une soirée alcoolisée et si Chevalier, raisonnable comme toujours, avait été en mesure d’accompagner SGA-5 sur une planète pour étudier la civilisation de celle-ci, Alex, elle, souffrait encore des effets de la gueule de bois. Aladdin avait bien tenté de la prévenir – l’alcool pégasien était encore bien plus fort que n’importe quel alcool sur Terre. Elle était restée dans le noir un long moment, peut-être plusieurs heures, les yeux fermés et une main sur ses paupières. Et puis, la migraine avait commencé à s’estomper, un peu, alors elle avait allumé le projecteur qui faisait office d’écran et, après avoir étudié la liste des films disponibles – ils avaient sérieusement Alien en version coréenne sous-titrée polonais – avait opté pour Moby Dick. Si elle s’endormait devant, ce n’était pas dramatique car, à l’instar de Titanic, tout le monde connaissait la fin de la confrontation entre la grande baleine blanche et le capitaine.

Le canapé était devenu son royaume ; les jambes repliées contre son torse, un bol de friandises à côté d’elle, Alex ne quittait pas l’écran des yeux. Elle ne s’apercevait pas du temps qui passe, captivée par les images qui défilaient, emportée malgré elle dans la lutte du marin contre l’animal. Elle avait passé des heures dans un sous-marin, d’autres sur un bateau et elle n’avait jamais rencontré la moindre baleine. La porte, derrière elle, s’ouvrit, mais elle jugea inutile de détourner son attention pour autant. Elle sentait la présence inerte, et puis les pas lui indiquèrent que, peu importe de qui il s’agissait, il entrait enfin dans la salle. Du coin de l’œil, elle reconnut la silhouette de Blackwood. Elle ne broncha pas. Il serait étonnant que l’homme de la CIS soit venu pour regarder un film et si c’était pour l’interroger qu’il était là, il attendrait la fin du film. Ou pas. Elle retint sa respiration et, après une seconde d’hésitation, éteignit le son du film avant de tourner la tête plus franchement. Elle ne s’était pas levée. Elle nota alors qu’il avait son dossier entre les mains. Une rapide réflexion lui donna plusieurs pistes du sujet qu’il aurait pu vouloir aborder : le dernier examen médical, la dernière évaluation psychologique ou bien son dernier rapport de mission – manquant car l’alcool ne l’a pas aidé à rédiger celui-ci. Les yeux rivés sur Blackwood, elle le vit cogiter quelques minutes et ne put dissimuler correctement un sourire en coin.

« Mon rapport de mission sera déposé sur le bureau de Docteur Jones demain, à la première heure. » Elle n’avait pas l’intention de se justifier, mais le regard un peu trop intense et beaucoup trop insistant de Blackwood commençait à l’agacer. Elle comprit à l’expression sur le visage du bureaucrate qu’il n’était pas venu pour ça. Ses sourcils se froncèrent mais elle se tint silencieuse.


(I N S A N E) Non, vous avez des balles et l’espoir que je sois à terre quand vos armes seront vides. Parce que dans le cas contraire vous mourrez avant d’avoir pu recharger. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

- and the people help the people -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» People Help The People (PV)
» people help the people, 31.05 - 16:49
» CEARYL † People help the people
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vålnad :: Atlantis :: Digue Est :: Salle télévisée-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.