Bienvenue sur la cité d'Atlantis, Invité.
Tous les groupes sont importants, veillez à essayer de les équilibrer.
Quelques ennemis ne seraient pas de trop...
Les possibilités de jeux sont nombreuses pour les humanoïdes en dehors d'Atlantis,
tous ne sont pas obligés de rejoindre la Cité pour jouer ou s'intégrer correctement.

Partagez | 
 

 Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...   Dim 19 Oct - 18:39

STARGATE PROJECT CONFIDENTIAL FILE



« That was a waste of a perfectly good explanation »
Commandant Larrin au rapport. Malgré mes 36 ans je suis l'un des meilleurs capitaines spécialisée en combat spatial et tactiques de pilotage de mon peuple. Par ailleurs, je représente les Voyageurs après de la Cité d'Atlantis. En dehors du boulot, je suis célibataire mais cela ne m'empêchera pas d'être présent tous les jours parmi vous. Suite à un virus contracté sur une planète étrangère, il semblerait que j'ai quelques ressemblances physiques avec Jill Wagner.
D'après le Docteur Keller, je serais potentiellement dotée du gène des ancêtres, c'est faux.
Espiègle, Violente, Joueuse
Professionnelle, Charismatique, Impatiente


Anecdotes »
Je n'ai aucune idée de la manière dont les habitants d'Atlantis me perçoivent : je ne les ai pas côtoyés assez pour ça. Parmi les Voyageurs, par contre, la rumeur court que je suis particulièrement douée pour entortiller un certain colonel atlante autour de mon petit doigt pour lui faire faire mes quatre volontés. Katana a appuyé cette rumeur lorsqu'elle est revenue dans la flotte, alors du coup, forcément... Je pense qu'une partie de mon prestige au sein des capitaines vient de là.
Antécédents médicaux »
Le plus délicat dans notre style de vie, c'est le manque de ressources. On manque de tout, sur ces vaisseaux qui se délabrent petit à petit, et sans colonie permanente, j'ai grandi constamment avec ce couperet au-dessus de ma tête, prêt à tomber à chaque instant... N'importe quelle maladie pouvait se révéler fatale si l'on n'avait pas le médicament approprié, n'importe quelle blessure pouvait s'infecter sans antiseptique... Pile ou face, en permanence : il ne suffisait pas que nous fuyions sans cesse, il fallait également jongler avec des ressources limitées, et faire des choix douloureux lorsque tous les malades et blessés ne pouvaient être sauvés. Chienne de vie. Je suppose que j'ai eu de la chance : quelques maladies infantiles sans gravité, des coups, des bosses, rien de bien handicapant, je m'en suis toujours plutôt bien tirée. La cicatrice qui barre mon dos de part en part, c'est lorsque le vaisseau sur lequel je voyageais s'est délabré en plein voyage, quand j'avais sept ans. Heureusement, on était en plein milieu de la flotte, et on a pu être transbordés rapidement... Ma blessure la plus grave ? Lorsque ce Wraith a puisé toutes mes forces vitales, juste avant que Sheppard ne le force à me les rendre, j'ai vu ma vie défiler devant mes yeux, et j'ai senti mon corps fatigué, tellement épuisé... J'en fais encore des cauchemars, parfois. Il ne me reste aucune cicatrice physique à part la marque sur ma poitrine, mais les séquelles psychologiques sont bien là, même si je refuse de l'admettre.

Histoire »
« Ils ont été vus. »

La voix près de la porte qui mène à la coursive me fait lever la tête. Je tourne le regard vers celle qui attend, appuyée contre l'encadrement, et je souris à Katana. Iler vient me relayer au poste de commandement, et c'est avec un début de migraine que j'emboîte le pas à mon amie de toujours alors qu'elle m'escorte jusqu'à mes quartiers. Six mois que nous sommes dans cette routine, et je dois bien admettre que ce changement est venu à point nommé. Je ne pouvais pas continuer à commander l'Envol seule : pas avec les Wraiths de plus en plus présents, pas avec deux heures de sommeil par jour, pas avec la fatigue et l'angoisse. La destruction du vaisseau de Katana fut un coup dur : il était rapide, très rapide, mais pas assez pour fuir la vétusté. Il a fallu le démanteler, et Katana en a beaucoup souffert – jusqu'au jour où nous avons découvert en orbite basse autour d'une planète isolée un de ces vaisseaux lantiens comme nous en avions déjà eu un entre les mains. L'interface conçue par nos techniciens fonctionnait encore, et au bout d'un an de réparations et d'approximations, l'Envol était prêt à rejoindre la flotte. Je l'ai eu pour une année entière – avant de céder au poids de la fatigue et demander un second commandant pour me relayer. C'est Iler qui est arrivé, Katana dans ses bagages et Mila à sa suite – nous étions deux commandants désormais, une femme aguerrie et un homme accompli, prêts à défendre l'Envol qui avait recueilli les habitants de nos vaisseaux saccagés, et nous avions avec nous une pilote d'exception et une technicienne de génie. Une organisation ma foi bien huilée en six mois – et je m'apprête à prendre ces huit heures de sommeil que la présence d'Iler m'autorise. Routine bien précise : lorsque l'un se repose, l'autre commande. Toujours deux à bord, le plus souvent ensemble sur la passerelle, avec juste quelques heures de solitude lorsque vient le moment du repos. Je ne m'entends pas toujours avec Iler : il a le même caractère affirmé que moi, et parfois Katana doit intervenir pour nous séparer, mais nous avons réussi à préserver l'Envol jusqu'ici.

Je suis fatiguée. Je sais que Katana l'est aussi, et qu'elle devrait aller dormir en profitant de la présence sur le pont de Nelyn, l'autre pilote. Mais nous devons parler, et je l'invite à entrer dans la pièce qui m'est réservée en tant que commandant. Elle s'installe sur mon lit, roule en boule un coussin pour poser sa tête, tandis que je nous sers deux verres de cette liqueur infâme que l'on ose appeler alcool et qui n'est rien d'autre qu'un tord-boyaux de contrebande comme beaucoup en distillent ici. C'est drôle comme la vie semble se répéter parfois : je me rappelle de Katana, enfant, se juchant sur la couchette que je partageais avec ma sœur aînée à bord du Selarus, et de nos rires de gamines inconscientes du monde dans lequel nous grandissions. Elle n'avait plus Dalira, sa grand-mère – remarquable femme que Dalira, une de nos doyennes les plus respectées. Moi, je n'avais plus que Dorrin, ma sœur :  mon père était mort quand j'avais cinq ans dans l'attaque de son vaisseau par une des rares ruches Wraith en éveil à l'époque, et ma mère avait succombé deux ans plus tard des suites d'une épidémie de grippe particulièrement virulente, emportant avec elle nos deux frères. J'avais sept ans, Dorrin seize : et elle s'est mise à veiller sur moi de son mieux. Sur moi, et sur Katana : Dalira était très prise par le Conseil, aussi les deux gamines que nous étions passaient leur temps à cavaler dans les couloirs dans les pattes de Dorin. Elle était pilote : c'est donc naturellement qu'elle nous avait entraînées dans son sillage. Aujourd'hui, elle pilote toujours, sous le commandant d'Aster – Katana pilote sous le mien, sans paraître regretter d'avoir perdu son grade de commandant. Je me souviens de ce moment où l'on m'a donné mon propre vaisseau – une simple coque de noix, mais le premier pas pour gravir les échelons. Aujourd'hui, vingt ans ont passé depuis mon premier pilotage, et je suis fière du chemin que j'ai parcouru. Soulagée aussi, d'avoir toujours auprès de moi mon amie d'enfance, quand tant d'autres ont succombé.

Je m'installe à ses côtés, et tandis qu'elle me raconte cette nouvelle rumeur concernant le retour d'Atlantis, je médite. Ils sont partis il y a quatre ans – et à leur départ, les Wraiths ont prospéré. On les a crus détruits, on a cherché des ruines d'Atlantis ; mais la vérité, c'est que les Wraiths en auraient largement profité s'ils avaient vaincu leurs ennemis, et s'en seraient vantés. N'importe qui s'en serait vanté – et nous avons espionné. Les Wraiths, les Genii, tous : personne n'a rien dit, personne n'a rien revendiqué. La conclusion était simple : les habitants d'Atlantis avaient décidé de quitter cette galaxie gangrénée et s'étaient tout simplement tirés, en embarquant leur belle cité au passage. Suite à ça, les Voyageurs se sont alliés aux Genii, pour faire front commun et tâcher de survivre : le premier coup dans le dos n'a pas tardé, et nous avons mis fin à toute relation avec ces gens mesquins. La galaxie était-elle donc remplie d'égoïstes ? Les Atlantes, les Genii, et pas mal de planètes naguère alliées... Le retour en force des Wraiths n'a jamais incité à partager et les Voyageurs se sont une fois de plus trouvés isolés. Trois ans ont passé – l'Envol m'a permis de tenir bon, la présence de Katana est précieuse, et je sais pouvoir compter sur mes amis au Conseil, mais voilà : l'heure est grave. Les Wraiths sont partout, et là où naguère nos vaisseaux-mondes voyageaient sans être inquiétés lorsque nous étions gosses, aujourd'hui la situation est beaucoup plus délicate. Nettement plus. Et j'ai beau être Larrin, commandante de l'Envol, grande gueule et tête brûlée qui n'a pas froid aux yeux, j'ai mes limites, comme tout le monde, et j'approche du point de rupture.

Katana m'en parle, parfois. De cette force de caractère qu'elle admire chez moi, alors que j'envie sa patience et sa diplomatie. De ce désespoir, noir, qu'elle sent poindre sous l'amertume de mes remarques depuis que je suis en âge de comprendre l'absurdité de l'univers qui nous entoure, et que j'enveloppe de couches de sarcasme pour trouver la force d'avancer encore. La vérité ? La vérité vraie, c'est qu'on est tous foutus. On a beau avoir l'Envol, personne ici n'est foutu de comprendre vraiment comment il fonctionne, et tout ce qu'on est capables de faire, c'est du bricolage assorti d'une bonne dose de prières. Le reste de la flotte est dans un état variant entre catastrophique et délabré, et les Wraiths sont de plus en plus nombreux – alors comment faire, hein ? Comment sauver un peuple promis à l'extinction quand le reste de la galaxie nous tourne le dos ? Katana est la seule à connaître l'ampleur de mes doutes. Je pleure avec la même rage que je bataille – je ne le laisse pas voir. Je dois être forte, celle vers laquelle on se tourne : je suis le commandant, et je dois inspirer le courage et l'ardeur. Je comprends pourquoi Katana a accepté sans sourciller d'être rétrogradée pilote : tout le poids des responsabilités a glissé de ses épaules, alors qu'il écrase encore les miennes. J'apprécie d'être cette épaule-là, vraiment : l'épaule forte qui étanche les larmes, qui réconforte et qui encourage, qui soutient et protège, qui entraîne et préserve – mais personne n'a conscience de la solitude qui va avec, de l'ampleur du gouffre qui guette, sournois et trompeur – personne ne voit à quel point j'aimerais, parfois, poser la tête sur l'épaule d'un autre et lui laisser la charge des milliers d'âmes vivant à bord de l'Envol. Iler est un bon soutien, mais il ne sait rien de cette angoisse qui me ravage. Même Katana n'a deviné que le plus évident. La vérité, la vérité absolue, c'est que j'ai peur. Peur de ne pas pouvoir préserver ceux que l'on m'a confiés ; peur d'être celle qui échouera là où ses prédécesseurs ont réussi. Le retour d'Atlantis est une rumeur qui court depuis un an – j'ai peur d'y croire, parce que si jamais c'était une autre de ces rumeurs sans fondement, les Voyageurs seraient vraiment seuls ; et d'un autre côté, si c'est vrai, alors... Alors, peut-être que nous avons encore une chance de nous en sortir.

« Tu crois qu'ils sont vraiment là ? » « J'en sais rien, Katana. Peut-être. » « Ton colonel t'aurait sûrement donné des nouvelles si c'était le cas. » Un coup d'œil assassin lui rappelle que Sheppard est beaucoup de choses, allant d'un pilote d'exception à un casse-pieds phénoménal, mais qu'aucune de ces choses ne s'avère être « mon » colonel. Le sourire malicieux qu'elle me fait en réponse signale qu'elle le sait parfaitement, et qu'elle est fière d'avoir pu, l'espace de quelques secondes, alléger l'atmosphère. « S'ils sont vraiment là, j'aimerais juste qu'ils nous fassent signe. Je pense pas qu'ils nous auraient oubliés... » « T'as sûrement assez traumatisé Sheppard pour qu'il se rappelle de toi. » « Il l'a bien cherché. » « Tu ne parles plus de lui. A une époque, tu le mentionnais régulièrement. Qu'est-ce qui a changé ? » « J'ai cru qu'il était parti. » « Pourquoi ça t'affecte autant ? » « Parce que je pensais qu'il était différent. »

Le regard de Katana appelle à la confidence. Sur un soupir, je poursuis, dévoilant une partie de cette plaie qui saigne sous la carapace.

« Je connais pas vraiment les gens d'Atlantis. C'est lui que j'ai le plus côtoyé. Et il avait l'air différent, différent de nous, tu comprends ? Rien ne le forçait à rester ici, à combattre les Wraiths, à voir crever ses amis. Rien. Il pouvait rentrer cher lui, fuir la galaxie, revenir sur sa planète, sans Wraiths, sans mort, sans rien de tout ça. J'ai cru qu'il restait pour aider les gens d'ici. J'ai cru qu'il l'avait choisi. Et quand ils sont tous repartis... » « Tu as cru qu'ils nous avaient trahis. » « Abandonnés. Alors qu'on comptait sur eux, alors qu'on était alliés. » « Tu lui en as voulu ? » « J'avais confiance en lui. Et tu sais comme c'est dur de gagner ma confiance, Katana – je lui avais fait confiance, et j'ai cru que je m'étais trompée. Je l'ai mal vécu. » « Et s'il est vraiment revenu ? » « S'il est revenu, avec ses amis, sa Cité et qu'il a recommencé à se battre, ça pourrait vouloir dire qu'ils n'étaient pas partis pour nous abandonner. » « Et qu'est-ce que tu comptes faire ? » « Attendre. Qu'ils décident de nous contacter. Et s'ils sont vraiment revenus, s'ils veulent continuer à lutter, s'ils sont de retour pour nous aider... Alors, je me battrai à leurs côtés. » « Pourquoi avec eux et pas de notre côté, comme on l'a toujours fait ? » « Parce que j'ai envie d'espérer. »

Le silence retombe. Je me doute que Katana savait déjà tout ce que je viens de lui avouer : que les habitants d'Atlantis symbolisent un espoir d'avenir que les Voyageurs seuls ne peuvent plus se permettre de nourrir sans craindre d'y rester. Les Voyageurs ont besoin d'aide, mon peuple à besoin d'alliés, et je ne peux plus continuer à fuir dans le noir complet. Sheppard, si tu es quelque part là-dehors – si vraiment tu es revenu avec les tiens et le moyen de nous aider, fais-le nous savoir. Nous avons besoin d'Atlantis, et tu as été leur ambassadeur auprès de nous. Sheppard, si tu es là dehors, fais comprendre aux tiens qu'il faut nous tendre la main. Nous sommes toujours là.

Ne nous oubliez pas.


« So you don't even know about the Stargate? »
Yop ! Donc moi, derrière l'écran, c'est Zoubi, âgée de 26 ans à ce jour. J'ai découvert le forum par l'ami Google puis j'ai investigué sur PRD et je trouve que le design est fort agréable, il change du bleu omniprésent dans l'univers Stargate. Vu que je vous trouvez trop bad ass, je pense que je serai présente au moins deux fois par semaine car j'ai aussi une petite vie à mener en parallèle. J'ai un seul compte sur le forum et leur nom à tous c'est juste Larrin ♥. Je souhaite avoir l'exclusivité du pseudo, c'est vrai, parce que j'ai simplement un prénom, manquerait plus qu'on me le chipe.

Stargate Atlantis RPG © base de Elo', modif par ghost.writer



Dernière édition par Larrin le Dim 19 Oct - 20:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin ◮ Major Koala
avatar



◮ DOSSIERS : 819
◮ HERE : hidden in the haze of villdyr
◮ JOB : major in the united states marines corps but she's also the leader of sga-3
◮ COMPTES : mckay, lorne, wilson #2, top'ha, kanavu, kasumi, de medicis


actuellement en stage sur Villdyr




MessageSujet: Re: Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...   Dim 19 Oct - 19:15

Bienvenue What a Face
Si t'as une question, faut se tourner vers Jownny-boy ou Rodney What a Face

Bon courage pour ta fiche


(I N S A N E) Non, vous avez des balles et l’espoir que je sois à terre quand vos armes seront vides. Parce que dans le cas contraire vous mourrez avant d’avoir pu recharger. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...   Dim 19 Oct - 19:33

Merci ! ♥
Je les ai déjà bien enquiquinés sur la CB What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Admin ◮ Infirmière
avatar



◮ DOSSIERS : 224
◮ Y.O. : 36
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : INFIRMIÈRE
◮ COMPTES : SHEPPARD, ATHALA, THAV'AK, JAKE, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...   Dim 19 Oct - 20:06

Bienvenue sur le forum :3
Au plaisir de se rencontrer dans un rp un jour
Bon courage pour la suite de ta fiche !


walk or die my love
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauvedebrume.blogspot.fr/
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...   Dim 19 Oct - 21:39

Et c'est terminéééé
(Jen m'a traumatisée, je proteste !)
Revenir en haut Aller en bas
Admin ◮ Colonel
avatar



◮ DOSSIERS : 2336
◮ HERE : ATLANTIS
◮ JOB : MILITAIRE
◮ COMPTES : ATHALA, THAV'AK, JAKE, CATTALEYA, MAHTAR & RONON





MessageSujet: Re: Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...   Dim 19 Oct - 21:59

Validation


◮ « Bonjour, ici le Colonel Sheppard. Ce message est à destination du Commandant Larrin... Vous ne devez pas avoir beaucoup brune sauvage et bagarreuse - Sheppard, ce n'est pas le moment de faire de l'humour - On peut plus rigoler maintenant ? - Taisez vous et dite le message - Je me tais où je parle ? - Mais parler leur bon sang ! - Bien. Donc ici la cité d'Atlantis, nous vous informons que votre fiche présentation a été parfaitement satisfaisante et ce sera un plaisir pour moi... enfin nous, je veux dire Atlantis, de vous revoir vous et votre peuple... Dans le coin, botter le train des Wraiths et tout ça... Fin de transmission. »

◮ C'est avec plaisir que je t'annonce que ta fiche est à présent validée ! Je t'invite dès à présent à faire recenser ton avatar avant d'aller poster ta fiche de liens et ta fiche de RP. On ne demande pas de minimum de Rp, mais si tu es timide, une demandes de RP est à ta disposition. Néanmoins, n'hésitez pas à faire un tour sur la fiche des autres pour aller leur faire des propositions !
Tu peux également participer à la vie du forum en floodant et en votant toutes les deux heures sur les tops site du forum. Et si jamais l'univers Stargate n'est pas ta tasse de thé, tu peux aller le découvrir grâce à une section spéciale mise en place à cette effet ! Le forum propose également un parrainage pour ceux qui souhaiterait être aider sur le forum, aussi bien RP que hors RP.

◮ Nous te souhaitons un bon jeu et une bonne continuation !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-atlantis-rp.forums-actifs.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Larrin ¤ S'enfuir et voyager parmi les étoiles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» .: Astrid Reckless - Vise toujours la Lune, même si tu la rate tu tombera parmi les étoiles :.
» Une place parmi les étoiles pour moi ?
» KAYLAH - Danser parmi les étoiles, virevolter autour de la lune et impressionner le soleil {FICHE FINIE}
» Hyun-Ae - Un ange parmi les étoiles ~
» "Vise toujours la lune. Même si tu la manque, tu atterriras parmi les étoiles.”[Tala]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: version 2.0 :: Archives présentations-

© Stargate Atlantis, tous droits réservés.